9 ans.

J’ai failli ne pas l’écrire, cet article. Et puis, j’ai relu celui des 8 ans, des 7 ans, des 6 ans, des 5 ans, des 4 ans, des 3 ans, des 2 ans (je n’ai pas retrouvé celui pour ses un an !)

Et je me suis dit que c’était décidément un joli souvenir du temps qui passe.

Et pour passer, il passe ce temps. Vite. Trop vite pour nous, parents nostalgiques, qui chaque année nous refaisons le déroulement de ta naissance, de la promenade dans le parc ce 1er novembre 2010 à ta naissance à 11h 55 le 3 novembre. Pas assez pour toi, qui veux tout voir, tout découvrir, tout apprendre, tout essayer.

9 ans. Tu n’es plus un si petit garçon, même si j’imagine que c’est toujours ainsi que nous te verrons. Tu grandis mais tu gardes ton âme joyeuse et lumineuse, tu charmes les autres naturellement, tu aimes les gens et c’est un don qui nous remplit de joie.

L’escalade et la construction de légo ont remplacé ta passion pour les pingouins, tu te veux écolo et protecteur des animaux, tu passes des heures à lire des mangas et des BD, et encore plus à nous faire rire avec ton sens de la répartie.

Tu es curieux, vif, passionné, tu t’éparpilles et te disperses, tu voudrais faire mille choses à la fois … tu as la vie devant toi.

Et nous, on est là pour toi, comme quand tu as marché pour la première fois. Présents et prêts à te relever si tu tombes, mais en te laissant un espace de liberté pour que tu évolues tout seul.

On t’aime, notre plus si petit garçon.

Aucun commentaires

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :