J’étais même pire qu’une femme normale, pour tout te dire.

J’étais une femme libérée (je sais c’est pas si facile, poke Cookie dingler, et applaudis la référence musicale !).

J’étais une célibataire endurcie, une célibattante, même (poke Bridget Jones, et applaudis la référence cinématographique.)

J’étais une nana overbookée, à l’agenda bien rempli, aux soirées bien arrosées, aux week-ends ailleurs.

J’étais une femme qui faisait du sport, qui se limait les ongles, qui faisait du shopping, du théâtre…

femme gym fanala

 

 

crédit photo Fanala, BB en route.

Et le must de la cerise sur la crème chantilly, j’étais une moqueuse (un tout ptit peu).

 Les mères qui vantaient les mérites de leurs rejetons me faisaient loler sévère. Les discussions à base de comparaison de tétines me faisaient gerber, les débats sur la meilleure façon d’accoucher me faisaient m’éclipser discrètement pour cause de course de poney mort (poke Maman au bord de la crise de nerfs, applaudis les références blogguesques.)

Je ne voulais pas faire partie du club, non merci (au grand désespoir maternel). Et surtout, surtout, le jour où j’aurais des gosses, croyez moi les copines, jamais, no, never, je ne deviendrais l’une de ces groupies de nains morveux. Jamais, je n’applaudirais le rot d’un bébé chauve. Jamais, je ne me pencherais sur le berceau en m’exclamant que ce chiard frippé sur pattes est le « plus beau bébé du monde ». Une réput’ à tenir, pas à ternir, merci bien.

Bref, j’étais belle et rebelle.

Et puis,… ce qui devait advenir…arriva.  Je suis devenue mère.

Les premiers temps, fière de mes propres enseignements, j’ai vachement bien tenu la cadence.

Oui, j’ai préparé un projet de naissance, mais juste pour frimer à la maternité.

Oui, je suis allée à la piscine pour baleines enceintes, mais juste pour nager tranquillou et me faire des copines.

Oui, ok, je l’ai trouvé beau, le niouf, à la naissance. Mais je n’ai pas craqué pour le faire part: j’ai refusé d’écrire le poids et la taille, sous prétexte que c’est pas un gigot, mon petit veau.

Et puis… et puis d’un coup, comme ça, j’ai regardé en arrière, et je me suis rendue compte: j’étais devenue une espèce de mère juive en puissance. Putain, je te jure, je ne sais pas ce qui a bien pu se passer, quand, comment, ni pourquoi…Mais il faut que je t’avoue:

Je le regarde avec adoration, le jour, la nuit.

Je ris de ses conneries qui me donneraient envie de baffer un autre môme que lui.

J’en arrive à dire, quand il est au taquet et qu’il ressemble à un délinquant en manque de came atteint d’un syndrome de Gilles de la Tourette puissance 12 que non non, c’est pas de sa faute, il est un peu fatigué.

J’ai envie de crier sur tous les toits dès qu’il fait pipi au pot (une fois à son actif, quand même!),

Je me retiens de  l’inscrire à The Voice  quand il chante « Une poule sur un mur » et « Une souris verte »

Je jubile, version pouf, dès qu’il sort une phrase (Ouais, putain, j’te jure! Une phrase entière qu’il a fait, avec sujet, verbe et complément… )

J’ose croire au génie quand il compte: 1,2, 3, 5. Hourra!

J’ai perdu mon périnée (comprends : j’me sens plus pisser) depuis qu’il connaît ses couleurs.

Je passe mon temps à le comparer aux autres gros nazes plus âgés que lui et qui ne font pas le quart de ce qu’il fait.

Je ne vois pas ses défauts. Quels défauts, d’abord?

De deux choses l’une. Soit, effectivement, mon fiiiiiiiiiiils est totalement EXCEPTIONNEL. (ce dont je ne doute pas une seconde.)

Soit, le manque de sommeil, les hormones, les glandes lacrymales défaillantes et la condition de mère m’ont totalement laminé le cerveau.

Je me laisse le temps de la réflexion. En attendant, j’admire mon génie. Et j’appelle ma mère, qui est toujours d’accord avec moi.

Mon fils

crédit photo Mademoiselle Maman

Rendez-vous sur Hellocoton !

76 thoughts on “Avant, j’étais une femme normale. Mais ça, c’était avant.”

  1. PTDR !!!! T’es sûre qu’il faut appeler ta mère là ??? ^^
    T’es une grande névrosée quoi !!!
    J’aime tes pokes 😉

    Je suis BEAUCOUP moins tarée que toi … J’ai UNE FILLE pour commencer, une Princesse, une vraie beauté, si tu lis ces petits mots (demain sur mon blog (oui j’me poke toute seule (la honte :() ) ) tu comprendras la star intersidérale qu’elle va venir, que dis-je, qu’elle est !!!

  2. Mais évidemment que ton fils est exceptionnel, rien à voir avec ton statut de mère, sinon ça voudrait dire que je suis complètement barrée aussi et ça c’est inconcevable 😉

  3. La première fois que mon loupiot a fait caca au pot, je l’ai pris en photo (le contenu du pot… oui oui j’te jure, j’ai osé faire ça…) et je l’ai envoyé à son père, a ma mère, a ma sœur et à ma meilleure amie…
    Avant j’étais digne… maintenant je suis mère… 🙂

    1. Oh punaise! Je crois que tu détiens la palme, donc ! Enfin, je ne sais pas, il n’a pas encore fait caca au pot… peut être que je ferai un article spécial avec photos!!!! 🙂

      et j’adore ta phrase finale!

  4. Ah bah voila! je me sens moins seule! Je suis bien pareille.
    J’ai un fils aussi, je pense que ça joue. comme je dis souvent pour me préparer à l’idée « Ma belle fille va me détester…. »
    Et aussi je me souviens vaguement de ta période « avant » ….

    1. Imagine nous avec nos bébés d’amour à l’émission « qui veut épouser mon fils »… on va cartonner 🙂
      (et pour la période avant, chuuuut, j’ai pas tout raconté, hein! )

  5. Un très bel article en cette journée de la femme! Comme quoi, nous sommes toutes si différentes et pourtant si semblables…

    J’étais moi aussi une femme libérée, mais d’une autre façon : j’ai été au bout de mes études, puis j’ai parcouru le globe, vécu pendant une demi-douzaine d’années dans 5 pays différents. S’encombrer de marmots? Très peu pour moi.
    Jusqu’à ce que…
    Vient un premier fils. La mère juive que je n’aurais jamais soupçonné en moi s’est sournoisement réveillée.
    Puis …
    Vient un second fils.
    L’extase de la maternitude.

    1. Voilà! Quelque soit notre « avant », les réactions de l’après sont similaires! 🙂 Et sinon, j’aurais adoré faire le globe trotteur aussi 🙂

  6. Le club des « cinglees » ne cessent de s’aggrandir et oui nous sommes des MAMANS et completement « gaga » devant nos enfants quelque soit leur age…..c’est pas Vlynette qui me diras le contraire ?!? 😉
    Moi ce qui m’inquietes (enfin, pas vraiment) c’est comment nous serons comme grands meres ????? a mon avis c’est pire !!!! Maintenant tu peux appeler ta mere…..:-)

    1. Comme tu t’en doutes, et comme Cynthia te le confirme plus bas, OUI C’EST PIRE… BIEN PIRE !!!!!
      J’ai été gaga de ma fille, fille unique de surcroît, belle, intelligente, drôle, gentille… Bref ! PARFAITE 😉
      Mais je crois que je suis encore plus folle de mes deux Niafounets… Franchement, ils ne sont pas MER-VEIL-LEUX ? 🙂 🙂 🙂 Et puis, avec tes petits-enfants tu élimines tout ce qui ternissait un peu l’amour au quotidien : les devoirs, le rangement des jouets, des vêtements, etc… Il ne reste que le plaisir !!!

      1. nan, le site ne merdouille pas. Mais j’ai répondu à Rachel avant toi (tu m’excuses, hein, comme c’est mon blog, je me suis permis :p ) donc tes réponses iront fatalement en dessous des miennes 🙂

        1. Pas de doute c’est bien la mère et la fille, aussi drôle l’une que l’autre !!! bon bah vous battez pas le principal c’est que les deux ai répondu 😉
          Bises les filles 🙂

  7. merci pource xptdr de milieu de matinée, je me suis tellement reconnu dans ton récit ^^ d’ailleurs j’ose te demander, ai-je le droit de te piquer ta phrase « J’en arrive à dire, quand il est au taquet et qu’il ressemble à un délinquant en manque de came atteint d’un syndrome de Gilles de la Tourette puissance 12 que non non, c’est pas de sa faute, il est un peu fatigué. » parce que franchement c’est celle qui me ressemble le plus et surtout me fait trop penser à mon blond

    1. ^^ah mais pique pique… j’imagine bien que le fiston n’est pas le seul à faire son délinquant en manque de came atteint d’un gilles de la tourette… les autres enfants aussi sont un peu fatigués, parfois!

  8. D’abord j’applaudis tes références ( quelle culture, chuis jalouse).

    Bon, ici le grand a su lire à 4 ans et demi, inutile de te dire que j’avais envie de le hurler sur les toits, mais ( même si là je viens de récidiver) j’essaie de ne pas le crier trop fort ( même si çà me démange bordel).
    Et bien figure toi : dimanche dernier j’ai fait un repas avec de vieux copains de facs ( enfin on n’est pas si vieux) et leur fille ainée savait lire à 3ANS, BORDEL tu te rends compte un peu là. Et bien leur maman a tout de même attendu 1H avant de lâcher sa bombe ( je salue tout de même l’exploit )
    Du coup j’ai été très modeste avec mes enfants, même si le petit sait compter jusqu’à 17 ( nananananère au passage 😉 )( mais bon ses deux parents sont profs de maths, donc parait que çà compte pas).
    Et bien rien du tout je n’ai chanté leurs louanges, bon en même temps leur filles( adorables en plus) étaient hors concours ^^.
    Bah on devient toute comme çà, on n’y peut rien.
    On gagatise, on n’est plus lucide, on est maman, quoi !

    1. aoutch. Pour l’égo de la mère, il ne faut JAMAIS fréquenter des gens dont les enfants pourraient être plus doués que les nôtres. Arrête de leur parler, ne les invite plus. sinon, comment tu peux te la péter après??? 🙂

  9. C’est marrant mais avec l’ainé j’ai beaucoup été fière des premières fois et je l’ai crié et tout et tout. Avec le temps et avec le 2ème, je suis plus discrète. une maman ravie et énamourée mais je le garde plus pour moi. Je ne saurai expliquer pourquoi.

    1. Tu t’es assagi? Moi, j’ai l’impression que je ne pourrais jamais (parce qu’en vrai, je suis pareille avec niafette, hein!)

  10. Je penche plutôt pour la « lamination du cerveau »…mais auquel cas, tu n’es pas seule, loin de là! Je me reconnais bien là dedans, références comprises…je me souviens d un déj’ entre copines (moi nulli et elle primi), que j ai trouvé d un ennui innommable; sans mentir, bien 30mn passées à papoter caca et couleur etc…je ne pouvais pas comprendre…mais attend…je ne comprends TOUJOURS PAS!!! Ouf, mon cerveau a finalement de bons restes…;)

    1. Quoiiiiiiii, Serais tu en train de me dire que mon fils n’est pas le plus beau, le plus merveilleux et le plus exceptionnel de tous les petits garçons du monde entier???

      Je ne te crois pas! (et te rassure, je ne passe pas une demie heure à parler caca!)

  11. Moi je n’étais vraiment pas sûre de vouloir des enfants, mais alors vraiment pas. Et dès la grossesse je me suis transformée en mère juive aussi.

  12. pareil!

    mais bon en même temps mon fils est parfait, faut bien le dire!!! rendons à Nathan ce qui est à Nathan (ouai ça sonne mieux que l’autre avec sa couronne sur la tête je trouve)…

    1. Ouais l’autre avec sa couronne.. je vois de là (poke les références historiques) mais je suis persuadée que Nathan le vaut mieux que le mec aux lauriers !)

  13. Je suis dingue de mes petits gars, alors je ne peux que comprendre (Damien sait compter au delà de 20, reconnait et nomme toutes les lettres et honnêtement, objectivement j’ai vu des GS moins performants)
    Bon le langage c’est pas ça, mais on progresse (merci l’orthophoniste) et on commence à dialoguer. 🙂

    1. Alors j’ai ouîe dire que les enfants ne pouvaient pas progresser en même temps pour tout… Donc, il n’a pas mis le langage en top priorité sur sa liste des acquisitions ! 🙂 Mais après, tu ne pourras plus l’arrêter 🙂

  14. J’adore ! Quand je lis ton premier paragraphe je me dis que je n’ai jamais été une femme normale ;). Bref, tu m’as donné envie de faire une réponse sur mon blog 😉

  15. J’ai répondu à Rach’l… mais en fait c’était à toi !
    J’ai recommencé… et me suis retrouvée sous mon comm 🙁
    Une dernière tentative m’a prouvé que c’était ton site qui me..ouillait … et pas moi 😉
    J’ai encore une fois bien ri moi aussi 😀

    1. Comme expliqué plus haut, c’est toi qui as les neurones grillés… le SNU de mère gaga + celui de grand mère gaga t’a définitivement perdu 😉

  16. Je me reconnais bien dans ce que tu décris !!! Pour l’anecdote, enceinte de ma première, je pronais les voyages en amoureux, au moins une semaine par an… Ma Première je l’ai l’aissée pour une nuit la première fois à 16 mois ! et on a réservé pour 4 jours en amoureux en juin (ma Première aura donc 5 ans et ma 2e 3 ans !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *