Cet été, les sirènes seront en Princesse Ilou (+ maillot de bain à gagner.)

Faut que je t’avoue un truc. Je sais que tu vas te moquer, je vois déjà ton sourire en coin. Mais faut que je te raconte quand même.

J’ai la chum du maillot de bain. La gaffe, la honte, la boulette du bikini. J’suis la lose incarnée du costume de bain. Vrai.

Déjà, comme je suis archi nulle en code vestimentaire, je suis capable de débouler en maillot une pièce alors que toutes les nanas montrent leurs nombrils autour d’une piscine. Et de sortir le deux pièces un jour de vagues en colère, ou de méga plongeon qui va fatalement dévoiler mon gros séant blanc. Nan, sérieux, ça t’est jamais arrivé?

Moi, plus d’une fois. En CM2, en pleine séance de natation, j’ai plongé avec mon Une pièce Mickey (quoi? J’te signale que le une pièce mickey était à la mode en cM2 en c’temps là. Ou presque.) Bref, quand je suis ressortie, y’avait un petit trou, qui s’est rapidement fendu d’un large sourire. Pour le trou. Et d’éclats de rire de la part de mes camarades de classe. Montrer son cul en CM2, ça peut te traumatiser du maillot de bain à vie, sache.

Comme si ça ne me suffisait pas d’avoir montré mon modeste derrière, il y a eu cette autre fois où j’étais surveillante de piscine pour l’aprem, dans le camping où je bossais. Et où des néerlandais n’en avaient rien à carrer de mes coups de sifflet leur signalant une faute dans le règlement. Où j’ai plongé, et qu’ils m’ont écouté. Femme d’autorité. Ah nan, oups, femme avec un nichon à l’air. Ok.

La maîtrise de soi, sur le bord d’une piscine ou d’une plage est relativement proportionnelle à la qualité d’un maillot de bain, somme toute.

Du coup, pour ma Niafette, je fais gaffe. Je ne voudrais pas payer une psychanalyse du maillot, tu comprends. Et puis, elle, c’est comme si du haut de ses 6 ans, elle « sentait » le comment il faut se fringuer selon les occaz’.

Aussi, quand nous avons reçu ce petit paquet rose, j’ai su qu’elle, elle n’aurait jamais la honte. Et que moi, je n’aurais pas à payer les frais de psy. Et surtout, que pendant que je cacherais mes bourrelets dans mon paréo, cet été, Niafette, elle, ressemblerait à une sirène. Grâce à Princesse ilou.

Des maillots de bain de toute beauté.Des couleurs vives, des motifs originaux, une collection so hype. Il m’a fallu un max de temps pour me décider sur un seul. D’autant que j’ai passé aussi un bon moment à craquer sur la collection Prince Ange, pour les ptits gars. Le choix a été rude, très rude. Allez, j’te montre une petite sélection:

princesse ilou

ça donne envie de voir l’été arriver, n’est ce pas?!

Niafette est trop belle dedans, et moi, je n’ai qu’un regret, vraiment: que les maillots de bain n’aillent pas jusqu’au 36 (oui, bon, 38. Ou 40. Humphhhhhh, ok, jusqu’à ma taille, quoi.)

princesse ilou niafette

 

Grave la méga classe ma princesse, nan?

 

96 Commentaires

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :