«

»

Comment être un couple, les mioches en plus?

Comment vit le couple, dès lors que tu passes de « seuls au monde à se regarder dans les yeux » à « seuls au monde, à surveiller un ou plusieurs enfants ».

Pour n’Am et moi, au départ, la question ne s’est pas réellement posée, parce qu’on avait déjà un mioche avant d’être un couple. (enfin, le n’Am avait, et moi, j’ai pris le bonus qui allait avec le cadeau!) De fait, on n’a pas tergiversé. Dès le début de notre histoire, on a partagé, sans même s’en rendre compte, les temps à deux des temps à trois.

Mais en attendant le niaf, on s’est interrogé:

Comment rester un vrai couple, avec nos moments rien qu’à nous, alors qu’une niafette de 4 ans et un bébé vont nous demander notre entière et disponible attention?

Le livre dont sont tirés les extraits est un guide à l’usage des parents, censé te donner les 10 astuces pour sauver ton couple des affres d’un divorce coûteux moralement et financièrement…(j’extrapole légèrement, mais on y est presque.) 10 astuces de couples pour ne pas être que les parents de ses enfants, aux édition Fleurus semble de prime abord plutôt fun, du genre « astuces de couple pour les paresseuses.  » La première de couverture est rigolotte…pourtant, ce n’est pas un guide que je conseillerais. Parce qu’il n’est pas drôle (et moi, les livres de conseils, j’aime bien, mais quand on peut déconner), et parce que je trouve les conseils maladroits, en inadéquation avec la vie réelle, éloignés des vraies problématiques, ou tournant autour sans mettre les pieds dans le plat. 

Pourtant, les propos de 11 couples ont été utilisés pour donner de l’âme à la théorie. Mais, avec moi en tout cas, la mayonnaise n’est pas montée. (parce que je ne me suis pratiquement jamais reconnu dans leurs récits d’expérience…)

Néanmoins, comme c’est un sujet qui me tient à coeur, j’ai décidé de l’utiliser quand même, histoire de nous donner des pistes de dialogue. Voici donc quelques extraits sans mes commentaires. Parce que je suis trop souvent en contradiction, parce que beaucoup des assertions m’ont fait grincer des dents, prce que j’aimerais avoir vos avis! :

 » On pense que l’arrivée d’un enfant est forcément un événement magique qui propulse le couple sur une planète enchantée…mais la naissance d’un enfant peut déstabiliser la vie amoureuse du couple. C’est pourquoi il est primordial que chacun puisse confier à l’autre ses questions, ses peurs, ses doutes et ses frustrations. Cela prend parfois du temps. »

 » L’un des meilleurs moyens pour se recentrer sur son couple, lorsqu’on est parent, c’est se demander quels sont les projets que l’on aura envie de réaliser quand les enfants seront grands et autonomes »

« Voici un petit exercice à réaliser en couple afin d’actualiser chacun sa reconnaissance des besoins de l’autre (…) énumérez avec précision les trois dernières circonstances marquantes où vous avez profondément ressenti que l’autre vous aimait ».

« Les gestes, les attitudes, les paroles qui touchent votre conjoint révèlent ses besoins fondamentaux: besoin de reconnaissance, de sécurité, de stimulation…Là encore, l’arrivée des enfants a pu provoquer ou réactiver des attentes qui restaient latentes. Vous vous retrouvez face à deux options: la première, la plus tentante, est de passer outre. (…). Seconde option, répondre à ces nouveaux besoins, au cas par cas. »

 » Il est fondamental pour le couple d’arriver à préserver un territoire d’intimité ».

 » Dans un couple, il existe non seulement un « territoire physqiue » (…) mais aussi un territoire tout aussi important que nous appellerons « territoire verbal ».Concrètement, il s’agit de savoir comment mener une discussion avec son conjoint, en présence de ses enfants, sans se laisser interrompre. »

« Tous les enfants connaissent « l’heure des mamans » (la sortie de l’école), tous devraient également apprendre qu’il existe une « ‘heure des parents », ce moment, toujours trop bref, où l’on peut se retrouver en tête à tête comme avant. »

« (…) Il faut reprendre son envol et partir à la quête de nouvelles brindilles pour consolider la maison commune: pour se retrouver en amoureux, rien de mieux qu’un changement de lieu ».

« Lorsqu’on s’épanouit soi-même, on est bien mieux avec l’autre. Prendre du temps pour soi fait partie de l’hygiène de vie de couple. »

« Accaparé par le rythme du travail, la fatigue, les multiples tâches domestiques  et le rôle de parents, le couple est soumis à une incontournable érosion du désir. Pour conserver ce foyer vivace, chacun doit prendre la décision d’y jeter,chaque jour, le petit bois des marques d’attention. »

Bon, j’arrête là pour les extraits.t’en penses quoi? S’ils t’ont plu à fond la caisse, dis le moi, et je t’envoie le bouquin (par contre, je l’ai stabiloté, crayonné, et j’ai écrit à côté des remarques du genre « et puis quoi encore? »…)

Oui, comme tu l’as compris, rien ne m’a vraiment parlé. Même quand ils rentrent dans le sujet seksoualité en disant qu’ils « passent à l’offensive ».J’ai même pas mis les extraits, ça rime à pas grand chose.

Par contre, je sais que toi, ici ou là, tu en as plein d’idées pour rester un couple malgré la bave, malgré les pleurs, malgré les nuits entrecoupées de têtées et de couches mal refermées…

A moins que tu ne saches justement pas trop comment faire (j’ai croisé une maman l’autre jour, qui n’avait rien fait avec son chéri depuis la naissance de leur première fille. 4 ans, la gamine.) Donc, ça peut arriver, pour une raison ou une autre.

Alors je te propose un truc, au delà du vendredi intello, et qui va nous faire bosser tous ensemble, main dans la main ou presque (sinon, c’est moins évident pour taper sur le clavier) .Tu me dis en commentaire, ou par mail,ou sur ton blog ou par pigeon voyageur, anonymement ou non, les soucis que tu rencontres pour rester un vrai couple à deux. Tu me dis aussi les solutions que tu as trouvé. Et promis, je compose tout ça et j’en refais un article très bientôt…avec mes propres fails et astuces!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>