«

»

Comment expliquer l’attentat de Charlie Hebdo à nos enfants?

Habituellement, je mets facilement des mots sur les maux. Mais depuis ce midi, les mots sont noués dans ma gorge, bloqués par les larmes que je ravale pour ne pas les laisser sortir. 

Depuis ce midi, je vis dans deux mondes parallèles. 

Le premier est une bulle, où mes enfants regardent des dessins animés tandis que je leur octroie bien plus de DVD qu’un autre mercredi, pour ne pas tomber sur les infos. Plus de shokobons aussi. Comme si leur donner plus de douceurs allait effacer un peu de l’horreur. 

Dans l’autre Monde, il y a des gens qui tuent la liberté d’expression. Des cagoules qui tirent sur des gens au nom d’une idéologie, d’une folie. Des pages de Charlie Hebdo gorgées de sang, et des familles endeuillées. 

Entre ces deux Mondes, il y a moi, qui regarde mes enfants avec amour et mon fil d’actus avec horreur. Qui angoisse de voir ces deux Mondes se rejoindre. Qui voudrait, encore une fois, garder mes enfants dans une bulle. Moi, qui sais que je dois aussi leur expliquer ce monde là, alors que je ne comprends pas moi-même pourquoi. 

Dans la bulle, il y a Niafette qui fait depuis trois jours des cauchemars de méchants qui entreraient armés dans notre maison pour nous tuer. Et moi qui la rassure en lui disant que nous sommes là pour la protéger. Comment lui expliquer que des journalistes, des dessinateurs, ont vécu le cauchemar que son cerveau imagine chaque nuit? 

J’aimerais tant qu’elle n’apprenne pas tout ça, j’aimerais tant qu’elle se dise que les cauchemars, c’est pour du faux, que ce n’est pas la vraie vie, que ce ne sont que des films. Mais demain? Qu’est-ce qui va se passer quand elle entrera dans la cour de l’école, lorsque des camarades plus âgés répéteront ce qu’ils ont vu aux informations, ou pire, ce qu’ils ont entendu et retenu des discussions familiales? Nous en parlera-t-elle? 

Que devons nous-lui dire, comment la protéger sans lui cacher que la liberté d’expression a été bafouée aujourd’hui? 

charlie hebdo

Ce soir, nous lui expliquerons, simplement, que ce 7 janvier, des fous ont commis le pire. Nous lui parlerons de Charlie Hebdo, nous lui dirons que les méchants n’ont rien compris et nous lui montrerons les photos des gens rassemblés pour protéger la liberté. Comme nous, nous la protégeons de ses cauchemars. 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

37 comments

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. fan tine

    Comme tout le monde je suis sous le choc des images qui sont venues percuter mon cerveau aujourd’hui. Devant ces images d’un jeune policier Amed qui parce qu’il a eu le courage de défendre le bien y a laissé la vie. De ces journalistes, ces hommes sans peurs qui défendaient leur liberté et celle de chacun d’entre nous. Qui pour ça ont payé le prix fort à cause du fanatisme et de l’obscurantisme de cerveaux malades et dégénères. Alors oui comme toi je ne sais que dire à mes enfants pour qu’ils puissent comprendre ce qu’ils ne devraient jamais avoir à comprendre. Merci de cette article qui m’a touché.

  2. La Carne

    #jesuischarlie

  3. CaroSelky

    #jesuischarlie

  4. gayrard clemence

    #jesuischarlie

  5. Maud

    dur dur
    #jesuischarlie
    Et Niafette aussi

  6. DUBOIS GUEANT MARCELLE

    Attention à ne pas faire d’amalgame entre bons musulmans qui vivent comme n’importe quel humain et cette bande d’assassins qui ne respectent pas ce qui est écrit : « tu ne tueras pas ».

  7. Mathilde

    Merci pour tes mots. Dur de vivre dans ce monde de violence, dur de protéger nos enfants. Plein de doutes au moment d’expliquer sans effrayer.

  8. Maman Prout

    Très joli article, des mots si justes, des mots si forts…
    Nous sommes tous des Charlie!

  9. Villon Elodie

    Je suis profondément émue par ton article.
    Que cette bulle de douceur soit présente dans ton foyer ce soir.
    Merci pour tes mots.

  10. bbb's mum

    #jesuischarlie

  11. LN

    Je pleure moi aussi en me demandant ce que j’ai « offert » comme monde et comme avenir à mes enfants… Je me retrouve complétement dans ce que tu écris… et te félicite d’avoir trouvé les mots aux maux du jour comme tu l’écris… tu as su faire et dire ce qu’il fallait :'(

  12. Sophie

    Merci. Moi aussi j’ai tenté d expliquer à mes enfants pourquoi son père et moi avions les larmes aux yeux. Et puis j’ai dit à ma copine Amina de ne pas avoir peur pour sa fille que nous allions nous serrer les coudes pour protéger l avenir de nos enfants. Ton dessin m’ a beaucoup touché

  13. granouche

    Mon loustic n’a que 3ans et ne comprends pas ce qui se passe et je crois que c’est mieux ainsi… Je n’aurais pas les mots, moi qui arrive à peine à retenir mes larmes…

    On est tous sous le choc… On est tous charlie…

    Bizzz
    Granouche (adeline)

  14. Chuc

    http://t.co/jZ1H6uIb2l

  15. Auré Lov

    #jesuischarlie
    Microbe n’a que 3ans et j’ai pourtant le même ressenti que toi!!!
    Bisous et bon courage a Niafette
    Auré

  16. veronique

    merci

  17. Tuttiquanti

    J’ai vécu le même mercredi que toi mais au bout d’un moment mon fils de 4 ans m’a demandé ce qu’il se passait. Je lui ai simplement dit que des méchants avait pris des pistolets et on tiré sur d’autres gens.
    Il m’a dit qu’il allait les attraper et tirer avec son pistolet sur eux.
    ça été l’occasion pour moi de lui expliquer que la justice ce n’est pas ça. Il a compris. ça n’a pas pris longtemps, il ne s’est pas inquiété mais bien sûr, il est très loin de tout ça et heureusement.

    Je pense que c’est important de faire comprendre en douceur et par petits bouts que le monde, et certaines personnes ne sont pas des bonnes personnes.
    Le mal existe, malheureusement ils le comprendront trop tôt… et on notre idéal serait de les en protéger à vie…

  18. Eric

    personnellement, je me suis rendu sur place afin de montrer la mobilisation des gens face à cette horreur 9 et 14 ans tout juste pour les miens. Un lendemain d anniversaire complexe pour mon plus grand qui commence à comprendre tout cela et des points d interrogation dans les yeux de la plus jeune. J ai peur pour eux mais jamais je ne laisserai leur liberté s envoler sans rien faire. Ils seront porteur de notre marque, celle où tout être humain a le droit de vivre et de s exprimer sans peur de l oppresseur quelqu il soit.

  19. Romane

    Merci de ce bel article. Du courage surtout !

    Je t’embrasse

    Romy

    1. mamanbavarde

      <3

  20. Guidotti

    Mon grand à entendu l’information et à dit… « si on peut plus dessiner ce qu’on pense, je suis déjà mort »
    HUGO 7 ANS.

    On m’a demandé comment il a su ? Tv radio ça ne parle que de ça. … et il chope les informations plus vite que zorro. Le petit pareil (3 ans) qui pense que si il rapporte la pâte a modeler a l’école on va le tuer … bref et je ne me sent pas lui dire. C’est une blague ou ce n’est rien… j’ai tenté au mieux d’expliqué la liberté d’expression, des gens qui ont fait du mal a d’autres gens… a cause d’un dessin… il a eu peur pour tous les dessinateurs une petite panique, il a pleuré. Cru qu’ils allaient tuer Gribouille et là il m’a même dit pas la marionnette le vrai dessinateur dedans !!! Comme quoi ce n’est pas fictif pour eux… bref désamorcé car gribouille est protégé par casimir et on ne tue pas encore pour un soleil…. Bref, Mon fils a dit qu’il ne dessinerait plus…

    Dur dur… les enfants ont compris que la liberté était bafoué… le pourquoi… et eux n’y voit pas d’acte racial ou bien religieux… eux n’ont pas l’idée de faire des amalgames…

    1. mamanbavarde

      Quand on pense que par le dessin, on arrive à voir ce que les enfants ressentent… C’est affreux de se dire qu’ils pourraient ne plus avoir envie de le faire.

  21. Dust

    En journée de repos hier, j’ai vécu moi aussi ce décalage. Les trois enfants qui comprennent ce qu’ils peuvent selon leur âge (5, 8, 12), et moi la boule au ventre et les larmes ravalées en permanence. Et comment leur expliquer, sans faire peur, sans s’enflammer. Aujourd’hui, je salue le Petit Quotidien pour son initiative (et hommage) :

    1. mamanbavarde

      Je pense le lire avec elle ce week end, au calme.

  22. FISCHER

    Je suis CHARLIE…
    Merci d’avoir mis des mots sur ce que je ressens….

    1. mamanbavarde

      #jesuischarlie <3

  23. carole

    Ce que tu écris est très touchant et tellement vrai! J’ai 2 filles à qui j’ai eu du mal à expliquer tout ça et à qui je n’aurais pas dû avoir à expliquer toute cette horreur. Belle soirée à toi et ta famille

    1. mamanbavarde

      Merci Carole, jamais nous n’aurions dû avoir à expliquer cela.

  24. orange

    Permettez-moi de vous dire que votre article m’effraie.. heu, non, me désespère.

    « Niafette fait des cauchemars » et vous la rassurez en lui disant que vous êtes là pour la protéger ? En gros : vous accordez du crédit à ses fantasmes. Des fantasmes qui sont de toute évidence les vôtres – et c’est bien connu, les enfants sont des éponges.
    Je nie pas que quelque chose vous a profondément touché dans cet évènement, mais ça sort d’où, ces gens cagoulés qui entrent chez vous armés jusqu’aux dents dans les rêves de votre fillette? Rêve-t-elle aussi de se faire égorger par quelques khmers rouges ? Par des Hutus ? Et vous, ne signifiez-vous pas une certaine complaisance dans votre rôle protecteur en alimentant la peur de votre fille ?

    Quand un enfant fait un cauchemar, on le rassure en lui disant que c’est un cauchemar, en dédramatisant, pas en lui disant qu’il a bien raison d’avoir peur, non ?

    N’est-il juste pas possible de lui expliquer que le monde ne tourne pas toujours comme on le souhaite, que votre « bulle » fait partie de cette réalité, qu’il ne s’agit pas comme vous le dite de « deux mondes ». Ce qu’on fait c’est protéger cette bulle – et donc qu’ils en aient conscience, de cette bulle où jusqu’ici vous ne craignez rien : 3000 images d’un même évènement n’est pas un évènement qui s’est produit 3000 fois. Eduquez-la aux médias, à l’idéologie, à l’histoire, profitez-en. Laissez-la voir ces images qui en réalité ne montrent rien qui ne puisse les choquer.

    Et puis sortez donc vos enfants de vos illusions. Qu’ils regardent comme tous des contes en DVD, qu’ils rêvent, qu’ils jouent et qu’ils soient insouciants, mais qu’ils prennent conscience, aussi, qu’il n’existe pas de « gentils » et de « méchants » mais des cons qui justement vivent dans des bulles idéologiques ; qu’ils constatent qu’aux dernières nouvelles, nous ne sommes pas en guerre, qu’ils font mieux d’apprendre à traverser la route en se méfiant d’un mec bourré au volant de sa voiture que d’une attaque terroriste, et qu’ils font bien d’être curieux de tout, même du pire, pour comprendre et éviter à leur tour de devenir des cons.

    1. mamanbavarde

      Permettez moi de vous dire que votre commentaire me desespère. Savez-vous pourquoi ma fille fait des cauchemars, connaissez-vous sa vie, son passé? Mon rôle est de la protéger. Je ne demande pas si je fais bien ou non, je raconte ce que j’ai fait, avec mon intelligence, mes émotions, mon vécu et le sien. A 7 et 4 ans, ils ont bien le temps de découvrir les atrocités du Monde, bien le temps de rester dans les illusions de l’enfance. Je n’ai pas de conseil à recevoir de quelqu’un que je ne connais pas, je n’ai pas demandé de conseil. Ma fille a parfaitement compris l’attentat, je lui ai montré des images APRES les avoir vues, il n’y avait pas de policier tué à bout portant ni sang. Mes enfants ne deviendront pas des cons, en tout cas pas des cons « méchants ».

  25. Albertsed

    Le JDE est pour moi le journal d’actualité de référence pour les 9-14 ans. Il explique depuis bien 30 ans l’info simplement. Je vous le conseille : http://www.jde.fr

    1. mamanbavarde

      Merci, mais ma fille a 7 ans… j’utiliserai le petit quotidien ce week-end!

  26. VIncent

    Il ne faut pas dire que ce sont des « fous », c’est faire injure aux fous. :)

    1. mamanbavarde

      :)

  27. Thollot Florence

    Bonjour,
    je pense qu’on croit préserver nos enfants en essayant de les mettre à l’abri mais en réalité c’est totalement illusoire car leur inconscient capte toutes les informations que nous essayons de leur dissimuler, à commencer par votre propre stress créé par toute cette horreur…. D’où les cauchemars de votre fille, car sans explication, forcément ces informations créent une peur qui s’exprime dans les moments où l’esprit n’est plus occupé par les dessins animés et la dégustation des shokobons ! Le mieux c’est d’en parler, en avouant sa propre incompréhension, on est pas des surhommes… ou surfemmes…
    Amicalement

    1. mamanbavarde

      Elle a commencé les cauchemars trois jours avant ce funeste mercredi. Je ne lui ai donc donné aucun stress. Et ce billet était le prélude pour moi à une vraie explication avec mes enfants.

  28. Milune

    Je n’ai pas d’enfant, mais je ne suis pas sûr que j’aurais put leur expliquer …

  1. Ma fille a peur. » La Fille Kamoulox | La Fille Kamoulox

    […] comment lui parler de ces événements, j’ai notamment lu les articles de blogueuses comme Maman Bavarde ou Madame Parle sur ce sujet. je m’étais un peu préparé à lui en parler. A […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>