«

»

Déménagement : Comment préparer ses enfants.

Je reçois pas mal de messages pour me demander comment j’ai abordé l’idée du déménagement puis le déménagement en lui-même avec les enfants, pour leur rendre ce moment plus serein.

Sachez d’abord que chaque enfant ne réagira pas de la même façon. Par exemple le Niaf, 6 ans, accueille tout avec joie, frénésie, débordement, alors que Niafette, 10 ans, déteste le changement, à tel point qu’il faut la préparer psychologiquement avant de mettre une nouvelle housse de couette (j’exagère un peu mais je vous assure que je ne suis pas très loin de la vérité.)

Voilà quelques petites astuces qui pourront peut-être vous servir :

déménagement dordogne

  • COMMUNIQUER. On ne le dira jamais assez, la communication est la base de toute relation. Dès les premiers échanges positifs du N’am avec son futur employeur, on a parlé, en mettant force parenthèses et guillemets. On leur a expliqué pourquoi on voulait s’en aller, pourquoi ce serait mieux pour nous, pour notre famille, pour eux. Tous ces échanges ont été l’occasion de « conseils de famille » où, si on leur donnait la parole et on écoutait leurs inquiétudes pour les rassurer, on a néanmoins posé les mots franchement. Oui, ce sera aussi difficile, oui, ce ne sera pas comme avant, oui, c’est une autre vie.

 

  • NEGOCIER. Dans ces « conseils », est rapidement venue le temps de la négociation positive. On change, il faut qu’il y ait du mieux. On a fait, ensemble, une liste des petites choses qui permettraient un déménagement plus en douceur. Par exemple, Niafette a demandé si elle pourrait avoir une chambre suffisamment grande pour avoir un lit 2 places. On l’a noté sur la liste du déménagement et aimanté sur le frigo (moi j’avais demandé un dressing mais je l’ai pas eu !!!)

 

  • RESPONSABILISER. Quelques semaines avant le déménagement, on a commencé les cartons. Chaque enfant a pu faire les cartons de sa chambre avec mon aide. C’était le moment difficile pour le niaf qui ressortait toutes ses affaires le soir venu… parce que ce qu’il ne voit plus était selon lui perdu ! Alors on a fait une liste de ce qu’on mettait dans les cartons… et on a attendu les tout derniers jours pour les jouets top priority !

 

  • PARTAGER. Les doutes, les angoisses, et les moments forts du déménagement : par exemple, ils sont venus avec nous le jour de la remise des clés de la future maison. Histoire de pouvoir se situer quand ils y penseraient. Ils étaient également là pour l’emménagement. Certes, c’était moins rapide, mais ils ont pu accueillir leurs cartons dans LEURS chambres et déballer comme ils voulaient.

 

  • RASSURER. Avant, on voyait les grands-parents plusieurs fois par semaine. C’était LE truc difficile à faire passer. Maintenant, on utilise FaceTime ou Skype, et les enfants savent que pendant les vacances scolaires, ils pourront y aller plusieurs jours d’affilée. Pour les autres angoisses, on a pris chaque stress au moment où il arrivait, pour le décortiquer et le dédramatiser.

 

  • APPRIVOISER. Pas évident, le nouvel environnement. Heureusement, on avait le temps libre suffisant (et plein de copains qui sont venus nous rendre visite !) pour trouver tous les points positifs de notre nouveau lieu de vie. Et ça, clairement, c’est important, de se trouver rapidement de nouveaux repères, de regarder les différents chemins pour aller à l’école, de découvrir tout ce qu’il y a autour.

 

  • POSITIVER. Même quand ça va pas forcément comme on voulait, il faut pointer les choses positives… et parfois tout lâcher pour faire une partie de dominos ou de billes, parce que le ménage attendra bien quelques heures de plus !

déménagement dordogne

  • CONSOLER. Bah oui, on ne va pas se mentir, il y aura des moments plus compliqués que d’autres. Mais heureusement, les câlins et les bisous, et les chocolats chauds devant un dessin animé, on les a quand on veut !

Voilà ma petite expérience racontée, et comme d’hab, si vous avez des questions plus précises, n’hésitez pas en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pauline

    Super pédago ton explication ! Même si je n’ai pas d’enfants, ça me donne aussi l’envie de tout plaquer pour aller vivre au quotidien sur mon lieu de vacances préféré 😉 ! Je vous souhaite une belle vie en Dordogne, des bisous à vous 4 !

  2. Ciloucr

    Du fait du travail de mon père, j’ai beaucoup déménager enfant. Mes parents étaient sereins vis à vis de ça du coup ça c’est toujours bien passé.
    Profitez bien de la Dordogne, bises

  3. Noyelle sabrina

    Tombé pile poils au bon moment. . Maison en vente chez nous y a plus qu’à. .. c’est difficile pas seulement pour les petits. . Pour moi aussi .. mais avec ton aide je vais aller de l’avant. . Positivité avant tout.. Merci. .

  4. Vlynette

    Les grands-parents (certains d’entre eux en tous cas, suivez mon regard 😉 ) ont un nouveau jeu. Quand ils font le plein de carburant et que s’affiche le nombre de km en autonomie, ils se disent « On peut faire le voyage, il y a de quoi, on y va ? »
    Je pense qu’un jour, sans crier gare (et hors les visites prévues) on débarquera à la sortie de l’école !!!!!!!!! 😀
    Et sinon, bel article, oui, oui, la communication est la base de toute relation !

  5. Maman Sur Le Fil

    Effectivement, ce sont de gros changements mais comme tu le dis, avec la patience, l’écoute, le dialogue, tout s’apaisera… merci pour ce partage d’expérience.

    Virginie

  6. N'estellOu

    Merci pour ce partage , peut – être me servira-t-‘il un jour …. Je ne voudrais pas déménager plus que ça mais pour le travail si ! Après j’ai ma famille ici , mais si on demenage dans une région qui nous plaît ( et effectivement la Dordogne je sur-valide) alors la c’est banco !

  7. Claire

    Bonjour !
    Ce message tombe a pic !! Nous prévoyons de déménager l’année prochaine pour changer de région et l’annonce à nos filles a été compliqué (c’était il y a 2 semaines). Je vais mettre en place vos idées de conseils de familles et de négociations positives… ça aidera peut-être.
    Pour l’instant tout ça est encore très flou pour elles (et pour nous) mais ça va devenir de plus en plus concret au fils des mois.
    Merci pour vos conseils !

  8. OnRangeTout

    Bonjour,
    Merci pour tous ces précieux conseils. Le déménagement est un moment difficile à passer aussi bien pour les enfants que pour les parents. Vous avez su trouver une bonne façon d’aborder et de gérer ce problème. Pour rendre le déménagement amusant vous pouvez également dessiner un plan de la maison ou des pièces principales et demander aux enfants d’indiquer le futur emplacement de la télé, du bureau, du lit, etc. Vous pourriez également es consulter pour la déco : la couleur des rideaux, de la peinture pour la chambre… Ils auront l’impression de s’approprier les lieux un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>