Dans la vie d’une blogueuse, il y a des phases.

Des périodes fastes où tout est génial. Et puis des périodes plus sombres, qui laissent à penser qu’il faut s’éloigner un peu, comme lors de ma dernière remise en question bloguesque.

Il y a également des phases de « déprime ». Oui, le blogueur est un être sensible, un petit coeur qui bat derrière l’écran de l’ordinateur, et qui parfois, souffre en silence (non, j’exagère à peine) 

Qu’est ce qui peut déprimer le blogueur? Bienvenue dans les coulisses : 

1) Le deal gagnant/gagnant:

déprime du blogueur

Mouais. Mais moi, je m’appelle Cynthia. Et en vrai, ça veut dire que j’écris si mal que ça??? 

 

2- La faille Facebookienne

déprime du blogueur

Pourquoi, pourquoi, personne n’a vu cette publication? C’était nul/pas drôle/à chier? Où les « likeurs » n’ont pas inscrit la page à leurs centres d’intérêt? Mais pourquoi tant de haine? (ah, parce que ça fait 3 minutes que j’ai publié, ok.) (au cas où, ma page est )

 

3- L’article publié avant, et sur le même sujet.

trucmuche

ça, faut l’avouer, c’est la méga lose. Tu penses à un article pendant plusieurs jours, il est là, prêt à être publié, quand tout à coup, en ouvrant ton fil d’actus… BAM.  Y’ a quelqu’un d’autre qui a écrit le même article (mais en mieux.) Corbeille. Lamentation. « Je ne suis vraiment pas originale… snif. »

 

4- La tournure impossible

Capture d’écran 2013-12-29 à 23.13.14

Cet article en brouillon depuis 3 mois. Dont les phrases ne s’articulent pas entre elles, jamais… et qui finira sa vie en brouillon. Désespérant. 

 

5) L’angoisse de l’écran blanc:

page blanche

L’ordi sur les genoux, les enfants à la sieste, les schockobons à portée de main, les doigts sur le clavier. Et rien. Rien à dire, rien à écrire. Queutschi. Wallou. Angoisse. 

 

6- Les statistiques fantômes:

statistiques

Kewa? Les stats de mon blog sont à diviser par deux pour avoir les vrais chiffres? Mais n’y a-t-il donc que ma mère et mon mec qui me lisent? 

 

7- Le bug:

erreur 404Aaaaaaaaaaaah! Pourquoi ne puis-je pas accéder à mon blog? C’est quoi cette erreur 404????ça va durer longtemps? (bien évidemment, c’est toujours au moment où l’inspiration est revenue/les enfants jouent tranquillement/on avait BESOIN de répondre aux comms. ça reviendra quand les mioches brailleront.)

 

8- Le désert virtuel:

logos fb twitterOù sont les commentaires? Je me suis déchiré à écrire un article de ouf, j’en étais trop fière. Et Paf. Bim. Badaboum. Aucun comm. Aucun like. Ne parlons pas de partage, pourquoi personne ne partage? Paf. Déprime. 

 

Tu vois, la vie d’une blogueuse est semée de doutes, de cauchemars et de phases de déprime. Et puis, il y a ces moments de grâce, cette impression d’avoir fait rire, ces partages en pagaille, qui font qu’on continue, le sourire aux lèvres. Ma résolution pour 2014? Rester comme je suis, avec mes doutes et mes bonheurs. 

Et la tienne? Liker, commenter et PARTAGER quand tu aimes, ce serait un bon début, non?! 

.

.

 

71 thoughts on “La déprime du blogueur. (pourquoi tant de haine?!)”

  1. Bonjour,
    le « au cas ou » pour la page facebook m’a bien fait rire !
    Plus ça va et plus j’ai l’impression que les blogs ça devient du boulot alors qu’a la base c’était un loisir (j’ai commencé en 2004 soit… oui bon y a longtemps quoi… j’en conviens… Mais je parle d’un temps… la la la
    Je regrette un peu ça, maintenant c’est publier (tout les jours quelle horreur) ou mourir…

  2. Moi je déprime parce que je le déménage. Mais POURQUOI ? ;). Bon sinon. Je sais que mon blog n’est encore qu’un bébé de moins d’un an mais je me sens assez mal quand je n’ai ni like ni partage ni commentaire. Et cela arrive assez souvent. Patience, sagesse et toussa. Je sais bien.Mais bon :-).

    1. quoi? t’as des articles sans likes et sans comm? C’est qu’il sont perdu dans les limbes (idem pour toi Cynthia) je like tout ce que je vois mdr! @Cynthia ton article répond bien mieux que moi à ta question d’hier « A quand le tien? »

    2. Eh oh GoM ! A qui veux-tu faire croire cela ? Tu as des fans – complètement – taré(e)s qui commentent à chaque fois et qui jouent même à une histoire de bande-annonce tous les lundis soirs 😀

    3. En fait Mathilde, non, je n’ai pas d’article sans like, j’exagère et grossis le trait 😉
      Florence, courage pour le déménagement, ça avait été l’angoisse quand je l’avais fait le mien!

  3. Hello,

    C’est vrai que je pourrais commenter plus souvent.
    Mais on est toujours là, tapis dans l’ombre (enfin encore sous ma couette pour l’instant)!!

    Ne change rien.
    Je partage!!!

  4. pour 2014, ne change rien, tu me fais trop rire!!!!
    bonne soirée avec la copine et son chéri et bonnes fêtes de fin d’année à toi et toute ta petite famille!

  5. Mouarf, même pour des blogueurs ayant plus de trafic c’est pas la joie tous les jours, surtout quand le technique ou l’hébergement s’en mêle.
    Mon ex-hebergeur qui claque tout en mai dernier, tout perdu (merci les sauvegardes), passage chez un autre en urgence, depuis septembre plantage 1 à 5 fois par semaine !!! M’ont promis un nouveau serveur, j’attends toujours, donc avant mai va falloir que je remigre tout ailleurs, que de temps perdu et le stresse, plus fatigue plus lassitude, bref je compatie à ton article

  6. Moi j’écris pour moi. Si j’ai des lecteurs au rendez-vous c’est la joie. Si non, c’est pas grave.
    Alors je ne me prends pas la tête^^
    FB a un peu tué les com par contre. J’ai beaucoup plus de visiteurs qu’avant d’être active sur FB mais les commentaires sont passés de 10 en moyenne par article à 2 ou 3…
    Pour le reste, les mails à la con, j’ignore tout simplement.
    Si j’ai pas d’idée, ben j’écris pas pendant 3 jours et voilà 😉
    Bref, j’ai une relation très cool avec mon blog même si j’admets que je ne pourrais pas m’en passer.
    Mon blog précédent, je l’ai tenu plus de 5 ans sans aucun vistieur. Juste mon mari et ma mère.

  7. J’adore ton billet 😉

    J’avoue que ci je tenais compte de tous ce que tu dit au dessus je déprimerais tous les jours et à chaque fois que je publie quelque chose:). Les stats de mon blogs parlent d’eux même, j’ai plutôt pas mal de lecture et d’arrivée avec des recherches Google, mais très très peut de commentaires et encore moins de vue et de like sur les réseau sociaux. Et le syndrome de la page blanche, ou des enfants vampire de temps c’est mon quotidien 😉

    Je rajouterais juste un truc qui peut faire déprimer le blogueur : Tu fais un super billet de la mort qui tu, tu n’a pas un like, pas un commentaire et tu retrouve quasiment le même 2 semaine après sur un autre blog qui ne t »a même pas demander ton autorisation et il se retrouve avec 100 like, et 50 commentaires…. Sans compter tes photos qui subissent le même sort …

    1. ah oui, c’est chaud ce point effectivement! Bon, en même temps, c’est pas forcément du copié collé, on a tous un peu des idées similaires, mais quand le même article est hyper vu alors que le tien ne l’a pas été, c’est rageant!

  8. Et bien moi j’aime ton article!
    Mon blog n’est pas vieux mais je connais ces périodes, je me décourage, j’ai plus envie d’écrire puis ça revient. Un commentaire gentil, une idée lumineuse…font revenir l’envie, le sourire.
    Biz
    Aurélie

  9. Comment te dire…c’est un peu ça en ce moment. mais c’est les fêtes, personne n’est derrière son ordi (à part moi et les autres qui ont commenté…c’est tout…). Sinon, tu es la coupable de ma panne d’inspiration. Dire que dans mon petit carnet j’avais noté ma super idée. Faire un article : « la mère parfaite est une connasse ». Et, devines quoi ????

  10. Cynthia, tu as parlé pour moi on dirait! J’essaye de prendre du recul en ce moment, les stars qui baissent avaient trop d’impact sur mon petit cœur! Je vais essayer aussi d’arrêter le syndrome de calimero: pourquoi elle a ce partenariat et pas moi? Parce que ça me mine, alors que ça ne devrait pas, l’essentiel étant ailleurs…

  11. Je like, je commente et je partage !
    Reste comme tu es… moi je t’adooooorreeeee comme ça 🙂
    Même avec tes doutes, tu me fais rire…

  12. Moi aussi… je viens d’avoir mon angoisse… J’ai commenté… et tout a disparu !
    alors je le redis… Tu es géniale, superbement drôle… NE CHANGES PAS….

  13. Très drôle ton article, ça sent le vécu! Moi j’ai commencé un bloc récemment et je n’ai pas de commentaires pour l’instant, mais bon ce n’est pas grave. Et Facebook ce n’est pas trop mon truc. Mais j’adore les blocs, ça donne plein d’idées, ça fait parfois bien marrer!

  14. Je rajoute qu’en tant que blogueuse, je ne risque pas la déprime 😉 A raison d’un article tous les 3 ou 4 mois, si mes stats sont au fin fond du fond, je sais au moins à qui je le dois !!!
    Bonne fin d’année et joyeuse glissage vers l’an nouveau à tout le monde 🙂

  15. Moi je ne regarde jamais mes statistiques. Combien de personnes st passé sur mon blog aujourd’hui, combien de personnes ont lu tel ou tel article, combien on partagé, liké je m’en fiche je dois regarder ça par curiosité 2 à 3 fois par an. Non ce qui m’intéresse moi c’est d’échanger avec les gens sur mes articles. Ce qui m’intéresse dc ce st les commentaires, pas forcément en avoir 100 par article non plus. Car avoir 100 commentaire me disant:  » Je passe te souhaiter une bonne soirée. » Je trouve ça très gentil mais ce n’est pas très constructif je préfère avoir 10 fois moins de coms mais de pouvoir débattre sur les sujets que j’aborde ! Donc moi ce qui m’ennuie le plus c’est quand je n’ai pas pas ou très peur de coms alors que je pensais en effet avoir écrit un article qui, je pensais ferait réagir les gens …
    Sinon la page blanche ne m’angoisse pas plus que ça non plus je ne suis pas comme certaine blogueuse à me dire il faut que je publie tant d’article par semaine. Non il y a des fois où je peux passer plusieurs semaines voir plusieurs mois sans publier d’article et je m’en porte très bien !

  16. Moi j’essaye toujours de laisser quelques commentaires quand je vais sur un blog, histoire de dire « hé, j’étais là, youhouuu « , mais comme en ce moment j’ai une passion pour les blogs de maman (que je ne suis pas), j’ai pas souvent des trucs à dire.

    ENFIN QUOI QU’IL EN SOIT,
    hé, youhou, je suis là, je te lis, et j’aime ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.