Deux robes pour un seul mariage, ça fait donc une robe de trop.

 

Je sais, le suspense était à son comble, tu n’en dormais plus la nuit, la question te taraudait, tu tergiversais: Mais pourquoi a-t-elle deux robes?

Allez, je raconte tout (ou presque.) Je suis donc sortie de mon premier magasin de robes de mariée, un peu paumée entre mes rêves de petite fille, mon côté plus rebelle actuel, mon envie de court, les étoiles dans les yeux de Niafette…

Je ne pouvais pas rester dans le vague. Il me fallait essayer d’autres robes.

C’est avec mon amoureux (et les deux gosses, on est des oufs, j’ai dit), que nous sommes allés dans une autre boutique de mariage. A priori, je n’étais vraiment pas la cible idéale selon la vendeuse, qui m’a fait essayer 2 robes en 34, à peu près (ou alors, c’était du 12 ans, j’aurais dû vérifier), sans même me jeter un regard, à la va vite, en me signalant qu’il était déjà presque trop tard pour choisir une robe.

Ok. Au revoir Madame, je repasserai la semaine prochaine si je compte renouveler mes voeux dans 10 ans.(et pis tes robes elles sont moches, et t’as pas d’humour, et toc.)

C’est donc légèrement dépitée (le dépit se lit sur moi par des signes tels épaules courbées, souffle offusqué, regard baissé, et une forte, très forte envie de bouffer une meringue ou un paquet de schockobons.) que nous avons continué notre sortie shopping.

Au passage, nous avons trouvé la plus fabuleuse des petites robes pour Niafette. Repetto, toute blanche, toute fluide, toute merveille (et à 50% du prix de départ, une aubaine.)

Bref, ma famille entière est sapée pour le jour J. A l’exception de moi-même…Affaissement des épaules, soupirs qui s’étalent jusqu’à arrêt de la respiration, regard dans le caniveau, irresistible envie de bouffer un menu XL de chez MacDalle. Oui, tu l’as bien compris, le dépit.

Et là, alors que je relève la tête pour ne pas en prime me prendre un lampadaire pleine tronche…PAF. (non, pas le réverbère, je viens de dire.) Le coup de foudre.

Dans une vitrine, elle est là, elle m’attend, même le mannequin semble me tendre les bras en signe d’invitation à l’essayage. Devant quel grand couturier sommes-nous? Ah, Naf-Naf. Allez, j’m’en fous, je vais demander s’ils ont ma taille.

Ils ont. J’essaie. La vendeuse semble un peu surprise que ce soit pour MON mariage, mais elle me couve de compliments, alors, fatalement, je me sens somptueuse. Avec des bottes en caoutchouc, ce serait du plus bel effet… Et puis au pire, j’ai 30 jours pour me faire rembourser. J’achète.

Là, certaines lectrices sont en train de s’étouffer avec leur café, croissant, yaourt ou salive. 10 minutes pour choisir une robe de mariée, sans aucune retouche, elle n’est pas un peu tarée? Je rétorque donc que non, pas tarée…juste un peu trop spontanée dans mes coups de coeur…

C’est en rentrant à la maison, et en la réessayant, que je commence à déchanter. Elle est belle, oui…mais bleue. Ce n’est pas ce qui me symbolise le mieux. Elle est belle, oui…mais au bout de 7 minutes, j’ai la fermeture du côté incrustée dans le bras…une journée entière, ça va le faire moyen, non?

 

Elle est belle oui, mais finalement, je n’en aurais qu’un, de mariage…Alors pourquoi pas le jouer à fond?

Deux jours plus tard, me voilà donc avec ma mère dans la première boutique. Où, après avoir trouvé ma robe préférée franchement pas terrible sur cintre, elle a kiffé une fois sur moi. Moi aussi.

Depuis, je m’interdis de zyeuter les robes, quelles qu’elles soient. J’ai rendu la bleue. Une robe, ça ira…

Edit: En recherchant le lien de la robe Naf Naf (parce qu’on ne sait pas, je vous ai ptêt donné envie!), je me suis rendue compte qu’ils avaient la même en écru, en rouge, en noir, en blanc…L’espace de 12 secondes, j’ai failli craquer de nouveau….Ne me laissez pas seule avec une carte bleue!!!!

1 Commentaire

  • Djahann 24 octobre 2014 à 6 h 29 min

    ah mais je l’avais pas vu cet article ! J’en ai loupé plein en fait, à l’époque !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :