Tu verras, les enfants, c’est que du bonheur. Bon, alors, stop.

Oui, les enfants, c’est du bonheur.Mais pas  QUE.

Simplement, tu as fait des enfants, pour le meilleur et pour le rire…et aussi pour le pire. ça fait partie du package, figure toi. La fièvre, les pleurs, les nuits sans sommeil, c’est pas une option que tu peux décocher sur la liste de naissance. Non, merci, le ptit, je vais le prendre sans l’option diarhée, d’acc? Oui, et moi, je préférerai avec mojito qu’avec vomito.

Comme pour tout, y’aura des parents plus vernis que d’autres, forcément. C’est le jeu du hasard,de la génétique, tout ça. Et moi, j’te dis pas, cette semaine, j’suis plutôt chanceuse de l’option galères. Mais plutôt que de m’appitoyer sur mon triste sort, je préfère relativiser. Parce que tout ça, ça va passer, bientôt. Et qu’en attendant, si si, je t’assure, c’est quand même du bonheur, d’être mère. Regarde plutôt cette liste!

Etre mère, c’est trouver des activités à faire entre 22h45 et 7 heures du mat, quand ton gamin refuse de dormir alors que le reste de la maisonnée ronflouille (et a besoin de faire une nuit complète). ça stimule ton imagination, ça renforce ta patience, ça augmente le panel de tes activités.

Etre mère, c’est cotoyer du beau monde: Docteurs, pharmaciens, kinés, radiologues. Autant de personnes avec qui avoir de nouvelles conversations fort intéressantes. (oui, il tousse gras. Non, il n’a pas dormi de la nuit. Oui, le temps est clément, ça ne tue pas les microbes, pffff.)

Etre mère, c’est se rancarder pendant des heures sur internet pour trouver l’image correspondant parfaitement aux boutons que ton niaf se trimballe sur tout le corps. Chéééééri? Plutôt ces boutons là, ou ceux là, à ton avis? Pour nous, vaudrait mieux ceux là. Oui, ceux ci, sont plus contagieux, on va moins rigoler. Allez, viens, on croise les doigts pour une roséole.

Etre mère, c’est donc aussi découvrir plein de maladies infantiles, et connaître le temps d’incubation, de contagion, les symptômes. Un jour, quand tu sortiras, tu pourras ptêt briller en société avec tes nouvelles connaissances médicales.

Etre mère, c’est aussi te replonger dans ton enfance. Oh, punaise, attends, la scarlatine, je me rappelle, je l’ai eu. Mais la varicelle? C’est donc aussi partager de bons souvenirs avec ta propre mère. « M’man, à l’aide…tu te rappelles de ce que j’ai eu, comme maladies boutonneuses? »

Etre mère, c’est tenir la main de ton bout de rien du tout qui hurle sous les mains expertes du kiné. Avec une larme au coin de l’oeil, mais le sourire figé pour rassurer ton bibounet. Et en se rappelant que c’est pour son bien, histoire de pas coller une beigne à la nana, mûe par une sorte de réflexe de louve.

Etre mère, c’est lui prendre sa température 12 fois dans la journée, tout en évitant les coups de pieds mécontents. C’est lui laver le nez au sérum phy à peu près autant de fois. En évitant les coups aussi. Et surtout, en évitant de confondre. Le sérum phy pour le nez, le thermo pour le derrière…l’inverse, c’est moins utile.

Etre mère, c’est pouvoir le rassurer avec un sourire, le consoler avec un câlin, le calmer avec une chanson, l’endormir en le berçant, l’admirer à tout instant (même avec tous ses boutons sur la tronche…ça prépare à l’adolescence, quoi.) …Oui, c’est vrai, c’est du bonheur!

Et sinon, être mère, c’est aussi entendre 12 versions de maladies différentes pour les mêmes boutons. Alors, à ton avis, varicelle, scarlatine, allergie au soleil (mouahahah), roséole, ou puberté précoce?

Réponses après le deuxième rendez vous chez le doc de la semaine (oui, on est mardi, et alors? On nage en plein bonheur, ici!)

 

15 thoughts on “Etre mère, c’est que du bonheur.(et ta soeur…?)”

  1. Merci pour cet article !

    Un petit aperçu de tout ce qui m’attend dans moins d’un mois
    Pour le meilleur et pour le pire, pas de souci !! Je suis prête

  2. nan, ça ressemble pas trop à la varicelle ça… je sors de 15jours de boutons pour mini 2 suivis de 15 jours de boutons pour mini 3… ce qui nous fait 1 mois de tamponnage!

  3. j’aime beaucoup ton article ! malgré les galères du moment, tu trouves le moyen de nous faire rire et de nous émouvoir en même temps… j’ai adoré le coup de l’inversion à ne pas faire pour éviter le paye ta honte :p bon, pour te rassurer, je peux te dire que plus ils sont malades petits et moins ils le sont quand ils vont à l’école !!! ils sont devenus presque immunisés ! nan, parce que t’imagine pô un gars de 12 ans malade… entre le côté pré ado et le côté mâle qui ressort, ça l’fait pô ! mdr. allez je te souhaite bon courage pour le niaf, j’espère qu’il va vite guérir et rien refiler à niafette ! gros bisous

  4. youhouuuuuuu c’est ce qu’on appelle une entrée dans le thème en fanfare !!! pauv’ loulou ça me fait mal de le voir comme ça !!! mon Etre Mère je le fais demain justement après le RDV chez le pédiatre … on sera exactement dans la même thématique ! angine blanche pour l’une et yeux collés dégueux pour l’autre a priori infection (finalisation du diagnostique demain car par téléphone le pédiatre c’est pas Mme Irma) je compatis, nous compatissons pour le meilleur et pour le rire jaune j’ajouterai ! merci encore pour ta participation, ça me fait super plaisir !

  5. Rho ma pauvre… pas facile pour toi et ton Niaf cet hiver. Vous les enchaînez sans beaucoup de répits.

    Ici aussi (mais en moins pire) et la crèche n’y est pas pour rien. J’hésite même à continuer, et mon ORL m’influence dans ce sens – je vais attendre l’avis du pédiatre…
    Mais heureusement les bons moments l’emportent haut la main et tu verras même qu’avec le temps on oublie à quel point c’était galère!!!

    Mais pour l’instant présent: bon courage!

  6. oh le pauvre
    être mère quel merveilleux métier

    bon courage et je ne me prononcerais pas sur les boutons car par ici on n’a toujours pas eu de cas de boutons bizarres

  7. J’adore !!!

    Mais attention un excès de mojito peut entrainer des vomitos.

    Malgré trois lardons, je suis pas calé niveau bouton mais ça ressemble pas à la varicelle.

    Bon rétablissement au Niaf et bon courage !!!

    L’info du jour : La première année, une mère perd en moyenne 600 heures de sommeil !!!

    Bonne journée !!!

  8. Ouhlala, comme je me reconnais dans cet article ! Très bien écrit par ailleurs. Bon courage pour les boutons. J’espère que ce n’est rien de grave et que le petit se remettra très vite. Courage et encore bravo pour l’article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.