«

»

Quelques raisons d’attendre un peu avant d’insulter la maîtresse (chers parents, merci)

Chers parents d’élèves,

Vos chers petits bambins viennent d’entrer à l’école, au bout de deux longs très longs mois à sautiller dans le jardin.

Vous avez peut-être éprouvé un léger sentiment de culpabilité en le déposant dans cette grande cour mardi dernier. Parce que vous vous sentiez soulagés de pouvoir l’abandonner à la maîtresse, qui va en chier à votre place qui connaît son métier.

Une journée a passé, et le soir même, en ouvrant le cartable, la maîtresse, l’oreille droite sifflante, a été rhabillée pour l’hiver (ça tombe bien, ses impôts à elle aussi ont augmenté).

« Nan mais attends, c’est abusé, sérieux. Il faut couvrir des livres, il va y avoir des devoirs à faire, et en plus j’ai whatmille papiers à la wall’again à remplir, sa reum la borgne à cette instit’ relou. »

jack-koch

crédit illustration: Jack Koch

Bien. Je ne souhaite pas ouvrir un débat, sortir la polémique de derrière les fagots.(j’ai aut’ chose à faire, j’ai aquabike ce midi)

Oui, on le sait, l’instit n’est rien qu’une sale fainéasse qui a choisi ce boulot pour les vacances qui en découlent, tout ça. (l’argument est périmé, elle l’a tellement entendu en repas de famille que ça la fait juste sourire, faut trouver autre chose.)

Nonobstant cet état de faits (j’adore me la péter avec cette expression), il y a quand même deux-trois détails qu’il me semble utile de préciser.

1) S’il y a tant de papiers administratifs à remplir, sache, petit parent d’élève, que ce n’est pas la vilaine maîtresse qui a décidé la veille au soir de te faire chier et user de l’encre, just for fun. Elle n’est pas en train de se marrer en t’imaginant chercher les dates des vaccins, le numéro des personnes à contacter en cas d’urgence ou le nom de ton assurance. Non non. C’est une obligation institutionnelle, on lui donne des papiers à faire remplir, elles les transmet. L’instit est docile.

2) L’instit, ELLE AUSSI, connaît cette loi datant d’une époque que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître, et qui rappelle que les devoirs écrits sont interdits. Cela étant, elle a opté pour une certaine pédagogie. Expérimente-t-elle sur nos chers bambins? Possibeul. Mais en général, elle a quand même bien réfléchi à ce qu’elle faisait. L’instit pense.

3) Comme susmentionné en point 2, l’instit a choisi sa pédagogie. Et ce n’est pas parce que ce n’est PAS comme TOI tu as appris y’a une ou deux décennies que c’est forcément le mal. Laisse lui juste un peu plus de 3 jours pour la lyncher en pleine cour de récré. (ou attends au moins la réunion de rentrée, elle a peut-être des choses à exprimer) L’instit prend ses marques, en début d’année.

4) Il peut arriver que ton gamin tombe dans la classe d’une instit boulet. Non, y’a pas un détecteur à cons à l’entrée de l’école, et tu sais, c’est comme partout, hein. Y’en a des bien (copyright Didier Super). Mais le mieux, c’est quand même de voir si on peut instaurer un dialogue (sinon, bonne chance) L’instit a des qualités et des défauts.

5) L’instit, parfois, possède également des versions miniatures d’elle-même. Elle sait ce que c’est les relations avec d’autres instits. Elle aussi trouve ça chiant, le truc de la réforme. Et elle aussi, y’a des moments où elle préfererait être chez elle plutôt que d’avoir les oreilles qui sifflent dès 16h37. L’instit est un être humain, comme les autres.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

(29 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Rach'l Lh

    Quand tu dis : »l’instit est un etre humain comme les autres » tu ne t’es pas inclus dedans jspr ???? parce qu’apres toutes les photos carabinees que j’ai vu de toi ces jours ci tu m’excuseras si j’ai un peu de mal a te croire !! lol

    1. mattyllde

      excellent ça Rachel!!!!! je suis morte de rire!!!

  2. Maman louzoù

    Moi j’l’ai pas insulté M’dame !!!!
    (pas encore !!!! Oh ça va ^^)

    Mais je comprends … on en entend dans les couloirs des fois … ça fait peur :/

  3. celine

    C’est tellement vrai….on voit où ça mène, des enfants qui ne respectent même plus leurs instits….normal vu les critiques dites et énoncées par leurs parents….

  4. madamezazaofmars

    Je suis toujours la première a défendre les maitres et les maitresses. Je trouve ce métier admirable, difficile, essentiel.
    Après, comme cette année pour mon tout petit, il ya toujours des exceptions hélas…

  5. dark maman

    On peut ne pas apprécier l’instit de son enfant et ça s’arrête là, c’est comme ça, c’est son instit pour un an, pas le choix et on fait avec, mais j’ai énormément de mal à entendre les critiques négatives à la sortie de l’école au bout de deux jours. (qui va jusqu’au physique …) surtout quand je pense du bien de l’instit en question ^^
    Je me sens seule parfois à la sortie de l’école.

  6. Maman tourbillon

    Moi les instits, je les admire. Non mais honnêtement je ne sais pas comment fait la maîtresse de ma fille avec 30 petits maternelles…

  7. maman@home

    Et oui mais les parents français restent français avant tout et râlent forcément, ils ne savent pas faire autrement. Moi j’adore la maitresse de Petit Loulou, que le grand a eu lui aussi petit et j’ai trouvé les profs de mon grand supers (sauf la prof de maths mais j’ai un problème avec cette matière-lol). Allez on ne changera pas les gens hein et puis finalement à quoi ça sert un(e) instit ? A pas grand chose si ce n’est s’occuper de transmettre le savoir…

  8. maman copine( devenue mamie copine !)

    réflexe de maman ! Une seule femme peut parfaitement s’occuper de son enfant : la maman elle-même. Alors les autres femmes (ou hommes parfois) quoiqu’elles fassent pour le bien être de son petit trésor ne seront jamais à la hauteur tout au long de la vie de la progéniture (après la maitresse et le prof ce sera les chéri(e)s, puis les patrons, etc……. c’est physiologique !

  9. zaza mi-louve mi-lionne

    comme tjs drôle et vrai !
    les rumeurs et ragots vont bon train,en tant que représentante des parents d’élèves,j’en entend de belles(malheureusement) ,et je répond chacun son métier!

  10. claire

    Bonjour,

    bon, ok, je prends note.
    Mais si je peux quand même me permettre une reflexion;
    tout le monde ne peux pas venir chercher son enfant a 16h30, et le laisser ou non a la cantine n’est pas un choix. Et non, pendant les vacances, il ne se repose pas lui, il va au centre de loisirs…
    Souvent dans la tête des instits un enfant fait les même horaires que lui, ce qui bien évidement est faux (études, gouters, centre de loisirs) et, beaucoup rabaissent ces temps (personnel notamment). Or, encore une fois, il ne s’agit pas d’un choix mais d’un impératif, au détriment du repos de l’enfant. Alors, ajouter 3 jours a la Toussaint, pour que chaque petites vacances fassent 2 semaines, sincerement, je ne vois que les instits, profs, et leurs enfants pour en profiter).
    Parce que rare sont les parents, me semblent il, qui peuvent prendre systématiquement 2 semaines….

    Alors, merci a tous les profs de nous faire culpabiliser « il est fatigué », « peut etre ne devrait il pas aller au centre de loisirs », « la cantine s’est pas bien pour lui » ou encore « venez le chercher a 4h30, sinon il est pas reposé ». Oui, on doit se le farcir le soir, et des 17h30, c’est insupportable….

    Ah,et un autre truc; l’école commence trop tôt… Si on se fiait vraiment au repos des enfants, ça fait longtemps qu’on ferait la journée de 5 jours entiers en commençant a 9 ou 9h30… Mais bon, là, c’est un autre débat!

    1. mattyllde

      Claire je suis instit…et entièrement d’accord avec toi.
      Un exemple: la Toussaint. On en parle en ce moment entre collègues et ..ça nous f…. ch…. pour des raisons que je ne vais pas expliquer ici. Alors de lire que c’est pour nous arranger ça me fait drôle. C’est un idée de notre ministre, mais c’est pas pour ça que c’est une idée qui nous plaît.
      Pour les horaires ce sont les mairies qui décident avec le département. Encore une fois pas nous.
      Dire qu’un enfant est fatigué, c’est un constat, ce n’est pas pour faire culpabiliser les parents. Et puis tu sais, nos enfants aussi vont à la garderie et à la cantine, sauf s’ils sont dans notre école mais c’est de plus en plus rare;
      Après comme dit Cynthia il y a des c**s partout, chez nous comme ailleurs, j’en connais aussi 😉 !

      1. claire

        Bonjour,

        Je n’ai jamais dis « arrangé » mais « profité », afin de se reposer sous entendu…

        Certains instits/profs culpabilisent les parents. Je me sens deja culpabiliser; la 1ere rentrée de ma fille a eu lieu en septembre, et on me reproche déjà de la laisser a la cantine (je suis en congé maternité). Qu’est ce que ce sera quand je retravaillerai?? Je vais sans doute me faire caillasser, mdr…

        Pourquoi « c’est de plus en plus rare » d’avoir son enfant dans son école?
        (ça m’interesse)

        et merci de ta réponse, maitresse 😉

        1. mattyllde

          C’est une bonne question! C’est un constat mais pourquoi? Peut être à cause des logements de fonctions qu’on n’a plus quand on débute. Du coup tout simplement on vit rarement dans la commune où on enseigne. Mon fils par exemple va à l’école là où je vis. J’ai mis 6 ans à avoir un poste définitif, donc je n’allais pas le changer d’école quand je changeais de poste… Et puis maintenant je ne vais pas le changer car il a ses habitudes ailleurs. C’est le cas de mes collègues aussi là où je travaille. Là où j’étais l’an dernier, certains collègues avaient leurs enfants à l’école…ça dépend surtout du poste qu’on a quand on a nos enfants. Si c’est un poste provisoire, on ne les prend souvent pas avec nous.
          Ne t’en fais pas pour ton enfant, même il va s’habituer au rythme, ça se fait progressivement. 🙂

  11. Amélie Epicétout

    Ah les parents d’élève… l’année prochaine j’en serai, j’espère que je ferai partie des sympas ^^

  12. kiarapapillon

    Ah, les parents d’élèves…
    Excellent article, qui marche aussi pour le collège, pour le lycée voire en BTS (où là ce sont les élèves qui prennent le relais des parents).

  13. Anaïs

    Bon alors l’année dernière on avait une maîtresse au top, forcément cette année ça ne pouvait être que moins bien mais alors là dès le mercredi, la « maîtresse » s’est fachée parce que mon champion avait eu un doute quand elle lui a demandé s’il sortait à 11h30 ou 13h30 alors qu’il partait pour sortir. Il était vraiment triste de s’être fait gronder! Pas sympa je trouve!

  14. Cathnounourse

    hihi ☺☺☺☺
    35 ième rentrée des classes!

  15. lily

    génialement bien dit et bien écrit.
    Ici j’adore la maitresse de mon fils et je fais avec celle de ma fille depuis un an et ferais encore longtemps avec car sa sera aussi la maitresse de ma dernière mais c’est ainsi, je me dois de rester respectueuse et bon sa n’est pas non plus un boulet, elle est gentille juste deux choses qui m’égratigne mais c’est mieux que 10 choses ^^
    Par contre je ne comprend pas que les parents soient contre les devoirs, leurs arguments ne me font pas changer d’avis….

  16. Nathalie, Lheuredete

    Excellent billet !
    Vive les maîtres et les maîtresses : ne t’inquiète pas, je le vois, le grand travail qu’il y a derrière toutes les activités de l’année. Et je leur en suis très reconnaissante.
    Quand je vois à quel point les institutrices donnent le sourire à mes enfants, je leur ferais une bise sur la joue si je n’avais pas peur qu’elles me prennent pour un enfant de 4 ans.
    Un beau lundi !

  17. Géraldine

    Les instits sont représentatifs du reste : y a des cons et des moins cons, et même des gens très bien un peu comme partout quoi.
    Pour l’instant je dois dire que mon grand n’a eu que des instits VRAIMENT super!
    Ils sont malheureusement en vitrine et forcément prennent pour ceux qui ne sont pas visibles et qui pourtant tirent les ficelles!
    Je ne suis pas d’accord avec Claire qui parle de culpabilisation par les instits. Ils disent juste ce qu’ils voient chez leurs enfants, ce qui fait partie de leur rôle, et qu’on leur reprochait par ailleurs si ils ne le faisaient pas. Le parent d’élève n’est jamais content. Les instits mettent parfois leurs enfants à la garderie. Ils bossent eux aussi!
    Il faut plutôt se poser la question sur la façon dont fonctionne notre société et pourquoi il est si difficile de concilier vie privée et vie professionnelle.
    On n’est pas encore passé au changement de rythme mais c’est clair que ça me gonfle (et j’ai toujours pas compris pourquoi… des questions de sous j’imagine…).
    En tous cas, bonne rentrée!
    PS : je ne suis pas instit 🙂

    1. mattyllde

      non pas des raisons de sous, ça coute cher de faire cette réforme!
      C’est à la base pour raccourcir des journées d’école qui sont de l’avis de tous trop longues.

  18. Isabelle de fromSide2Side

    excellent … bon courage .. mais oui, on sait que c’est pas toujours facile .. j’en sais d’autant plus quelque chose, que c’est moi qui fait l’instit à ma 3ème pour le français et que je suis souvent désarmée pour lui expliquer des trucs .. faut m’y reprendre à 5 fois pour lui faire comprendre l’accord du partcipe passé avec l’auxilliaire avoir … du coup pour le 4ème, j’ai enfin trouvé une instit qui va lui apprendre à lire .. tu vois … ma cousine qui est instit s’est lancé dans la communication non violente pour arriver à dialoguer avec les parents …. as tu essayé ?

  19. Mama'nonyme

    Grosse menteuse, tu es un cochon et j’ai une photo pour le prouver !!!

  20. Manzanita

    Merci pour ce post, qui me rappelle, si besoin est, pourquoi je suis en train de préparer ma reconversion.
    Signé: une future-ex instit, dégoûtée (entre autre) par les parents.

  21. Sandrine Ette

    Tu as oublié une excellente raison pour ne pas lyncher la maîtresse dès les premières semaines : c’est qu’elle va avoir ton enfant toute l’année (elle lui transmettra le savoir…ou pas ^_^) et ce serait dommage qu’elle le prenne en grippe à cause de tes foutues incivilités !

  22. Astrid (my parade)

    Ca me fait penser à un père d’élèves qui râlait le jour de la rentrée parce que la maîtresse prenait trop de temps individuel par parent… Elle débute, c’est sa première rentrée… Et le mec j’avais juste envie de lui dire « nan mais oh tu devrais être content qu’elle s’investisse autant la p’tite jeunette » !
    Les parents m’énervent !!!!!!!!!!! Moi j’suis une gentille parente :-p

  23. audrey b.

    Juste pour information un instit’ n’arrive pas à 8:30 pour commencer sa classe. Oui certains enfants arrivent avant 8:30 à l’école, mais c’est aussi le cas des.enseignants qui doivent préparer la salle, les photocopies, les cahiers…
    Et encore une fois,une majorité d’enseignants quittent l’école après 17:30 et souvent pour aller s’occuper des enfants, préparer le repas et retourner aux copies et préparations pour le reste de la semaine.
    Et pour les vacances, les pe n’ont aucun mot à dire pour les dates choisies, là il faut voir avec le ministère de l’éducation et plus souvent celui du commerce / tourisme…

  24. Les Petites M

    Fan fan fan! Des bisous!
    Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>