En cette période de noël, on donne beaucoup. Des cadeaux, de l’amour, des sourires, du bonheur, du temps.

Mais parfois, les cadeaux prennent plus de place. On imagine ceux qui feront le plus plaisir, on court les magasins ou les sites internet…

Pourtant, pour certains enfants, les cadeaux, c’est bien mais pas l’essentiel. Pour certains enfants, il y a un cadeau qui demande bien moins de temps, et qui apporte bien plus.

J’ai commencé à donner en juin. A cause d’une salope de leucémie. De celles qui n’arrivent pas qu’aux autres. De celles qui transforment des vies. J’ai commencé à donner parce que je ne savais pas quoi faire d’autre pour aider.

J’ai commencé à donner mon sang.

Et je regrette tellement de ne pas l’avoir fait avant. J’y ai découvert un univers où le don de soi est roi. Où les gens se sourient, où la bonne humeur est de mise. Où personne ne calcule son temps, où une sorte de parenthèse s’installe. D’où on repart avec le sentiment d’avoir aidé quelqu’un, quelque part. On ne sait pas qui, on ne sait pas pourquoi. Mais on l’ a fait, et on a le coeur plus serein.

Même si c’est une goutte d’eau dans l’océan, une goutte de sang dans l’univers, ce petit geste, associé aux autres, compte, énormément.

Non, ça ne fait pas mal, oui, ça fatigue un peu.

Mais une fois toutes les 8 semaines, c’est une sorte de main tendue vers des gens qui souffrent.

Alors, si par cet article je peux toucher une seule personne, donner envie à quelqu’un d’aller sur le site de l’EFS et de regarder quand aura lieu le prochain don de sang à côté de chez soi, j’aurais ajouté une petite goutte dans l’océan. Une toute petite goutte de sang. Une de celles qui peut sauver des vies.

Tant qu’on est dans l’esprit de Noël, pensez-y.

Pour trouver les lieux et dates de collectes, c’est ici.

(si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’essaierai d’y répondre autant que je peux.)

7 thoughts on “J’ai donné.”

  1. Je vais à l’EFS tous les 2 mois mais malheureusement pas pour donner mon sang… Du moins je le donne mais il est jeté…
    Mais même si cette foutue pathologie m’empêche de faire ce don, moi je prône le don du sang et le don d’organes !!
    Tout ça est trop tabou… Et fait tellement peur aux gens..
    Bravo Cynthia. C’est un très beau geste que tu fais là
    Bizzz et joyeux Noël !!!
    Amitiés de Normandie (et bientôt du Limousin où nous allons découvrir une autre vie là bas)

  2. Super billet, car effectivement beaucoup de gens ne connaissent pas ou ont peur du don du sang. Alors que ça fait pas mal, la plupart du temps c’est même pas fatiguant (juste la première fois mais c’est parce qu’on flippe, les suivantes on fait ça comme on va acheter une baguette et on reprend sa vie normale immédiatement), et pour ceux qui ont deux heures devant eux on peut même donner ses plaquettes et la gentille infirmière vous proposera de choisir votre film pour passer le temps.
    Moi j’ai la chance d’être une famille où on donne son sang depuis plusieurs générations, et ma mère m’a emmené avec elle pour un don lorsque j’avais 6 ans pour que je vois comment ça se passait et à quoi ça servait. Du coup j’ai fait mon premier don à 18 ans et j’ai jamais arrêté depuis. Donner la vie sans être obligé de se traîner ses moutards après c’est quand même pas mal non ? 🙂 Tous aux EFS !!!

    1. Tu m’as fait monter les larmes Tara ! Et bravo Cynthia, c’est super 🙂 je l’ai moi aussi souvent donné, jusqu’à ce que ca ne « fonctionne » plus (débit pas suffisant, je n’ai pas de grosses veines). Tant qu’on est sur le sujet du don de soi, j’en profite pour parler du don d’ovocytes. J’ai fait ce don l’année dernière et cela a été une magnifique expérience pour moi (mêmes sentiments que toi) et peut être que ces quelques cellules ont redonné de l’espoir à un couple qui rencontre d’énormes difficultés à avoir un bébé (mon témoignage pour savoir concrètement comment ca se passe est ici : http://www.motifs-addict.fr/2016/07/mon-don-d-ovocytes-un-an-deja/ ).
      Le don c’est la vie. Chacun fait comme il peut et veut, l’essentiel est d’être sensibilisé.
      Des bisous Cynthia et à vous toutes !

  3. Depuis mes 18 ans, (6 ans quoi) je donne. Comme toi j’en parle autour de moi, à tout le monde !!! On ne sait jamais si cela peut en motiver quelque uns. Aujourd’hui, je ne peux pas donner plus d’une fois par an à cause d’une anémie chronique à force de donner justement^^ Mais dès que je le peux, je donne et j’en parle partout :p
    Je n’ai jamais eu peur, jamais eu de problème, j’ai peut être de la chance. Toujours des équipes au top 😀
    Dans le doute, allez-y, posez des questions au personnel sur place, à tout moment vous pouvez dire stop, à tout moment vous pouvez refuser.
    🙂

  4. Bravo pour ce don, c’est tellement important !
    Chaque année un petit don, cela ne prend que quelques minutes de notre précieux temps mais quelle satisfaction !

    Encore bravo et félicitation pour votre site !

  5. J’ai fait mon premier don quand j’avais 18 ans. J’ai donné régulièrement, mais pas assez souvent. Et il y a quelques années, après y avoir trop longtemps pensé sans le faire, je m’étais inscrite sur la liste des donneurs de moelle, les Veilleurs de Vie ! Quelle fierté d’avoir enfin fait ce pas.
    Et puis en 2013, cancer du sein, ablation, chimio, rayon…
    Et la grande baffe dans la tronche : quand on a eu un cancer, on est interdit définitivement de dons, de sans, de moelle, d’organes aussi sans doute.
    Ce fut la cerise sur le gâteau, j’en ai pleuré comme un bébé.
    Et j’ai toujours un pincement au coeur quand je vois le camion de don.

    Alors je dirais : vous qui pouvez, donnez, donnez ! C’est gratuit, presque indolore et ça sauve des vies.
    c’est si rare et si beau de sauver des vies ! Si simple aussi dans ce cas !
    Et si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :