Habituellement, chaque mois, je me concentre sur les petits bonheurs, mais j’ai envie de garder aussi une trace cette fois, de l’autre côté. Pour rappeler que derrière l’écran, au delà des photos, il n’y a pas que des sourires.

pluie

Quelqu’un, sur les réseaux sociaux, a reproché à ma copine Amélie, suite au partage du mariage de notre amie Emma, de montrer les images d’un week-end parfait, avec des amis parfaits et des robes parfaites, alors qu’elle « n’avait pas passé un bon week-end. »

Oui, le 18 juin, c’était pour nous la journée de l’appel. L’appel de l’amour, de l’amitié, du bonheur (et du champagne.) Mais est-ce parce que c’est cela qu’on montre qu’il n’y a que ça ? NON. 

Parce que début juin, j’ai dû faire face au décès de mon père. Un père aux abonnés absents de ma vie de petite fille, d’ado, de femme. Un père qui disait qu’il était fier de moi aux copains de comptoir, mais qui ne connaissait ni mes convictions, ni mes peurs, ni mes doutes. Un père qui ne m’a pas aidé à me construire, mais qui, en brillant par son absence, a néanmoins dû faire partie de l’évolution de celle que je suis aujourd’hui. Un père qui a souffert les derniers mois de sa vie, à cause d’un cancer terrible. Ce père, j’ai pris la décision de l’accompagner jusqu’à la fin de sa vie, parce qu’il était, qu’elle qu’ait été notre vie, mon géniteur, parce que je ne voulais pas avoir à regretter, parce que je ne voulais pas qu’il parte seul. Etait-ce la bonne décision ? Je n’en sais rien, mais j’ai coutume de ne jamais regretter mes choix. J’ose espérer que cela lui a fait du bien, et à moi aussi, de pouvoir poser des mots, de pouvoir lui dire que j’avais certainement souffert à cause de lui, mais que si on ne pouvait pas rejouer le film d’une vie comme on rembobinait les K7 VHS, je pouvais au moins lui pardonner pour qu’il parte en paix. 

Les mois de mai et juin ont donc été douloureux. Un mois à arpenter les couloirs des soins palliatifs en observant son état se détériorer. Gérer les obsèques, avec le package vieilles tantes aigries pas contentes et qui donc, causent par derrière, les commères. Vider l’appartement de Mamie, partie en novembre, avec qui il vivait. Et la paperasse. Eloigner la phobie administrative, trier 40 ans de fiches de paie mélangées aux pubs et aux cartes postales. 

Avec l’espoir qu’après, il y aura le répit, enfin. Sauf que non. Découvrir que les pompes funèbres ne pourront pas prélever la facture, parce que quelqu’un a ponctionné les comptes en banque, alors même que le seul titulaire du compte était dans le coma. Avoir fait confiance, aveuglément, et tomber de haut. Chercher à comprendre, sans animosité, et entendre de nouveaux mensonges. Dire qu’on sait, qu’on peut entendre… et se faire insulter. Découvrir ce que des gens peuvent concrètement penser de moi, en opposition totale avec ce que je suis. Trouver un long pavé diffamatoire sur mon profil facebook, au vu de tous. 

En juin, malgré les sourires réels que je vous ai montrés, malgré les bonheurs, le soutien de mes proches, les rigolades et les fou-rires, en juin, il n’y a pas une seule journée où je n’en ai pas bavé. Pas un seul soir où je me suis endormie sereinement. Pas un seul matin à me lever sans me demander ce qui allait pouvoir me tomber dessus. 

Je continue à faire bloc de mes sourires. Je continue à contrer avec des éclats de rire. Je continuerai à en être touchée, certes, mais je ne flancherai pas. Parce qu’il y a plus à gagner à voir les sourires que les grimaces mauvaises, les mains tendues que les croche-pieds. 

Parce que je veux continuer à évoluer dans un joli Monde coloré. Même si la vie m’apprend à me méfier. 

Et pour contrer les mauvaises langues, les calculateurs, les hypocrites et les tarés, très vite, je vous montrerai les jolies couleurs du côté parfait du mois de juin. C’est de ce côté là, que je veux rester. 

 

41 thoughts on “Juin 2016, de l’autre côté.”

  1. Je viens de moins en moins sur FB car j’ai de plus en plus de mal avec ces gens qui te reprochent soit « d’étaler » ton bonheur ou ta joie, soit de  » faire part de ton malheur ou de tes problèmes ».
    Je crois que si tout cela te dérange, il faut passer ton chemin tout simplement.

    Je t’admire de pouvoir répondre à coup de sourires et de rires.
    J’admire aussi ta ténacité pour perdre tes kilos et je te félicite.

    Continue… avec Ginie et 2/3 autres, vous êtes les raisons pour lesquelles mon compte FB est encore ouvert.
    Coeur et paillettes !!!

  2. Ohhh ma belle…. Quelle leçon pour tous ! Quelle philosophie de vie que j’essaie d’appliquer aussi même si j’y arrive bien moins que toi… Avec 2 pères, et aucun ds ma vie.. Et mon petit frère handicapé qui est parti.. Je n’ai rien à te conseiller, tu as, selon moi, pris le parti d’une femme sage et belle ! Ne change rien… Les envieux et fauteurs de troubles existeront toujours ! Alors même te reprocher d’avoir fait confiance tu ne dois pas petit padawan !
    Je te souhaite un mois de juillet serein et doux au possible.. Avec au moins autant de positif et d’affection qui « te revient  » que ce que tu nous donnes à travers ton petit monde que tu partages avec générosité.
    Take care

  3. Magnifique… tu as raison… on ne montre que ce que l on veut bien montrer… et choisir le positif et le bonheur nous fait avancer… je me retrouve complètement dans ton écrit… n arrête jamais de rire et de nous faire rire!!! et…. bravo!!

  4. La vie est deja pas simple et si en plus ya des cons qui aime faire chier les autres je fais leur rit en face et continue de m’éclater. En tout cas pour ton pere tu as bien fait. J’ai fait pareil pour ma maman que je n’ai pas vu pendant 13 ans et quand elle est décédée jen suivais 21 et je pense souvent à elle. Des bisous

  5. Chapeau bas capitaine ! Gardez le cap du navire ! Les tempêtes nous secouent mais nous rendent plus forts !
    Merci de partager aussi le côté obscure de la force ;.)

  6. Oh la dur moment dis donc et comme je te comprends ici j essaye toujours de montrer bonne figure malgré les soucis. Toujours des mauvaises personnes qui jugent Pff ça me rend malade. Que les gens regarde chez eux avant de critiquer, voler… Plein de courage en espérant que ce mois de juillet te redonne le sourire.

  7. Et oui la vie s’est aussi ça… et malheureusement les décès font remonter les plus bas instincts humains…. c’est moche…. Mais voilà tu as raison il ne faut rien regretter et les petits bonheurs, les sourires, une jolie fête, un resto où 2 gosses qui ne connaissaient pas se font presque des bisous sur la bouche en se quittant…. ça permet de se marrer, de tenir, d’avancer…. la vie est jolie malgré tout…. fait juste savoir le voir…. et moi je dis ça alors q je suis deficiente visuelle…. lol…. Je ne te connais q virtuellement mais ne change rien…

  8. Je n’ai qu’une chose à dire : <3
    Et puis finalement une 2e quand même : c'est une belle leçon de vie que tu nous offres. Et si les gens pouvaient être un peu plus bienveillants, ça pourrait tout changer !
    Merci Cynthia et une caisse de courage pour les moments de moins bien.

  9. Bonjour,
    Pour certain(e)s il est facile de ne voir que le côté « montré » des blogs, RS et autre images. Mais tout ça n’est que vision de vos vies par le petit bout d’une lorgnette que vous choisissez de montrer. J’ai presque envie de dire que lire des blogs parentaux, je parle de ceux là car ce sont que je lis le plus, ça « s’apprend », il faut savoir prendre le recul nécessaire, comprendre que non ce que vous montrez n’est pas toute votre vie. Cet autre côté des mois de Mai/Juin …. je ne peux que vous apporter un soutien tout numérique, mais surtout vous dire que j’aime cette façon de voir les choses : de rire, sourire pour dépasser dans le temps ces moments un peu plus gris.
    Je continuerais à vous lire, ici et ailleurs, et à me réjouir de vos moments de bonheur. Bonne journée,

    Isabelle

  10. Bravo.même si tes quelques lignes nous révèlent le côté obscur de ta force à mes yeux elles accentuent encore la perfection de tes couleurs du mois de juin.Alors désolée pour ce deuil que tu vient de subir et pour toute la merde que ça engendre a côté, désolée pour les couloirs d hôpitaux avec leurs couleurs fanées, désolée pour la douleur observée ressentie .Et maintenant bravo.Bravo pour ne pas avoir fais une clé de bras aux vieilles tantes medisantes.Bravo d avoir continuer a te motiver pour ton régime. Bravo d avoir continué a être une maman une femme et une blogueuse.Bravo pour tes couleurs parfaite et t’es robes parfaites et t’es amis parfaits.voilà c est ce que ton article m a donné envie de te dire .ne laisse pas des connards envoyé ou jaloux te polluer.

  11. Je suis médecin dans un service où on accompagne régulièrement des patients en fin de vie, et pour en avoir vu beaucoup je peux t’assurer que tu as fais le bon choix en accompagnant ton papa malgré votre histoire de vie. Je suis convainvue que c’est le chemin de la sérénité, pour son départ à lui et pour ta vie future. Ce que tu as fais est bien, ce que les autres peuvent en penser les regarde… Bon courage dans les bons et les mauvais moments.

  12. C’est souvent dans l’adversité que l’on puise une force
    et une capacité à surmonter les difficultés que l’on ne se connaissait pas. Ce qui est fait, est fait…. ce qui est dit…. n’accorde pas d importance à ceux qui ne le mérite pas, agit comme d’habitude avec ton coeur et ta bonne humeur…. j’ai été comme toi obligé de gérer des choses douloureuses et heureusement que j’ai gardé une soupape cela m’a aidé. Chacun la sienne. Je te soutiens en pensées. Amicalement

  13. Bonjour, je lis cet article en me levant ce matin, en regardant ce qui est arrivé par fb et je suis terriblement touchée. A quel point ça laisse des traces cette absence d’un parent…

    Touchée aussi car super sensible à tous ces sourires qu’il s’agit de montrer alors qu’on vit parfois des choses difficiles et qu’on aurait bien besoin d’être épaulé. J’en ai marre de cette société où les bonjours et les « ça va ? » sont automatiques… J’ai besoin d’authenticité, de vérité, de liens véritables et pas « de façade » pour montrer qu’on est une belle famille alors qu’au fond, on ne sait pas communiquer…

    Pourquoi j’écris tout ça ? Parce que vous m’avez percutée, donné l’envie de rencontrer des gens comme vous centrés sur l’essentiel… Je vous souhaite plein de courage et plein de soleils partout dans votre vie 🙂

  14. Le vie est faite (fête) d’orage, de pluie, d’arc-en-ciel et de paillettes.
    Chacun a le droit d’être heureux ou malheureux sans peur d’être juger (ça s’appelle la tolérance).
    Merci de mettre de la couleur, des sourires dans ma vie grâce à ton blog et aux réseaux.
    Vis ta vie sans peur d’être juger et aspire au bonheur.
    Je t’embrasse
    Ps: si n’y avais jamais de pluie, il n’y aurai pas d’arc-en-ciel.

  15. 🙁 🙁 🙁
    Le décès d’un proche révèle souvent le vrai visage de certaines personnes….
    Je l’ai moi aussi malheureusement vécu au moment du décès de mon papi… Et plus récemment de mon papa.
    L’humain est parfois d’une bêtise sans limite… D’une méchanceté sans faille…
    Je te souhaite du courage pour encore affronter tout ça, et je sais que tu en es capable !
    Le sourire de façade est un signe de force intérieure. Je t’embrasse ma jolie Cynthia.

  16. Courage
    Il faut continuer d avancer
    Juin n a pas été très sympa avec nous non plus, 1 enterrement aussi et il faut s en remettre et un mari qui est en mauvaise forme mais il y a les enfants que l on regarde et ça atténue les soucis et les bobos du quotidien (même s ils sont gros en ce moment)
    Vivement que cela soit passé et qu on arrive sur une meilleure période

  17. Ma belle Cynthia je pense fort à toi et j’ai exactement la même philosophie : les sourires et les éclats de rire efface tout. J’avais écrit un article sur le pardon l’année dernière dans le même genre de situation. Chacun fait comme il le sent mais je pense qu’il ne faut pas juger trop vite et savoir pardonner pour le bien de tous y compris le notre <3
    J'aime tellement la Cynthia pétillante que tu nous montre que j'espère qu'elle fera toujours partie intégrante de toi, c'est ce qui rend heureux ton entourage et toi par la même occasion.

  18. Quel article, quel courage et surtout quel bel etat d’esprit! Ton papa a eu de la chance de t’avoir à ses côtés et qu’importe les mauvaises langues, les cons, les tarés! NE CHANGES RIEN SURTOUT! On t’aime comme tu es nous!

  19. j’ai comme toi choisi de ne montrer souvent que le beau, le meilleur, les sourires sur mon profil et mon blog… mais dieu sait qu’il ya des choses tristes, moches et déprimantes dans ma vie….
    et devoir l’expliquer ou se justifier est assez terrible je trouve.

    Je t’embrasse et moi je kiffe tes sourires, vos week end entre copines, vos délires et tes montages photoshop 😛

    gros bisous

  20. C’est un très beau billet Cynthia, je suis désolée d’apprendre le décès de ton papa. Accompagner quelqu’un en fin de vie est toujours une terrible épreuve. Laisse dire les pisse-vinaigres qui te reprochent sans doute d’avoir su profiter de ces rares éclaircies dans ce mois de juin si morose, tu as le don rare de savoir être heureuse : ce n’est visiblement pas donné à tout le monde.

  21. Je suis plus que touchée par ton mot
    Mon papa est en train de partir
    Contrairement à toi j ai la chance quil ait eu une grande place dans ma vie.
    Les jugements j’y ai droit chaque jour et chaque instant
    Tant pis comme toi je ne vis pas de regrets et comme toi je plaque mon sourire et j essaie de le garder malgré les coups
    Alors je te souhaite sincèrement des tas de moments colorés et merde aux jaloux et aux cons
    Désolée pour ma vulgarité mais fallait que ça sorte
    Des gros becs plein de paillettes

  22. C’est beau ce que tu as fait en accompagnant ton père. Toutes mes condoléances. J’espère que juillet sera tout doux.
    Pour le reste, les gens peuvent faire preuve d’une terrible méchanceté et connerie bien à l’abri derrière leur écran. Tu as raison de ne rien changer.

  23. Quel bel article !
    C’est tellement vrai, nous ne voulons montrer que les plus beaux côtés de nos vies.
    Mais nous sommes tous humains avec nos rires, nos peines.
    Merci
    Continue de nous envoyer de la couleur.
    Pleins de bisous

  24. Très bel article … Bon courage à vous dans cette dure épreuve que, malheureusement, nous devons affronter pour nos enfants en affichant des sourires forcés ..

  25. Ah oui quand même… pas vraiment du troll, vraiment un texte diffamatoire de la part DZ qq’un que tu connais… Ouich!
    Bravo pour tout en tout cas… Pour tes sourires malgré tout, pour ton courage face à tout ça…
    On souhaite le plus souvent montrer ce qui est beau, mais ça fait du bien parfois aussi de parler de ce qui fait mal…
    Bon courage, bonne continuation.

  26. Je suis désolé pour ton papa et oui tu a pris la bonne décision de l’accompagné dans ce voyage ! Comme ça au moins tu ne te reprochera pas de ne pas l’avoir fait
    Beaucoup de courage pour la suite et merci de partager et tes douleurs et tes joies avec nous !

  27. Et moi je suis fierté ! Fierté d’avoir fait de toi (avec l’aide de Toinou) une si belle personne…
    Quant aux autres, les méchants, les escrocs, les imbéciles, qu’ils reçoivent ce qu’ils méritent !!!

  28. Eh bien je suis triste d’apprendre à quel point ces derniers mois ont été éprouvants pour toi. Mais pour le coup oui, un bel exemple de ce qu’on décide de mettre en avant, de montrer ou non, et qui n’est donc pas forcément le reflet de toute la réalité ! Je te souhaite des mois à venir plus doux !

  29. La vie n’est pas rose, mais heureusement qu’il y a des moment de joies malgré la tristesse. Jai perdu mon papa moi aussi au mois dd juin d’un cancer. Pendant 15jours on la veiller a l’hôpital. Et puis entre les papier et tous et qui s’enchaine. Heureusement que des simples petits bonheurs font du bien.

  30. Je te lis depuis plusieurs années maintenant et je ne t’ai jamais écrit je pense. Mais ton article m’a beaucoup attristée et ça vaut ce que ça vaut de la part d’une inconnue mais tu es une vraie bouffée d’air frais et de bonheur à toi toute seule. Et je voulais te remercier car tu me donnes toujours le sourire même cette année qui a été très difficile pour ma fille et moi. Alors merci de rendre le monde un peu meilleur.
    Bises.
    Sandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :