Cette année, on sentait bien  que c’était la grande dernière  de Niafette rapport au gros bonhomme en rouge.

Les questions ne trompaient pas:

– Mais comment fait-il, le père noël, pour livrer le monde entier?

– Mais comment  le père noël peut-il mettre AUTANT de cadeaux dans le traîneau?

– Nina, elle dit que le père noël, en vrai, c’est un bonhomme déguisé, c’est vrai?

 

Jusqu’à la dernière question, celle de 18h30, qui fait couler quelques gouttes de sueur et qui provoque un long silence avant la réponse :

– Vous y croyez, vous, au Père Noël?

Aoutch. Cette année, donc, on serrait fort les fesses pour qu’elle y croit encore jusqu’au bout. Et son voeu le plus cher, c’était de réussir à ENFIN voir le père Noël, vu que les autres années, manque de bol, elle était toujours occupée ailleurs quand il passait, le vieux barbu. (une histoire de coïncidences malheureuses, bien sûr)

On a retourné la question dans tous les sens, cherché quel voisin pourrait incarner ce personnage légendaire, et finalement, c’est Tonton Patrick qui a accepté de s’y coller. Comme il réveillonnait quelques rues plus loin, la mission était simple :

Il passait par le garage, enfilait le costume, prenait les cadeaux, saluait les enfants médusés, et repartait en Laponie ou chez sa belle-mère pour manger la bûche.

Le plan s’est déroulé à la perfection. A un ou deux détails près.

père noël déguisé

Quand il a fait dingdonguer la cloche et qu’il est entré, précédé de son « OhOhOh », le niaf a couru. A l’autre bout de la pièce, tétanisé.

J’ai envie de dire, c’est la vie.

Le père Noël, parti dans un long monologue sur la sagesse de ces enfants,a été coupé dans son élan par une Niafette hilare : « Mais, c’est TONTON PATRIIIIIICK! » Je le reconnais d’ici! « 

tonton patrick

Bon, au moins, le Niaf n’était plus mort de trouille. Quant à Tonton Patrick en rouge, il était engoncé dans son gros costume, et empêtré dans une crise de rire (nerveuse, la crise), allongé au sol. J’ai cru qu’on allait le perdre. Je me voyais expliquer aux enfants que Tonton Patrick était en réalité le père Noël, mais que là, présentement, il était mort. De rire. De quoi plomber les réveillons des 25 prochaines années. 

Se relevant enfin, mais toujours hilare, Tonton Patrick a tenté de s’en sortir comme il pouvait. On a réussi à comprendre qu’il avait croisé le père noël mais qu’il lui était accidentellement rentré dans le traîneau, et que donc il avait pris la relève. 

Afin d’éviter plusieurs mois de psychanalyse, on a préféré revenir sur l’excuse. Tonton Patrick était venu déguisé de son beau costume pour nous faire un bisou, le père noël était pressé, il a pris les cadeaux. 

Personne n’a cherché à revenir sur cette histoire. On est sauvés jusqu’à l’année prochaine. 

Patrick? Il a juré que c’était la première et la dernière fois qu’il se faisait passer pour quelqu’un d’autre. 

L’an prochain, le père Noël passera pendant que les petits se mettent en pyjama! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

50 thoughts on “La boulette de Noël {paye ta honte de père noël}”

  1. Mouahahahahaha ^^ ^^ ^^
    Vous vous en êtes bien sorti quand même !!! Bon et alors y croit ??? Y croit plus ???
    Bon je rigole, mais pour l’an prochain mon adorable paternel veut absolument que Tit cul voit le Père Noël (ouais chez nous ce ne sont pas les enfants les casses-bonbons), j’ai eu beau lui expliquer que moi non plus je ne l’avais jamais vu, je n’avais pas eu besoin de faire un passage chez le psy hein !!!! Que c’était un coup à ce qu’il nous foire le truc et qu’à 5ans ma fille n’y croit plus blablablaaaaaaa ….
    Bon, je crois que ce que je lui ai dit, il s’en cogne (un comble), on en reparle ……..

    1. Nous aussi on a fait le 25 tant qu’il y croyait (ce qui n’a pas été bien long, il a su la vérité en GS). Maintenant on lui donne le soir, en l’envoyant 5 mn dans sa chambre mais il sait pourquoi.

  2. Mais il passe pas la nuit quand les enfants dorment chez vous ?? c’est bien pratique ça… 😉
    Chez nous, je pense que l’année prochaine on est bon pour expliquer qu’il y a des « faux » (ceux qu’on voit partout, dans les supermarchés, à l’école, au travail de papa -celui qui vient déguiser mais avec ses chaussures de rando- il avait tellement bloqué sur ses chaussures quand il est rentré dans la pièce!!!…). Pour le reste on verra !
    J’avoue que moi j’ai fait qq boulettes, je sais pas s’ils ont entendu (genre je parle des cadeaux comme si je savais… bref).

  3. Oups… Un sacré fou-rire mais une sacré boulette ! Ici le frangin voulait le faire mais j’ai dit HORS DE QUESTION, Mam’zelle J allait le griller de suite… du coup j’ai maquillé les filles et pendant ce temps la le gros barbu est venu déposer les paquets, ni vu ni connu…

  4. Chez moi, petite, le père noël a toujours passé la nuit pendant qu’on dormait … Une année, une seule mon oncle s’est déguisé pour nous apporter des bricoles ça a marché tant qu’il est resté muet, mais quand il a parler mon cousin s’est écrié « papa!!! je t’ai reconnu! » mais le vrai père noël est quand même passé la nuit pendant qu’on dormait.

    On fait pareil avec nos enfants maintenant, père noël ne veut pas se faire voir par les enfants, et les père noël dans la rue sont pas des vrais, c’est les assistants du père noël.

  5. Je trouve que les enfants ne croient plus au Père – Noël de plus en plus tôt et je trouve ça triste. Moi j’y ai cru pendant assez longtemps et c’était tellement magique quand nos parents nous envoyait dans nos chambre pendant qu’ils mettaient les cadeaux sous le sapin en prétextant que le Papa Noël ne passerait jamais si les enfants étaient dans les parages. Du coup comme nous avions envie d’avoir des cadeaux on restait bien sagement dans nos chambres jusqu’à ce qu’on nous appelle. Ce st des instants magiques. Je ne me souviens plus bien comment j’ai su que le Père n’existait pas mais bon je n’ai pas été traumatisée sinon je m’en souviendrais !

  6. sacre histoire chez nous aussi une fois le pere noel (voisin) est venu apporte des cadeaux les petits etaient effrayes…
    donc ensuite longtemps ils y ont cru ou nus ont fait croire car je leur disait qu’il y avait un vrai pere noel pour les vrais enfants sages et un faut pour les enfants « mechants » et là c’etait les papas et mamans qui donnaient de l’argent au faux…et les grandes soeurs ont ai ete longtemps gentilles car elles n’ont pas cafardé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.