La récap’ bavarde de septembre 2019

En septembre, il y a eu la rentrée et le rythme à reprendre…

Mais on n’a pas vraiment eu le temps parce qu’il y a eu aussi tout un tas d’évènements qui se sont enchaînés.

La rentrée :

En elle-même, elle s’est plutôt très bien passée. J’ai failli déposer la grande en retard pour son premier jour alors même que j’allais parler de mon guide sur comment apprendre à s’organiser à la radio, mais on dit souvent que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés, n’est-ce pas ?!

Bon, juste ensuite, il y a eu la réunion de rentrée qui a légèrement « coincé »… à moins que ce ne soit moi, la coincée :

View this post on Instagram

Ce soir je n’étais pas assise sur un transat mais dans la salle de classe où se tenait la réunion de rentrée de la classe du niaf. (Ça faisait comme un choc). Pour accéder à ma chaise accrochée au bureau d’écolier (dans le fond de la classe à côté de la copine, il y a des choses qui ne changent pas), il me fallait enjamber les barres de fer (Ouais c’est super (comprenne qui pourra)). J’étais donc légèrement coincée entre la double barre et le mur. Ce n’était pas grave, on en avait pour une heure tout au plus et je n’avais pas prévu de m’éclipser avant la fin (je n’avais aucun motif valable pour le faire). Le discours du maître était fort intéressant, alors on ne bronchait pas. Juste, de temps en temps, j’envoyais une œillade amoureuse au plus beau mec de la classe assis sur une des rares vraies chaises. (C’était mon mari, que personne ne s’offusque). Ma robe courte remontait, et tout à coup, la gêne est devenue douleur. Les lattes de bois du siège sous les cuisses, le bois du casier sur les cuisses. J’ai tenté le squat tout en faisant genre c’était naturel. Ma copine s’est tournée vers moi, l’interrogation dans le regard. « J’suis coincée », j’ai murmuré. Elle a éclaté de rire. Le maître l’a prise en flag et lui a demandé ce qui la faisait marrer. Tout à coup, ou alors ça c’était déjà fait un peu avant, on a eu 8 ans. Je me suis sentie obligée de signaler que c’était ma faute si elle riait, parce que j’étais coincée. On a piqué un fou rire et on est passées pour les cancres. Et surtout, à la fin de la réunion, quand il a fallu m’extraire de ma place, la robe remontée jusqu’au nombril (j’exagère) toute la classe avait le regard braqué sur moi. Je pense qu’après ça, va falloir que je me présente comme parent délégué histoire de retrouver un peu de crédibilité. PS : j’avais ma culotte avec une licorne brodée qui lève le majeur. Mais on va dire que personne n’a rien vu d’accord ?!) PPS : je suis repartie main dans la main avec le plus beau gosse de la classe.

A post shared by Cynthia (@cynthiabavarde) on

Oh, ça va !

A la fin de cette semaine, je suis remontée en Picardie où j’ai pu faire un resto entre filles avec ma Oma, ma Marainne et ma maman. Le bonheur à voir ici.

Dès le lundi, on s’envolait en Tunisie pour des vacances mère-fille avec ma maman d’amour. Ce qu’on y a fait ? C’est !

En rentrant, après un goûter d’anniversaire pour les 10 ans de ma petite cousine, on s’est attelées à la préparation d’un gâteau de couches pour la babyshower de Valou. Je vous en ferai un article complet !

Dès mon retour en Dordogne, on a repris la route pour un week-end chez les copains à Royan, où j’ai décidé que dans la vie, j’allais faire paddle.

septembre 2019

Et puis la vie douce et jolie a repris son cours, ponctuée de quelques parties de pétanque pour rester encore un peu en été.

Et ce week-end, c’était l’apothéose mon chou avec un super moment de dédicace à Epernay, une baby shower surprise et les retrouvailles comme toujours aussi appréciées qu’animées avec les copines.

Bravo à mon super mari qui a assuré seul une partie de ce mois intense que je n’ai encore pas vu passer !

Allez, en octobre, on se repose ?! (Ah bah nan ce sont les vacances scolaires bientôt !)

Aucun commentaires

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :