La révolte des accents.

J’ai toujours aimé les mots. Certains pour ce qu’ils voulaient dire, d’autres pour les syllabes qui le composaient, pour la douce mélodie qu’ils dégagent juste en les prononçant. Nénuphar en fait partie, je le trouve joli, peut-être aussi parce que quand je l’entends, je vois les peintures de Monet, ou que j’imagine le calme d’une jolie mare. 

Alors, lorsque j’ai vu qu’on allait amputer le nénuphar d’une lettre, j’ai d’abord eu mal aux yeux. Une petite rébellion du coeur, comme si on décidait que mon prénom ne mérite plus son H. 

nénufars de monet

Et puis je suis allée plus loin que ce que TF1 en disait le bout de mon nez. 

Je me souviens de cette passionnante leçon sur le pourquoi de l’accent circonflexe à « forêt » ou  « hôpital », de l’évolution de la langue française depuis ses racines latines. Je me suis demandé si cela avait provoqué un tel tollé… Non, bien sûr que non… il n’y avait pas les réseaux sociaux à l’époque, on a laissé la langue française évoluer parce qu’elle est vivante. Et heureusement, quand je lis du vieux français je ne comprends rien du tout !  

Toute la journée, j’ai vu les uns s’insurger, les autres se lamenter par ce « nivellement par le bas » de nos enfants. J’ai ri aux jeux de mots et aux traits d’humour que la perte de nos accents circonflexes pourrait causer, en me gardant bien de faire ma rabat joie et de signaler que « jeûne » garderait son chapeau chinois, parce que les panneaux étaient justes rigolos, tout comme celui sur les virgules qui circule depuis longtemps déjà.

virgule humour

Mais j’ai surtout halluciné de voir certains statuts, bourrés de fautes d’orthographe et criant au scandale. 

 » C’est aberant, rendez le i a oignon ! » 

Alors oui, la disparition de certains accents circonflexes quand ils ne créeront pas de soucis de compréhension m’ennuie, autant que le passage à l’euro en son temps, c’est que j’aimais bien les francs. 

Mais j’ai envie de dire (et donc je le dis) : rendons aux mots leurs accents qui existent encore quand on écrit en sms ou sur le net, d’abord. Jouons au scrabble ou aux mots fléchés plutôt que de regarder TF1 faire le buzz avec un oignon. (même s’il n’y a pas d’accent au scrabble, bon, ça va.) 

Battons-nous pour sauver des classes de la fermeture plutôt que pour un accent circonflexe que l’on n’écrit jamais quand on publie sur les réseaux sociaux. Arrêtons de nous offusquer sur l’évolution de la langue française alors même qu’on utilise des mots comme  « chronophage », « dangerosité », « abracadantesque », « gratifiant » qui ne sont PAS dans le dictionnaire. 

Et demandons-nous pourquoi ce buzz, ne serait-ce pas un nénufar pour cacher une montagne ? 

nénufar-réforme orthographe-humour

A moins que ce soit juste parce qu’il n’y avait pas de polémique sur le net entre la chandeleur (moi j’ai pas fait de crêpes, nananère) et la saint Valentin (« y’en a marre des fêtes commerciales, crotte, moi je vais plutôt faire des crêpes…)

Mais sinon, faut mettre l’accent à fete et crepe ?!

Ah, et je voudrais finir avec ce livre que j’avais adoré il y a quelques années et dont les ventes risquent de repartir de plus belle si tous les scandalisés des réseaux pensent à le commander ! 

la révolte des accents

 

 

8 Commentaires

  • Milie 5 février 2016 à 12 h 11 min

    Quid de slapute ??

    Répondre
  • lys 5 février 2016 à 13 h 24 min

    Tu vois la différence avec les mots qu’on utilise et qui ne sont pas dans le dico et cette réforme c’est que dans un cas c’est une évolution naturelle de la langue (comme le s de forest qui se transforme en accent circonflexe, par soucis de gain de place sur les parchemins coûteux, il existait d’ailleurs bien d’autres abréviations, qui ne se sont pas imposées par contre) et que l’autre est une décision arbitraire d’une poignée d’académiciens. Certes notre langue est vivante, mais ce sont les francophones de la planète qui font évoluer la langue, chacun de nous fait vivre et évoluer la langue, pas juste les académiciens.

    L’orthographe que nous avons apprise n’est pas encore obsolète, y’a maintenant 2 orthographes valides (bon en fait ça fait déjà 26 ans que c’est le cas et le résultat, très peu utlise cette réforme pour l’instant) donc comme clé/clef, plein de mots ont maintenant 2 orthographes, à nous de choisir et d’être cohérent avec nous même à l’intérieur d’un même texte. Pour l’instant la réforme est loin de s’imposer à voir les réactions des uns et des autres sur le net, et puis n’oublions pas que ça fait déjà 26 ans que cette réforme existe.

    N’oublions pas, qu’au final ce ne sont pas les académiciens qui vont évoluer la langue, mais chaque francophone de la planète, alors je peux prédire une chose, c’est pas demain la veille que la réforme sera la nouvelle norme orthographique. 😉

    Répondre
    • Kiara 8 février 2016 à 11 h 42 min

      C’est le « Conseil supérieur de la langue française » qui a imaginé cette réforme et elle a été validée ensuite par l’Académie française. Il y a 26 ans oui.
      Et ce n’est pas une « réforme » à proprement parler mais quelques rectifications.

      Répondre
  • maman est occupée 5 février 2016 à 16 h 08 min

    J’ai un peu de mal à suivre le fil de la pensée des personnes qui gouvernent ce pays : franchement, n’y a-t-il pas d’autres sujets prioritaires auxquels s’attaquer ?

    Répondre
  • Kiara 8 février 2016 à 11 h 40 min

    MERCI!
    Je viens d’écrire un billet sur le sujet et je lis le tiens après (facebook vient de me le faire apparaître après avoir affiché le mien). On est du même avis.

    Répondre
  • Marine 10 février 2016 à 9 h 25 min

    Merci pour ce billet!

    J’ai eu peur en lisant le titre. Je suis allée voir par curiosité, pensant trouver encore un énième billet sur « pourquoi s’et trop nulle de viré les axents en fait »… Et puis non!

    Et la maîtresse de CM que je suis est tombée follement amoureuse de toi.

    Ben oui, toi! Qui joue au scrabble, qui voit un peu plus loin que TF1/NRJ12/M6/W9/NT1… Et qui sait écrire en français bordel!!!!! ♥♥♥♥♥

    Je suis de la génération où l’on nous a appris à écrire « clé » et non plus « clef », où l’on m’a expliqué qu’événement s’écrivait avec deux accents aigus même si on entendait /è/ pare que c’était comme ça. J’ai appris à lire et à écrire tout à fait normalement. Je me suis habituée à l’orthographe nouvelle (oui en 90, j’avais 5 ans, donc j’ai appris à écrire AVEC cette réforme) et je n’en suis pas plus perturbée/désorientée/aliénée…

    Oui, il va me falloir du temps pour m’habituer à enseigner avec la nouvelle orthographe qui a 26 ans. Oui mon opticien va me prendre pour une folle car j’irai changer 20 fois de lunettes de vue pour être sure de bien voir (t’as vu!! je ne l’ai pas mis, je ne l’ai pas mis!!!!)
    Non, ces changements (minimes et très peu nombreux au regard de toutes les exceptions orthographiques de la langue française) ne passeront pas par les adultes mais bel et bien par les enfants.

    Je peux t’assurer que, quand en CM1/CM2 cela ne les dérange pas d’écrire « la petit fille fesa » (vive le passé simple!) ou de me demander « vous faisez quoi maitresse?), les enfants se foutent bien de mettre un accent circonflexe à maitresse ou à tout autre mot. Et quand, dans le meilleur des cas, une nouveauté orthographique leur piquerait un peu les yeux, cela conduirait juste à une petite parenthèse historique sur l’évolution de la langue. Et ils retourneront gentiment aux anges de la télé réalité le soir, et s’endormiront tranquillement, même sans accent circonflexe!

    DOnc, amis parents, plutôt que d’acheter un portable à votre enfant de CE2, achetez-lui un BLED junior et des livres, DES TAS DE LIVRES!!!

    Répondre
    • mamanbavarde 10 février 2016 à 9 h 31 min

      <3 Merci d’être allée plus loin que le titre (qui n’était qu’un hommage au livre d’Erik Orsenna que j’avais particulièrement apprécié !)

      Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :