«

»

L’agrément kayak.

Il y avait eu l’agrément piscine que j’avais passé parce que je ne pouvais pas dire à la maîtresse que j’avais récemment subi une ablation de testicule (pas assez crédible.) … et les séances de natation qui avaient suivi (pour ceux qui n’ont jamais testé avec classe, en voici un résumé ici.)

J’ai poussé un (discret) soupir de soulagement en apprenant qu’à la nouvelle école, il n’y aurait pas piscine.

De courte durée, puisque dès le jour de la rentrée, Niafette a hurlé :   » On va faire kayak à l’école ! » J’ai trouvé ça génial.

Elle a ajouté : « On a besoin de parents pour accompagner. » J’ai cherché une excuse.

Elle m’a regardé.

J’ai signé le papier.

Vu la simplicité de l’agrément piscine, je me suis dit qu’il suffirait de savoir tenir une pagaie. Et puis, j’ai reçu le mail de l’éducation nationale, qui résumait notre demie-journée de formation. Je ne comprenais pas tous les mots, encore moins le schéma… mais j’étais confiante.

La veille, j’ai quand même tapé sur google « SILURE », parce que le n’am m’avait signalé qu’il y en avait dans la rivière. J’aurais pas dû.

Bon, après tout, on aurait juste les pieds dans l’eau, je pouvais avancer et donner des coups de pieds en même temps. Confiante, on a dit.

La formation se passait en deux parties : la théorie et la pratique. En théorie, on le sait, tout est parfait. J’ai quand même voulu savoir ce qu’ils entendaient par « désallage » parce qu’ils le disaient beaucoup, alors que quand même, je sais que la rivière n’est pas salée, uh uh.

Même en théorie ça peut mal se passer, finalement. Désallage, ça veut dire qu’on retourne l’embarcation pour nous foutre dans l’eau. Avec les silures. OK.

J’ai pris mes affaires et je me suis barrée.

Nan, j’déconne. J’ai revu les yeux de ma Niafette, et j’ai continué la formation. Tout en cherchant dans ma mémoire les photos vues la veille. Ils n’avaient pas de dents, les silures, c’est sûr. J’ai choisi de ne plus y penser, et j’ai ramé, ramé, ramé. En me disant qu’à un moment donné, ils allaient oublié cette histoire de désallage, qu’ils n’avaient dit ça que pour vérifier qu’on n’avait pas peur, hein les gars ?

J’étais sur un canoë avec un charmant couple, on a bien rigolé, on a appris plein de choses, on a montré qu’on avait les compétences requises.

Bon, d’accord, en m’asseyant sur le banc du milieu, j’ai zappé le fait qu’il n’y avait pas de dossier et je me suis rétamée sur la rame de ma voisine de derrière, me laissant un bleu souvenir, mais sinon, ça s’est bien passé.

voilà, c’est fini. Ah nan. On avait zappé la chute.

Et pas que celle de l’histoire.

Vaillante, je me suis jetée à l’eau. Ils n’ont pas de dents, les silures, qu’on a dit.

Je ne me suis pas fait bouffer. J’ai eu l’agrément.

Hop là, c’est parti pour 12 séances sur la rivière avec les enfants, youpi !

Je suis rentrée. J’ai cherché « silures dents » sur google.

J’ai découvert une histoire de poissons bouffeurs de testicules.

Je pense que c’est un fake.

Je pense que j’aurais quand même les couilles d’aller dans la rivière. Au pire, si je me les fait bouffer, j’aurais une excuse pour ne plus y retourner !

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Maman Marmotte.

    J’adore le kayak et j’espère en faire un jour avec Melle marmotte. Bon courage pour toutes les séances

  2. Djahann

    Waouh, t’es bien courage, toi ! Moi j’aurais renoncé !

  3. Maman Sur Le Fil

    Courageuse, tu es ! Et tu m’as bien fait rire… J’avoue que je connaissais le mot dessalage (et pourtant, je n’ai jamais fait de kayak) mais les silures, je n’irais pas voir ce que c’est ! Ici, il ne demande pas d’accompagnateurs pour la piscine (ouf)… Je me contente de la gym et du musée , cela me va bien !

    Virginie

  4. M&M's

    Je suis admirative… et morte de rire. Merci pour ce moment !

  5. Ciloucr

    Les silures me font peur c’est trop laid.
    Félicitation maintenant il te reste plus qu’à Rame Rame Rameur Ramer on ira tous dans ce canoé… (la chanson dans la tête c’est cadeau!)
    Bises

  6. Sandra bourillon

    Bravooo, moi j’aurais pas autant de courage même si l’envie est là d’accompagner les enfants

  7. SIMPLECOMMECHOU

    ahahah!!! J’aime ta vie! 😉

    Vivement la session Ecole du cirque et acrobaties en tous genres ^^

    Bisous

  8. Vlynette

    Tu m’auras encore bien fait rire 😀

  9. Georgette

    Haha 😀 Moi j’adore le kayak, et j’en faisais aussi au collège 😀 à l’époque je détestais ça car tout comme toi, je m’en serais passée sachant qu’on était sur la scarpe, magnifique canal du nord pas de calais… rempli de rats et autres petits copains tous sympathiques. Puis un jour on m’a presque forcé à descendre l’ardèche, maintenant c’est une de mes activités préférées (on me voit d’ailleurs sur un kayak dans ma vidéo save the date de mon mariage 😀 !!!)

    Bref. J’ai emmené un groupe de 10 blogueuses ce weekend en Ardèche et devine ce que l’on a fait ? du kayak 😀

    Super article 🙂 Je suis sur que ta petite va kiffer !

  10. N'estellOu

    Mais c’est trop la classe le kayak à l’école ! Vais déménager moi aussi !!!!! En tout cas félicitations pour l’agrément ( moi je passe celui piscine cette année ) et bonnes futures séances alors ! On a hâte que tu nous raconte ça avec ton humour !!!!

  11. MissBrownie

    Alors en fait, les silures, ce sont ce qu’on appelle des poissons chats 😉 Il peut y en avoir de très très gros. Vraiment très gros. D’ailleurs si tu regardes l’émission Monster River, souvent les silures sont à l’origine de disparitions d’enfants ou d’animaux.
    Je t’ai bien fait flipper là ? 😉 :-p
    Allez, tout se passera bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>