L’autre soir, j’ai entendu le n’Am hurler : « Regarde par la fenêtre ! » D’un côté, le ciel était rose merveille. De l’autre, m’attendait un double arc-en-ciel. J’ai sautillé en applaudissant des deux mains, suivi dans mon enthousiasme par le niaf, impressionné : On voyait les deux extrémités de l’arc-en ciel ! On est restés là, des étoiles dans les yeux, à admirer le spectacle.

A se dire qu’on avait de la chance, de voir ça. A se féliciter d’avoir osé , il y a un an, dire OUI à un changement de vie.

L’autre jour, sur Instagram, quelqu’un m’a demandé si je comptais faire un retour sur ce déménagement.

Neuf mois après avoir mis les derniers cartons dans le camion prêt à les transporter sur 600 bornes, je peux le dire : on est heureux.

Bien évidemment, il y a les difficultés liées à un changement de région : il faut, par exemple, refaire entièrement le carnet d’adresse médical. Trouver à la fois un dentiste, un médecin, un ophtalmo, un gynéco… Ce n’est clairement pas évident quand on ne connaît personne.

Et ça aussi, c’est dur. De par mon boulot à la maison, j’ai peu d’occasions de rencontrer du monde. Et c’est parfois pesant, même si je me suis créé une nouvelle routine, qui se développe au fur et à mesure du temps passé ici.

C’est également plus compliqué pour gérer les imprévus. En Picardie, j’avais toujours quelqu’un pour me seconder en cas d’indisponibilité ponctuelle : mes parents, les grands-parents de Niafette, les copains… ici, il faut anticiper les imprévus, même si la maman d’une copine de Niafette ainsi que notre nouvelle voisine se sont proposées pour nous aider en cas de souci. C’est cool de se dire qu’on peut compter sur des gens.

La Dordogne est accueillante. On commence à y avoir nos habitudes, nos routines. La nouvelle maison est en pleine phase de décoration et je me prends pour Valérie Damidot… un rôle qui me plaît carrément ! Je commence à vous montrer des photos très vite ! (pour le moment, je n’ai TOUJOURS PAS internet et je fais attention à ne pas trop utiliser mon partage de connexion pour pouvoir bosser au besoin.)

J’ai plein d’envie, plein de projets, et je ne me vois pas les faire ailleurs qu’ici. Le N’Am, quant à lui, soupire de bonheur : plus de train à prendre jusqu’à Paris, des collègues agréables, un terrain de jeux incroyable pour s’adonner au vélo, et de nouveaux copains pour l’accompagner dans ses randonnées.

Les enfants sont ravis, la grande parce qu’elle a trouvé un véritable cercle amical bienveillant, le Niaf parce qu’ici, c’est une mine d’or pour jouer, kiffer, et s’éclater.

Et la famille vient assez souvent pour qu’on en profite différemment… même mieux, certainement.

Alors oui, on est heureux. Fiers d’avoir sauté le pas. Et si c’était à refaire, on referait tout pareil… je crois qu’on ne pourrait pas faire mieux !

11 thoughts on “Le déménagement, bilan après 9 mois.”

  1. Hey!
    Comme je te comprend, la vie est Dordogne est plutôt paisible & pas stressante, à part les aléas de la vie…comme partout!
    Je reviens sur cet arc-en-ciel que j’ai pu prendre en vidéo il y a quelques jours, ouiiiii nous avons vu le même, si j’avais pensé que mamanbavarde le regardait aussi 😉
    Ici, nous avons tellement de jolies choses et ça fait du bien!
    …un petit tour en vacances ça fait du bien de temps en temps mais on apprécie notre petit endroit à nous! …et la forêt qui est juste derrière chez moi, qu’on aime voir chaque semaine…
    Une bonne fin de semaine et encoooore merciii pour TON livre que je vais lire avec plaisir.
    Bisous

  2. Salut salut,
    Je suis de perigueux, si tu as besoin de conseils, de noms de medecins, de coups de main pour n importe quoi… envoies moi un mail, je serais ravie de t aider.
    Meme si c pour un petit verre 😉

  3. Mais mais mais tu es picarde???
    Je ne savais pas! Je le suis et je rêve de Charente Maritime ! Ton changement de vie me fait rêver!!!
    Bravo à toi et belle nouvelle vie!
    ( Ça m’a l’air bien parti !).

  4. Bonjour j aimerai quitter la lorraine pour partir en Normandie mais ma fille ne veut pas quitter sa vie içi. Vos enfants étaient t ils réticent à quitter les copains ?

    1. Mon fils s’en fichait un peu… pour ma grande c’était plus dur, mais on a su la rassurer et lui dire qu’on serait tous plus zen et heureux… et aujourd’hui elle ne regrette tellement pas !

  5. Coucou ça fait plaisir de te lire ! Nous sommes originaires de Picardie et notre rêve serait de déménager dans l’ouest. C’est une idée qui fait son petit bonhomme de chemin ! Objectif : avant nos 40 ans … nous en avons’ 34 et 35! Je suis prof , mon mari chef d’entreprise…. autant te dire que ce n’est pas juste un déménagement , faut aussi envisager des changements professionnels … pour ma part c’est ça qui me fait le plus peur… ça et ne plus être secondés en cas d’imprevu par la famille … ne pas pouvoir laisser nos filles aussi facilement… bref ce n’est pas pour demain mais ta photo et ton article m’ont rapprochée encore un peu plus de l’académie de bordeaux et de la MER! Biz . Aurélie (02)

  6. Salut.
    Et bien nous c’est pour bientôt le déménagement. Mutation de mon cher et tendre. Direction Bordeaux!! (Pas très loin de vous donc…).
    Changement radical.
    On passe du sud est au sud ouest, quasiment en face!! De la montagne à la mer. Du froid sec au chaud humide…
    Gros changement. C’est loin d’être mon premier déménagement ou mon premier changement de région , tout comme mon mari (il a carrément changé de pays et de continent) mais pour les enfants oui . Ils sont petits, 3 et 5 ans donc ils s’y feront normalement vite (mais le ski manquera au grand).
    Par contre je ne connais pas du tout la région bordelaise… Nous recherchons une petite ville ou un grand village avec toutes les commodités mais au calme (on s’est un peu « oursisé » après 11 ans à la montagne, loin de la civilisation… ). Si quelqu’un a des noms de lieux à nous communiquer nous sommes preneurs!!
    Merci d’avance
    Et Cynthia cette vue de chez vous c’est… Wouah
    Et bonne continuation, c’est toujours un plaisir de lire tes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.