«

»

Le mariage.

Je n’étais pas préparée psychologiquement. J’étais en train de regarder des idées de jeux pour ses 10 ans, et puis elle est arrivée en me demandant une photocopie de son livret de famille, pour son MARIAGE.

J’ai cru que je faisais un cauchemar. Hé ! Nan mais ça va pas ou quoi ? Avant-hier encore, tu étais une toute minuscule petite fille, hier à peine tu fêtais tes 10 ans, et aujourd’hui, tu veux te marier ? Et mes cheveux blancs, et mes rides, tu y as pensé ? Je me sens mal, j’ai besoin de respirer, on vient de traverser une faille spatio-temporelle ou quoi ?

Elle a glissé un papier sous mes yeux qui révulsaient à moitié. (non, je ne suis jamais too much.)

Il y avait bien écrit « mariage » dessus. Je l’ai regardé de biais, la main sur le coeur. Elle avait toujours son appareil dentaire et son air poupon. On ne venait pas de perdre 15 ou 20 ans, c’était déjà ça.

Mais elle allait bien se marier quand même, si je donnais mon autorisation.

Un faux mariage ! Immédiatement, j’ai repensé à ce mariage organisé en classe de neige lorsque j’étais en CM2. A nos fous-rires.

Bien évidemment, j’ai dit oui. Et j’ai aussi dit que d’accord, je réussirais à me libérer pour venir assister à cette union civile de pour du beurre. Y’aurait du champagne ?

Le 7 mars, à 13h30, elle était dans la cour, vêtue d’une robe bleue (et de ses grosses bottes.) Quant au futur marié, il portait fièrement la chemise, le noeud pap’, la veste de costume et… le bas de jogging. Oui, un marié qui troue son pantalon quelques heures avant la cérémonie, ça arrive. Elle riait avec ses copines, il se faisait gentiment chahuté par les copains. Normal.

En entrant dans la mairie, j’avais beau savoir que c’était pour du faux, mon coeur s’est un peu serré. Je me suis dit qu’un jour, peut-être, on serait de nouveau réunis ici, avec un homme qu’elle aurait cette fois choisi… j’ai arrêté d’y penser, chialer devant toute une classe de CM1 n’était pas vraiment admis. Et il n’y avait pas de champagne.

A la place, j’ai envoyé un SMS au père de la mariée pour le tenir informé de mon entrée dans les lieux, histoire de le dérider, lui aussi, je le sentais dans l’appréhension des 15 prochaines années. (je tiens à préciser que je revenais de la piscine, hein.)

A la question fatidique de Monsieur le Maire, le marié a dit « Ok ». LA mariée a lâché un oui désabusé en haussant les épaules.

 

 

C’était fini. Elle est repartie en rigolant avec ses copines, il est reparti, chahuté par ses copains. Personne ne m’a filé de champagne.

Mais on gardera un chouette souvenir de cette journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Vlynette

    Comme j’ai regretté de ne pouvoir assister à ce moment mémorable !!!!!! Heureusement, j’ai vu les vidéos et j’en ai été émue moi aussi 🙂 La mariée en bleu était magnifique. J’espère de tout coeur la voir un jour en blanc…

  2. ellea40ans-Stéphanie

    C´est un bon moyen de faire des économies sur le buffet: nugget frites et coca et les invités sont ravis 😉

  3. zombai

    coucou!!j’imagine la séquence émotion a son maximun…
    le champagne peut se boire a d’autres occasion…ou pas 😉

  4. aloréedubois

    je trouve que c’est une superbe initiative de l’institutrice !

  5. Alicia

    Hein? Quoi? Elle s’est marié??? Mince alors, j’ai une petite poussière dans l’oeil!
    Et dire qu’un jour… pour du vrai….
    J’espère que ce jour là le marié sera plus classe! Quoique… un jogging ou des bottes en caoutchouc pour se marier, pourquoi pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>