«

»

Le mot de passe. #LeFailDuMois

J’ai un léger problème d’organisation cumulé à un souci de mémoire saturé dans mon cerveau.

A chaque fois que j’enregistre un mot de passe, je me dis qu’il faudrait que je le note quelque part, et soit je finis par me convaincre que non, celui-là, il est facile à retenir (et je l’oublie dans les minutes qui suivent), soit je le note (et j’oublie dans les heures qui suivent à quel endroit je l’ai noté.)

Ce qui peut causer quelques moments plutôt terrifiants. Ainsi, l’autre jour, il m’a fallu éteindre mon téléphone parce que mon Snapchat bugguait.

Eteindre, rallumer le téléphone. Nickel. Plus aucun souci pour voir mes stories.

Sauf que. Mon téléphone, en se rallumant, m’a demandé un mot de passe pour pouvoir utiliser sa fonction première : recevoir et émettre des appels.

J’ai tenté un premier mot de passe. Faux. L’échec me met toujours la pression, et je ne sais plus du tout où j’en suis. (il m’est déjà arrivé de bloquer ma carte bleue ainsi.) J’ai retenté. Faux. J’avais des difficultés à respirer, je me sentais mal, je ne savais presque plus comment je m’appelais.

Et puis, prise dans un nouvel accès de confiance en ma mémoire, je me suis dit que ce devait être celui-ci, aucun doute là-dessus.

Bingo.

C’était pas ça.

J’ai bloqué le téléphone, qui m’a alors demandé un code PUK. Puk toi-même, je lui ai répondu. C’était pas ça. J’ai demandé à Siri comment faire, il a fait sa mijorée.

Sur Google, ils disaient que mon code PUK serait sur mon appli My Sosh.

Frétillante, je suis donc allée le chercher. Sauf que. Pour accéder à mon appli, je devais soit connaître le mot de passe de My Sosh (certainement notée dans un agenda de 2015 sur une page cornée), soit mettre mon téléphone en 4G. (ce que je ne pouvais pas faire puisque je n’avais pas le code PuK, rhhhhha, tu suis ou quoi ?!)

Alors, j’ai choisi de réinitialiser mon mot de passe. C’est là que j’ai commencé à rire. Jaune. Et nerveusement. Tadam :

J’hésitais entre pleurer et appeler ma mère (qui ne m’aurait pas aidé du tout, soyons clairs.), lorsque j’ai eu une illumination. Peut-être que le mot de passe était celui qui était noté sur une feuille froissée dans mon petit carnet rouge Snoopy, celui qui se trouve dans mon sac à mains violet que je n’ai pas utilisé depuis des mois.

La mémoire, quand même, c’est fascinant. Dans mon carnet, j’ai retrouvé le mot de passe de ma boite mail. Enfin, celui de mai 2014, qui a été changé 7 fois depuis. Et un dessin de mon fils. Trop chou.

J’étais en train d’oublier cette histoire de mot de passe et de téléphone, perdue dans la contemplation de ma liste de courses pour les 8 ans de ma grande qui va bientôt en avoir 10, quand le mot de passe que je ne cherchais plus m’est retombé sur le coin du neurone.

J’ai perdu 3 heures, mais j’ai trouvé le code Puk, et ma to do list de mars 2015. J’avais même pas tout coché, mais j’y ai ajouté le code Puk, au cas où.

La prochaine fois que Snapchat buggue, je sais que c’est ici, que je devrais chercher !

 

PS : Un jour, il y a fort longtemps, j’ai créé une rubrique intitulée « Le fail du mois », que je pourrais alimenter 5 fois par semaine au moins. Mais comme je ne suis pas du tout organisée (je pense que l’exemple du dessus le prouve bien !), j’ai lâché le concept. Il est temps que je reprenne. Voici revenu Le fail du mois. Si vous souhaitez y participer, écrivez vos articles fails et venez me donner les liens en commentaire, je les ajouterai au fail de chaque mois. Nous pourrons ainsi compatir ensemble !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

  1. Vlynette

    Une chose est sûre : tu connais ta mère !!!!!! Si je devais me retrouver dans ta situation, je serais sans ressource… et je ne pourrais évidemment jamais t’aider !!! C’est pourquoi j’ai opté pour une solution PAR-FAI-TE 🙂 J’ai en tout et pour tout. 3 mots de passe, du coup, je ne peux rien bloguer, le 3ème est forcément le bon 🙂 🙂 🙂
    PS : j’ai des lacunes, je n’avais pas lu ton article sur Siri qui m’a bien fait rire !

  2. Katy

    Ha ha ! ça me rappelle la fois où je n’avais plus de connexion internet. J’appelle le service client : »je vous envoie vos identifiants par mail ». Moi : « oui, mais pour accéder à mes mails, il me faut une connexion internet ». Et là, le service client m’a dit qu’il n’y avait pas d’autre moyen que par mail et que je n’avais qu’à me débrouiller. Une histoire de fous et un dialogue de sourds !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>