Le numéro inconnu.

J’étais au téléphone avec une copine, quand a sonné le bip caractéristique du double appel. J’ai regardé du coin de l’oeil. C’était un numéro de portable inconnu, je l’ai rejeté.

En raccrochant d’avec la copine, une bonne demie-heure plus tard, j’ai rappelé. (Ma vie est passionnante.)

Un type dont la voix ne me disait rien du tout a répondu.

— Ouais ? Allo ?

— Bonjour ! Vous avez essayé de me joindre tout à l’heure…

A ce stade, normalement, l’autre te redemande qui tu es ou s’en souvient immédiatement. Là, non.

— Ah non. Pas du tout.

— Euh… Bah si, je vous assure. J’ai un appel en absence et j’ai juste cliqué sur le numéro, en rappel automatique. C’était peut-être une erreur ?

— Je vous dis que non. Je vous ai pas appelé. Vous êtes qui d’abord ?

— Euh. Moi, c’est Cynthia…

— Ah bah hein non. J’te dis que je t’ai pas appelé. J’ai pas touché mon téléphone.

L’accent du gars me ramenait vers le Nord. Il y avait vraisemblablement peu de chances que ce soit moi qu’il ait voulu contacté. Un petit « Bonne journée » et la discussion pourrait s’arrêter. Mais allez savoir pourquoi, j’ai décidé de lui expliquer, quand même, qu’il avait fait une erreur, et que j’avais bien reçu un coup de fil de sa part.

— Pourtant je vous assure. Votre numéro est affiché dans mes appels en absence. Comment l’aurais-je eu, sinon ?

— Nan mais tu me veux quoi ? Tu me lâches, hein. J’étais avec un représentant alors je t’ai pas appelé, je suis poli moi j’appelle pas quand je suis avec quelqu’un. Connasse.

Je m’apprêtais à raccrocher en lui souhaitant une bonne journée, mais « poli » et « connasse » dans la même phrase, ça m’a fait vriller.

— Poli ? Monsieur, je vous dis que vous avez appelé…

— T’arrête de me harceler maintenant hein. Sinon je te préviens j’appelle les flics.

— Mais sérieusement ? Vous…

Ma phrase a été interrompue par la voix d’une femme, la sienne, apparemment.

— Pourquoi qu’tu t’énerves ? C’est qui là ?

— J’sais pas mais elle me fait chier. Une Cynthia.

J’ai senti comme de l’affolement dans le fond.

— Raccroche vite, c’est une arnaque. Tu sais, c’est les femmes qui vendent leurs corps par téléphone mais qui te donnent rien à la fin. Des slaves, là.

— T’inquiète, j’ai déjà raccroché. Non mais la connasse. Elle a cru que j’allais me faire avoir, hein. Y’a vraiment des tarés partout, j’te le dis. Nan mais j’te jure.

J’ai raccroché après que Madame lui a demandé se de laver les mains. Forte était mon envie de passer le reste de la journée avec eux, dans la cuisine, mais j’ai finalement décidé d’ en rester là. J’avais déjà eu une information de la plus haute importance, aussi. Je suis déjà ravie de savoir que j’ai un prénom de prostituée slave qui racole par téléphone !

5 Commentaires

  • petitsruisseauxgrandesrivieres 11 avril 2019 à 13 h 50 min

    Énorme ! On ne vit vraiment pas tous dans le même monde, quand même. c’est absolument fascinant 🙂 Qu’a-t-il bien pu se passer dans la tête de ce monsieur ?

    Répondre
  • Phenomene2maud 12 avril 2019 à 9 h 15 min

    Tu fais comme moi…. quand ils disent c est pas moi je dis ben si c est vous et souvent ça part dans les mêmes insultes…. j aurais pu écrire ton billet ^^

    Répondre
  • Paula 12 avril 2019 à 10 h 12 min

    Mdr nan mes les gens je te jure !
    Ca me rappelle le texto que j’ai reçu une fois. je ne m’en souviens plus exactement mais c’etait un homme qui disait qu’il n’avait pas trouvé les sous vetements demandés mais qu’il avait hâte de se soumettre aux ordres…. Euh….. ha ha ha !

    Répondre
  • Leman delphine 12 avril 2019 à 20 h 32 min

    Tu sais quoi il m est arrivé la même chose y a 2 semaines
    Une dame m a rappelé car mon num était ds ces numéros d appels en absence et JAMAIS je ne l avais appelé!!!!

    Répondre
  • lilies02 15 avril 2019 à 10 h 35 min

    Mais quelle idée de rappeler ! Lol
    Ma fille a reçu un message sur son portable où ça a pris une ampleur monstrueuse. La personne refusait d’admettre qu’elle avait envoyé un message.

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :