Le périnée, ce muscle qui te fait devenir mère (et incontinente)

Avant (je le dis encore « sous entendu quand je n’avais pas d’enfant »? Non, hein.) je me souciais de mes abdos. Avoir le ventre plat et rentrer dans son jean préféré, sa petite jupe bleue à pois, ce genre de trucs quoi.

La wiifit était devenue ma meilleure amie, mes abdos en témoignaient et provoquaient même quelques jalousies. (si tu me connais depuis longtemps, merci de te taire, c’est mon blog, j’écris ce que je veux.)

Et puis… j’ai attendu un enfant. Enfin, je veux dire, je ne l’ai pas attendu à la sortie de l’école, hein. ça aurait provoqué moins de dégâts. Non non, le fourbe, il s’est mis à attendre aussi, tout en me piquant mes nesquicks au chocolat, installé comme un (petit) prince devant les abdos qui avaient fait ma fierté. De nesquick en pots de nutella, l’enfant a commencé à devenir envahissant, les abdos, inexistants.

Et moi, en me rendant, peinarde, chez ma sage femme chez qui on rigolait en buvant du thé, j’ai découvert que j’avais un muscle dont il allait falloir s’occuper: le périnée.

Le soir, c’est toute excitée que je suis revenue à la maison. Chériiiiiiiii! Tu ne vas pas le croire, mais j’ai des exercices de muscu à faire, tu veux m’aider? Un muscle, par ici, là…  Chéri, ça lui disait bien, oui. Plutôt deux fois qu’une. Il venait subitement de se découvrir une passion pour le coaching sportif, vlan.

Pour être au top le jour de la rencontre sportive avec mon fils, je n’ai plus penser qu’à lui, ce fameux périnée. J’ai acheté de l’huile de massage à 25 dollars les 7 gouttes, histoire de le masser et l’assouplir. Oui monsieur, il faut être souple du périnée pour mieux expulser. Et le sortir, mon fils, j’en avais envie, je voulais récupérer les schokobons pour moi toute seule, ça commençait à suffir, crotte de njute.

A chaque fois que j’allais faire pipi (de plus en plus souvent au fur et à mesure que le niaf grossissait et utilisait ma vessie comme oreiller ou joujou pour faire pouët pouët, au choix), je mesurais les progrès accomplis. J’étais devenue aussi fière de ce périnée que j’avais pu l’être de mes abdos (l’actuel paillasson du niaf)

J’en étais sûre, les sage femme allaient m’élire périnée de l’année, me demanderaient des conseils. Dès la maternité, j’allais commencer à écrire: Le périnée, 100 conseils pour bien le préparer (il ne me restait que 96 conseils à dégoter.) Mon périnée, souple et musclé, allait m’offrir un accouchement de rêve. J’en étais presque arrivée à lui dédier un poème dans mon projet de naissance (une autre lubie à la con à laquelle mes hormones défaillants et moi avions succombé.)

Finalement, ce connard de périnée n’a servi à rien, mon gosse ayant décidé de jouer à l’escargot pendant une petite quarantaine d’heures. Même les forceps ne l’ont pas convaincu qu’il pouvait sortir, le petit blaireau sachant faire la différence avec de vraies pinces à barbeuc’, il s’est méfié. (malin le gamin.)

Nous aurions pu en rester là. Après une césarienne, j’imaginais qu’au moins, je pourrais me pavaner, annonçant que l’épisio et le périnée éclaté, je ne savais pas ce que c’était.

Pour l’épisio, ok. Pour le périnée… excuse-moi, mais faut que j’aille aux toilettes, j’ai envie d’éternuer.

Si toi aussi tu  as dit adieu à ton périnée, je te conseille cette nouvelle page Facebook : nous ne sommes pas seules!

boule-geisha

En plus, tu peux t’offrir des boules de geisha. Parait qu’elles font un périnée d’enfer!

 

16 Commentaires

  • Maman est au musée 25 septembre 2013 à 8 h 40 min

    C’est bizarrement à l’époque où j’ai découvert son existence (le périnée) qu’il s’est fait la malle l’enfoiré !
    Sinon le Nam coach sportif, hahaha ! Mon homme aussi me propose régulièrement de me remuscler mon périnée bizarrement 😉

    Répondre
  • Maman louzoù 25 septembre 2013 à 8 h 26 min

    Donc en fait, même avant qu’il n’arrive, le Niaf t’avait bien fait comprendre qu’il était là pour te faire ch**r !!!

    Répondre
  • Dana La Cigale 25 septembre 2013 à 10 h 41 min

    La fameuse vague qui tapisse les parois de la grotte et le pont levis…j’y est toujours cru moyen à cette histoire !
    Et il n’aura pas été question non plus pour moi de m’atteler au massage du bidule avec des huiles qui coutent un bras ! Heureusement j’ai pas l’impression d’en avoir eu de répercutions même après une p’tite épisio et 15 kg en +.

    Répondre
  • PetitDiable 25 septembre 2013 à 10 h 46 min

    Le périnée? C’est quoi?

    Répondre
  • confidences de maman 25 septembre 2013 à 11 h 42 min

    C’est toujours quand tu le découvres, qu’il est déjà en vrac …. Mes 2 loulous l’ont bien abîmé, d’ailleurs il faudrait que je refasse quelques séances 😉

    Répondre
  • FoxyMama 25 septembre 2013 à 12 h 02 min

    Moi aussi j’ai les boules … de geisha, d’ailleurs ma SF m’a dit que je devais penser à contracter mon périnée à chaque feu rouge, toute ma vie… je le fais une fois sur 100 j’ai bon ?

    Répondre
  • Marie D. 25 septembre 2013 à 14 h 11 min

    Merci pour cet article 🙂 Et n’oubliez pas qu’il existe le site http://www.perineeshop.com : il a été recommandé maintes fois par « Les maternelles » et on y trouve des boules de geisha 🙂

    Répondre
  • Anne-Estelle 25 septembre 2013 à 15 h 21 min

    Mais c’est pas dramatique d’avoir le périnée tout mou… ça se remuscle non? Astuce? Suffit de serrer pendant l’amour : ça fait plaisir à monsieur (et à madame aussi), et c’est facile d’y penser. J’ai une amie qui a mis ça en pratique tellement bien, qu’elle n’a même pas eu besoin de re-muscler après l’accouchement (sa gynéco n’avait jamais vu ça)… Et je préfère me re-muscler plutôt que d’avoir une perte d’organes quand j’aurai 50 ans 🙂

    Répondre
  • lanabc 25 septembre 2013 à 20 h 13 min

    J’ai de la chance, mon périnée est au top et j’ai fait mes séances mais j’aurais presque pu m’en passer…

    Répondre
  • Maud 25 septembre 2013 à 21 h 27 min

    Excellent article ! je me suis bien marrée … mais je savais pas qu’avec une césarienne, on pouvait aussi avoir le périnée bousillé !!

    Répondre
  • Yeude 25 septembre 2013 à 23 h 27 min

    As-tu essayé le trampoline depuis ton accouchement ? Moi oui, la honte de ma vie…

    Répondre
    • mamanbavarde 26 septembre 2013 à 13 h 16 min

      Raconteeeeeeeeee!!!!!

      Répondre
      • Anne-Estelle 26 septembre 2013 à 15 h 48 min

        Héééé le trampoline c’est parfait aussi pour remuscler on serre quand on saute)… mais en douceur, parce que l’envie de pipi elle arrive très vite, même si on a le périnée remusclé lol

        Répondre
  • Sahra 26 septembre 2013 à 1 h 13 min

    Tres drole l articl merci.
    Mais du coup en lisant tout ca. J jai pas tro envi d etre enceinte. J avai pensee a la cesarienne mais meme la y a danger… Bn merci en tout cas g bien rigole

    Répondre
  • Carole Nipette 26 septembre 2013 à 13 h 37 min

    Moi pareil que Anne Estelle, rien de tel que de serrer encore et encore pendant les séances avec monsieur et ça marche et en plus ça décuple les sensations 🙂 alors plus d’excuse hein les mamans ? 😉

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :