Les ouvertures faciles, c’est du leurre pour du beurre. (débat loufoque)

Aujourd’hui, on va s’insurger un peu dans le débat loufoque. On va râler, s’énerver, crier au scandale et pourquoi pas, manifester. (en fait nan, pas manifester. Il fait trop froid, et on a plein de chocolats à la maison. Faut pas pousser.)

débat petit

Mais quand même.

Si je te dis: gruyère râpé, blanc de dinde, jambon, paquet de gâteaux,boites de thon, et j’en passe et des meilleures. Si j’ajoute: OUVERTURE FACILE.

Ah, je vois que tu vois ce que je veux dire. Le bordel.

Fût un temps (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, peut-être) où les ouvertures faciles n’existaient pas. C’était du DIY (démerde it yourself) ou crève. On se démerdait, merci. A ma connaissance, personne n’est mort d’une trop longue attente avant l’ouverture d’un paquet de jambon.

Et puis, y’a un gus qui a décidé de nous simplifier la vie. « Patron, j’ai une idée géniale. On va écrire OUVERTURE FACILE. Les gens, ils vont croire qu’avec ça, ils vont gagner du temps dans la journée, dans la vie, tout ça.

une-ouverture-facile-pour-que-les-femmes-puissent-l-ouvrir-a-leurs-maris_104941_w460

Le patron a alors rétorqué : « Ouais, pas mal, Gus. Mais comment on va faire pour faire une ouverture facile à ouvrir? « 

Là, le Gus, il a eu un petit rire sardonique. (pour sa défense, il avait eu une enfance pourrie, son grand frère s’amusant le soir à lui faire croire que des fantômes de loups garous allaient lui bouffer les orteils s’il ne gardait pas les yeux ouverts avec des allumettes. Bon, t’imagines le bin’s. Du coup, lors de ses longues nuits d’insomnie, il inventait tout un tas de conneries pour faire chier son frère, quand il serait grand.)

Il a déclaré à son patron: « C’est là que ça devient intéressant, patron. On va juste écrire : OUVERTURE FACILE. Mais on ne fera rien de plus. Au mieux, quelques pointillés par ci par là, pour faire croire. Mais on va se faire des couilles en or. »

Le patron, qui aimait bien l’idée de se faire des couilles en or sans dépenser un kopec, congratula le gus’, et lui promit une promotion (en vrai, il lui donna plus de responsabilités et de déplacements à l’étranger pour mieux pouvoir se taper sa femme. Comme quoi, on peut avoir des idées de génie et finir cocu. C’est la vie.)

Les ouvertures faciles étaient nées. Et nous, comme des blaireaux, on continue de croire que ça va être plus facile à ouvrir. Ouvrons les yeux, camarades. Refusons les ouvertures faciles. Contentons nous des paquets qui ne nous proposent pas du vent. Genre? Les schockobons, par exemple.

sauce

12 Commentaires

  • EmilieG 1 avril 2013 à 8 h 59 min

    C’est vrai qu’il n’y a pas d’ouverture facile sur les Schokobons et ça ne m’a jamais empêché d’en manger !!!!!!
    Ma participation ici : http://lessorcieresauclairdetoile.blogspot.fr/2013/04/le-debat-loufoque-de-la-semaine-6.html
    Bonne journée !!

    Répondre
    • croquez moi 11 avril 2013 à 8 h 35 min

      non mais c’est carrément vrai ,la dérniére fois une boite de sauce tomate jai du attendre que mon mari rentre pour l’ouvrir ^^

      Répondre
  • amel (mono linasara) 1 avril 2013 à 9 h 22 min

    PTDR!!!! excellent!!! c’est comme les paquets avec une petite étiquette adhésive pour refermer, ça tient jamais! je sais désormais qui maudire quand je finis par prendre un couteau pour ouvrir le paquet de blanc de poulet!

    Répondre
  • Vlynette 1 avril 2013 à 11 h 42 min

    Ha ha ha 😀 Encore un grand débat (qui n’en est pas vraiment un puisque tout le monde est certainement d’accord 😉 )
    Pour moi, ouverture facile ou pas, j’attrape le paquet en même temps que la paire de ciseaux ! Pas de perte de temps 😉
    Bon lundi…

    Répondre
    • mamanbavarde 2 avril 2013 à 21 h 58 min

      Nan mais avoue c’est quand même un comble de prendre les ciseaux en même temps que le paquet ouverture facile! 🙂

      Répondre
  • Simplement moi 2 avril 2013 à 9 h 05 min

    j’adooore !
    Combien de fois je me suis énervée sur un paquet de jambon ou autre en râlant !!!

    Répondre
    • mamanbavarde 2 avril 2013 à 20 h 16 min

      On devrait vraiment monter une assoc’ de lutte contre les ouvertures faciles!

      Répondre
  • BatMax 2 avril 2013 à 20 h 22 min

    Mon combat perso : le gruyère rapé : A CHAQUE FOIS je déchire le plastique , du coup quand je recolle ben y’a un TROU !!!
    Je partage ta lutte, vengeance !

    Répondre
    • mamanbavarde 2 avril 2013 à 21 h 58 min

      oh yeah!!!!! Moi aussi, j’ai le souci avec le gruyère râpé 🙂

      Répondre
  • chrinoline 3 avril 2013 à 9 h 14 min

    Je ne vois qu’une solution au problème !! acheter son jambon à la coupe, et râper soi-même son gruyère !!
    Mais j’ai bien ri quand même !! gros bisous !!

    Répondre
    • mamanbavarde 3 avril 2013 à 14 h 54 min

      Il va falloir que j’y songe sérieusement!!!

      Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :