«

»

Les petits déjeuners.

Bonjour, je m’appelle Cynthia, et j’avoue tout : pendant très longtemps, mon petit déjeuner consistait en un café (ou trois) vite fait, debout dans la cuisine. Ensuite, je me goinfrais de tout ce qui passait à ma portée pendant la récré. (hors goûters des élèves, j’ai une conscience professionnelle, quand même.) 

Et puis un jour, j’ai commencé un régime, et il a FALLU que je mange le matin. La quantité de trucs à ingurgiter me semblait énorme, mais je me suis aperçu que ça me calait jusque’ à l’heure du déjeuner, que je n’avais pas de coup de mou et que mon ventre ne gargouillait plus (le truc qui t’enlève toute crédibilité quand tu es en train de râler) . Je suis devenue un petit déjeuneur

Non, il ne s’agit en aucune façon d’une secte, je ne vois jamais Tom Cruise et on ne se réunit pas pour s’échanger nos céréales. (soupir) Mais c’est un rituel que j’ai voulu instaurer avec mes enfants, et un jour, ils me diront MERCI. (sinon, crois moi, je le leur rappellerais jusqu’à ce qu’ils le fassent.) 

Le 27 août, j’ai d’ailleurs été conviée à m’exprimer sur le sujet du petit déjeuner lors d’une conférence de presse révélant les chiffres enregistrés lors d’une grande enquête, aux côtés de Pascale Hebel, directrice du pôle consommation et Entreprises du CREDOC, et Laurence Plumey, médecin nutritionniste. 

Pour cette enquête menée en mai et juin 2015 par le CREDOC pour le collectif des petits déjeuners,  près de 500 enseignants ont été interrogés et les chiffres sont troublants:  Plus de 3 élèves par classe arrivent à l’école le ventre vide, 5,2 en REP + (anciennement ZEP). 

Voici tous les chiffres de l’infographie que vous pouvez retrouver en PDF en cliquant ici –> infographie-petitdejeuneurs-video.

petit-déjeuner-enfants

Ces chiffres sont cohérents avec ce que j’ai pu constater en tant qu’instit. Et j’estime que oui, il est nécessaire de commencer la journée du bon pied, en prenant des forces pour la dure matinée qui nous attend.

Bien évidemment, je continue de dire que chacun fait fait fait, c’qui lui plait plait plait, mais que donner des bases pour une alimentation équilibrée et qui aide l’organisme à lutter contre les coups de mou, les maux de ventre et la perte de concentration, c’est important. Et quand on peut partager ce repas en famille, c’est encore mieux!

A la maison, après avoir tâtonné un peu, et utilisé un système qui ne NOUS convenait pas, et qui était source d’énervement et de conflit dès le matin, nous avons trouvé le rituel qui NOUS plait, et qui nous laisse le loisir de sortir agréablement de notre bulle sans (trop) de conflits. Le petit déjeuner change tous les jours, à partir du moment où il y a un fruit, un produit céréalier ( petites boites de céréales, pain de mie, biscottes, ou gâteaux) et un produit laitier. Et nous le prenons avant de nous habiller, histoire de ne pas partir avec l’équivalent de la tasse de lait sur le tee-shirt. Ainsi, nous avons, comme le souligne Laurence Plumey, le médecin nutrionniste, 20 à 25% des apports caloriques de la journée dans le ventre. Et surtout, nous avons un vrai moment en famille avant de nous quitter pour la journée. Pour le nia qui a abandonné le biberon de chocolat le matin, et qui ne buvait donc plus que laborieusement 3 gorgées de lait, nous avons opté pour la paille, et le chocolat est à nouveau bu en entier! 

les petits déjeuners

C’est à chacun de réinventer son rituel du matin, mais sur ma page Facebook, il y a de jolies idées et astuces pour ceux qui voudront. Alors, on petit-déjeune ? 

(N’hésitez pas à donner vos astuces ou à poser vos questions en commentaire!) 

Rendez-vous sur Hellocoton !

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. maman est occupée

    Contrairement au pinard, je ne bonifie pas en vieillissant sur ce sujet : je déjeune de plus en plus light le matin. La raison : je n’ai pas faim…

  2. sylvaine

    je privilège toujours le petit-déjeuner, mais c’est difficile de faire comprendre aux enfants, qui n’ont
    pas toujours faim le matin, que c’est le « carburant » pour bien commencer la journée. A chacun de trouver l’astuce pour leur faire prendre un bon petit-déjeuner!

  3. Isabelle de Guinzan

    Ma maman nous a toujours habituées mes soeurs et moi à petit-déjeuner, c’était vraiment incontournable, même si elle a dû elle aussi tâtonner plus pour trouver la bonne formule avec la petite dernière. On verra avec mon baby boy, mais je n’imagine pas le laisser partir à l’école le ventre vide ! Et pourtant c’est bien ce qu’a toujours fait son papa… Par contre on peut quand même regretter que le petit-déj à la française soit si sucré. Ce n’est pas dans notre culture, mais d’un point de vue nutritionnel la version scandinave par exemple est bien meilleure ! Exit le Nutella (bouuuuh !) (mais oui, chacun fait ce qu’il lui plait 😉 )

  4. soso59160

    presque bonne élève, chez nous c’est pain et bol de chocolat ou céréales avec du lait…
    ma fille a plus de mal, un biberon de chocolat chaud lui suffit en général…

  5. Jessou

    aaahhhh c’était pour ça ta question 🙂
    Bon moi j’ai toujours dis que lepetit dej était important mais du coup lola et arthur ont le produit laitier et le produits céréalier mais pas de fruit… Bon 2 sur 3 c’est bien et je sais qu’ils n’ont pas de mal a tenir la matinée a l’école ou la creche 🙂

  6. roxy

    Partant au travail a 5h30 il m’est impossible de déjeuner en me levant et cest une maman coupable qui n’est pas avec sa puce pour prendre son petit Dej qui part travailler tous les matins
    Ma puce elle déjeune bien sur mon chéri qui l’amène a l’école y veille mais cela reste yoy car on la lève a 6h20 et pas toujours facile de leur donner faim a cette heure ci d’autant qu’il n’y a pas de collation a l’école dans la théorie on aimerait pouvoir prendre le temps de déjeuner dans la pratique ce n’est pas toujours facile

  7. Isabelle tronquet

    La paille est une idée géniale en effet!

  8. lys

    Au lycée maman travaillait de nuit et quand elle rentrait le matin, elle me préparait mon petit déj pour se maintenir évéillée en attendant que moi je me lève et ainsi me souhaiter une bonne journée. Je râlais j’aurais préférer ne rien avaler.
    Et puis à la fac je me suis dis « libérée délivrée plus de petit déjeunéééééé…. » et bien finalement mon organisme s’était habitué, et j’ai vite pris le temps le matin.

    Maintenant j’ai un môme avec un soucis de santé et le petit déj est obligatoire pour lui. ça se passe très bien. Pourvu que ça dure car pour le coup, lui il ne peut pas le zapper. Par contre, maintenant que les chambres sont à l’étage, j’ai la flemme de les faire remonter le matin alors on s’habille avant.

  9. Pamela

    ET oui, dur dur! ici la puce a 2ans et demi et le biberon est abandonné depuis 15 jours … quelle galère! On a aussi opté pour la paille et ça marche d’enfer pour le chocolat.
    Par contre, on cherche encore LA chose qu’elle mangera le matin. Les corn flakes dans du fromage blanc semblent fonctionner mais c’est variable. La brioche a fonctionné 2 jours, les biscuits n’ont pas de succès, les muesli: elle ne prend que les raisins secs et peu … Jusqu’en juin, elle prenait sa cracotte au beurre mais c’est fini!
    Elle n’a pas faim et ne réclame qu’à 11h30-11h45 ensuite si elle ne prend rien.
    En tout cas, pour moi, c’est hyper important et c’est un moment sacré dont je peux difficilement me passer!

  10. Fred / Une souris bleue

    Chez nous aussi c’est important mais c’est vrai que mon grand a du mal à avalé autre chose que ça tasse de chocolat chaud (qu’il boit à la paille). Il mange mieux quand il a eu le temps de se réveiller (le mercredi et le week end).

  11. Agathe

    Moi je suis une petit-déjeuneuse de compète, faut dire que je quittais la maison à 6h45 quand j’allais au lycée (1h de trajet), j’avais plutôt intérêt à avoir le ventre plein !! Depuis je suis incapable de sortir de chez moi sans avoir passé une bonne demi-heure à table.
    J’ai remarqué que le petit déj salé tenait davantage au corps que le sucré, mais avec nos tartines jambon-fromage (que ma fille de 3 ans surkiffe), en France, on nous regarde encore comme des extra-terrestres … Alors qu’en Belgique, c’est classique ! (et ça rime)

  12. Alicia

    Cela fait à peine quelques semaines que nous avons poussé les enfants à abandonner leurs tasses à bec de lait au chocolat… C’était pratique, ils buvaient leur lait dans mon lit pendant que je me préparais. Et ensuite ils grignotaient quelque chose vite fait avant de partir à la crèche/école.

    Pour cette rentrée, on a instauré un vrai petit déjeuner à table, à 3 (le Papa part très tôt le matin). Un produit laitier (le lait à la tasse, même avec la paille, ça ne leur plaît pas…), un jus de fruit et un gâteau. Ca traîne, ils n’ont pas l’habitude… Mais on va y arriver 😀 Et ça fait un bon moment à passer ensemble avant l’école !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>