«

»

Mamans, stop à la culpabilité !

L’autre jour, je parcourais mon fil d’actus Facebook, et au milieu des râleries à tout va (la vie de FB, la vraie… hashtag sourire narquois), un statut m’a fait mal au coeur. Une maman qui se qualifiait de mère en carton. Elle n’avait rien fait de très grave, son enfant allait bien, il ne s’était sûrement même pas rendu compte de ce qui s’était passé…et pourtant, cela m’a interpellé.

Ce n’est pas la première fois que je lis d’une nana que j’apprécie ou que je côtoie virtuellement qu’elle est une mauvaise mère ou une mère en carton pour des raisons qui me semblent être du pipi de chat.(et encore, dans la litière.)

J’ai la certitude absolue qu’on a tellement de choses à gérer, la tête tellement pleine, tellement de raisons d’ouvrir la porte à la culpabilité que cette dernière, cette sale garce, pénètre par tous les interstices.

Je ne dis pas que je ne culpabilise jamais, attention, il est hors de question que je me la joue mère parfaite à prendre en modèle, soyons clairs. Je passe mon temps à laisser entrer Dame Culpabilité, juste avant de la pousser du coude. « Hé, au fait, ça va hein. Oui, j’ai oublié le goûter du ptit/sa casquette/son kway/son rendez-vous chez le dentiste/son doudou sur une aire de repos… (ne barrez aucune mention inutile.) Oui, je l’ai laissé dans la voiture le temps de récupérer mon sac dans la maison et j’ai perdu les clés de voiture. Oui, je lui ai cogné la tête en essayant de chasser une abeille qui nous volait autour. Oui, elle est allée à l’école avec un short et des sandales et il s’est mis à grêler à 10 heures. Oui, ils n’ont pas mangé 5 fruits et légumes parce qu’on avait envie d’une soirée gaufres… Non, il ne s’est pas lavé hier parce qu’on a joué au petit train et qu’on a tellement ri qu’on n’a pas vu l’heure passer.

Faire des erreurs, c’est humain. Se planter, ça arrive. Oublier, c’est la vie. C’est ce qu’on apprend tous les jours à nos enfants. Qu’on apprend en se trompant, qu’on avance en tâtonnant, qu’on se relève après avoir trébuché. Et que l’essentiel, dans la vie, c’est de tout faire pour être heureux. Et ce que je souhaite également apprendre à mes enfants, c’est que personne n’est parfait. Non. Même pas leur mère. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai fait crâmer les pommes de terre.

Alors, les mamans, vous qui faîtes tout ce que vous pouvez pour vos enfants, qui les aimez plus que votre propre vie même quand ils sont chiants comme la pluie ou qu’ils vous réveillent 12 fois par nuit… dîtes stop à la culpabilité, ne la laissez pas gâcher des instants privilégiés. Et dîtes-vous que quoi que vous fassiez, pour vos enfants, vous serez toujours wonderMaman… enfin, au moins jusqu’à ce qu’ils deviennent adolescents !

wondermaman

Ceci était un message de prévention contre cette sale garce de culpabilité qui essaie de nous bouffer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

(12 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Julie

    C’est tellement ça, au moindre truc loupé, oublié la culpabilité me ronge. En même temps, sans vouloir tomber dans la généralité, nous sommes dans une société de jugement. L’éducation de nos enfants, notre poids, l’image, tout est fait pour nous en empêcher d’être heureux pleinement. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas, toujours quelqu’un pour nous faire remarquer quelque chose de négatif hein sinon ca serai trop facile. Je suis de ces maman qui culpabilise sans arrêt et qui doute, se pose des questions, sans cesse. Je ne me considère pas comme une super maman Étant donné que je suis très fatiguée et irritée mais je fais au mieux, même si j’aimerais faire beaucoup mieux !
    Désolée et merci pour ton article

  2. PetitDiable

    Un jour faudra qu’on m’explique ce truc de la culpabilité. PArce que je ne sais vraiment pas ce que c’est, je dois être une mère bizarre.

  3. Petite G

    AMEN !! 🙂 moi je culpabilise moins mais je culpabilise toujours quand même !Notamment de ne pas parvenir à rester davantage zen au quotidien, de m’impatienter, de crier aussi un peu trop alors que je SAIS que c’est contre-productif… mais bon, je sais aussi que je ne suis pas une mère maltraitante ni trop pourrie 😉

  4. Leti

    Oui la culpabilité est bien trop présente mais ne fait elle pas de nous de meilleure maman si bien sûr elle n’est pas exagérée comme tu le dis dans ton article

  5. GToch

    Un peu comme toi 😉
    La culpabilité je la laisse venir et je la tabasse de bon coeur 😀
    Et si je n’ai pas le coeur à la faire, les Pilous s’en charge pour moi. Ils peuvent être les plus horribles des Pilous, ils ne sont pas près à changer de Maman !

  6. Plumes à paillettes - Coralie

    « Oui, je lui ai cogné la tête en essayant de chasser une abeille qui nous volait autour » je me suis reconnue et j’ai ri ! Merci !
    La culpabilité est fourbe mais ce genre d’article fais beaucoup de bien ! C’est presque le genre de liste à accrocher sur le frigo pour faire fuir la culpabilté un peu plus vite !

  7. Maman est au musée

    Ah tien j’en parlais justement la semaine dernière sur mon blog de la culpabilité. Parfois c’est dur de passer outre. On a beau savoir que ce n’est pas si grave au fond, elle revient toujours s’incruster. Heureusement elle ne s’installe jamais bien longtemps ! 🙂 Bises

  8. Soalu

    Merci !! Juste merci !! Je me reconnais et tu as raison stop à la culpabilité !!!
    Belle journée

  9. Claire

    J’adore cet article et la petite photo qui va avec est vraiment top 🙂

  10. Karolilyne

    J’ai bien aimé le « enfin, au moins jusqu’à ce qu’ils deviennent adolescents » haha.
    Finalement je me demande si on culpabilise ps toute leur enfance pour ce dire ça:
    Qu’ils n’auront justement rien à nous reprocher à l’adolescence.
    Comme si…

    Bon faut dire que je suis toujours dans l’hyper contrôle. La première chose à apprendre de ses enfants, c’est le lâcher prise.

  11. Smidge

    la question qui me vient surtout à l’esprit là dedans, c’est : qu’est ce que les mamans en particulier en à voir avec tout ça ?

    c’est le rôle de parent qui est en question là, pas celui de mère

    non ?

  12. Maman Fatale

    Oui je pense que des fois on culpabilise pour un oui ou pour un non juste à cause de la fatigue … Heureusement la mère parfaite n’existe pas et grâce aux réseaux sociaux on se rend compte qu’on est pas les seules à laisser nos enfants devant la télé quand on ne veut plus les entendre, les punir dans le garage dans le noir (non là je rigole hein !!). Mais bon voilà on est pas parfaites & des fois on l’assume totalement & d’autres fois pas du tout …

    bisous

  1. Gérer les vacances en famille, sans culpabiliser. »

    […] j’en avais déjà parlé ici, stoppons la culpabilité… culpabiliser, ça prend du temps et ça gâche de jolis moments. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>