Manuel de survie d’une bavarde à l’étranger.

autriche sans parler autrichien

Pendant des années, j’ai balancé à qui voulait bien l’entendre (ou pas, j’suis pas bégueule.) que j’étais moitié autrichienne, moitié corse.

Ce qui n’était pas totalement faux, mais un peu quand même, dans la mesure où je suis autrichienne par ma grand-mère (à un quart, donc) et corse par mon Toinou de beau-père.(à 0%, donc, même si je reste dubitative sur le sujet.)

J’ai donc une grande partie de ma famille en Autriche (et l’autre en Corse, oui, c’est cool pour les vacances!)

Sauf que…faut bien un hic, et que le hic, c’est que je ne parle pas allemand, et encore moins le dialecte du Voralberlg où vivent mes grands oncles/tantes, mon parrain…Tout ça à cause de (paix à son âme, mais quand même) Laurence Pernoud, qui dans son édition 1978 de « élever son enfant » faisait valoir l’idée saugrenue que si la mère n’était pas à 100% étrangère, il fallait qu’elle ne parle que français à sa progéniture. Moi, en l’occurence.

L’apprentissage de l’allemand a donc débuté en 4ème, à l’âge où, faut l’avouer, tu préfères parler avec tes potes que de t’essayer à communiquer avec les vieux grisonnants demeurant à 800 bornes de chez toi. Et puis, entre nous soit dit, même si Sylvie, ma prof d’allemand devenue depuis une bonne copine est formidable, c’est pas avec un « Petra kommt morgen um achtzhen Uhr » et « das zimmer is nicht in Ordnung » que tu te tapes une conversation à bâtons rompus. (heureusement, j’avais aussi comme corde à mon arc le fabuleux « das telefon klingelt » que je ne manquais pas de sortir quand le téléphone sonnait effectivement. Ouais, la classe.)

C’était donc une mission périlleuse que de partir 5 jours en Autriche, sans pouvoir m’adonner à ma passion préférée: le bavardage.

Il m’a fallu survivre. Comment? Voici la liste des éléments indispensables (avec parfois, des boulettes.)

– Emporter dans tes bagages l’ordi, l’ipad et l’iphone. Histoire de pouvoir converser virtuellement avec des amis parlant la même langue. Note pour un prochain séjour: penser à vérifer qu’il y a le wifi là où tu vas. Biiiip. Perdu pour moi. 2de note : penser à vérifier ton forfait mobile : Bouygues m’a donc bloqué le mardi matin. Il me restait 4 jours sur place. On respire.

pas de wifi

– Emmener un autre adulte qui ne parle pas un mot d’allemand, histoire de pouvoir faire bande à part quand ça s’exclame de tous côtés. Note pour plus tard: penser à emmener un vrai adulte, et pas le meilleur pote des gosses, qui passe la semaine à  jouer à la mouche et au bourdon et à demander si le PSG a gagné dimanche. On n’en sait rien, on s’en tape. Et arrête de faire brrrrrr avec ta bouche, Nano…

– Partir avec les niafs. Eux non plus, ils ne parlent pas allemand. (le niaf, lui, ne parle carrément pas, ceci dit.) L’idée, c’est que si jamais t’en peux vraiment plus d’essayer de suivre une discussion à laquelle tu ne comprends que 3 mots par ci par là, tu peux taper l’esquive. Enchouldigongue, ich habe tou spazieren les kinder, hein! Note pour plus tard: les enfants sont des traîtres qui s’en fichent de ne rien capter à ce qui se dit du moment que tu leur donnes des jouets et du chocolat.

– Engranger rapidement un max de vocabulaire. J’annonce, c’est juste impossible. D’autant que moi, je ne retiens que les trucs qui ne servent à rien. Par exemple, maintenant, je sais dire « un bas « et « une paire de bas ». Quand j’ai annoncé avec joie à mon vieil oncle que si t’as pas d’argent, t’as qu’un bas et quand t’as de la tune, t’as une paire de bas, j’ai cru qu’on allait le perdre. Et c’est pas bien vu de provoquer des crises cardiaques, dans la famille. Un peu rabat joie, ces autrichiens, non?!

– Faire semblant de suivre la conversation. En bouffant, de préference. Alors, oui, tu prends 12 kilos en 5 jours, exact. Mais tu t’amuses bien. Comment? En disant « Ya ya ya! » avec un grand sourire quand on te pose une question. Et en imaginant les dialogues au lieu de tenter désespérement de les suivre. Genre. Tu entends  » Berta,  zimmer et banhof et geld  » Hop. 4 mots que tu connais? C’est parti, tu peux inventer ce que tu veux. Ainsi, la vieille Tante Berta  s’est fait choper à la gare de Vienne avec en sa possession des substances illicites, une grosse somme d’argent ainsi que la clef de chambre d’hôtel d’un joueur du PSG qui faisait brrrrrr avec sa bouche… (oui, Nano peut quand même égayer ta conversation.) La boulette, c’est de te marrer comme une baleine alors qu’on est en train de dire que la pauvre Berta a loupé son train et qu’elle a dû prendre une chambre à côté de la gare où elle s’est fait piquer toute ses sous.

En vrai, un peu de français,Oma et maman qui traduisent de temps en temps,  un peu d’allemand, un peu d’anglais, beaucoup de sourires et une bonne bière (ein kleines/petite beer, t’es déjà bourré, la notion de grandeur n’étant apparemment pas la même partout), et hop, le tour est joué. Mais promis, un jour, j’apprendrai!

 

 

25 Commentaires

  • Meronne 30 avril 2012 à 8 h 15 min

    5 jours sans comprendre un broc de ce que l’on te dit et tu as tenu ??????????????????? TROP FORTE .

    Bon l’ordi moi je l’ai lâché moi-même pdt 15 jours et franchement : c’était dur mais en même tps nécessaire.

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 52 min

      Oui, parce que comme je suis bavarde, finalement, j’écoute pas les autres, je parle et pis c’est tout!!!

      Répondre
      • mamanbavarde 1 mai 2012 à 14 h 11 min

        et sinon, heureusement que tu es arrivée, je commençais à m’inquiéter…avec ta mini Pierre Richard, je me disais qu’il s’était encore passé un truc…je suis rassurée!

        Répondre
        • Meronne 2 mai 2012 à 7 h 05 min

          Nan, là c’est maman de mini Pierre Richard qui a saturée grave et qui avait un GROOOOOSSSSS besoin de désaturation !!!! C’est fait = cooooooolllllll !!!
          Merci :d

          Répondre
  • La Fée Passie 30 avril 2012 à 7 h 18 min

    Pinaise on a appris l’allemand avec le même bouquin ! C’est intrusif ces saynètes ! 20 ans après c’est encore bien ancré !

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 51 min

      Ja, Petra kommt morgen und die Familie Reichert holt sie am bahnhof ab???!!!
      Sylvie, ma prof d’allemand, m’avait offert il y a quelques années la photocop du premier texte!!!

      Répondre
  • bonheurdesfemmes 30 avril 2012 à 10 h 29 min

    Et dire que moi aussi j’ai pris allemand 2 nde langue !!! Profites bien du paysage, de la bonne bouffe et puis sinon le PSG a passé une mauvaise soirée… Des bises

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 47 min

      hihi, heureusement qu’on n’a pas su avant pour le PSG alors!!!!! 🙂

      Répondre
  • Audrey 30 avril 2012 à 10 h 02 min

    Tu me feras toujours rire, n’empêche que le temps où vous discutiez tous, enfin où ils discutaient, a du te paraître bien long…. Mais tu as survécu et là je dis « ouf pour nous !!! »
    Sinon, c’était bien ? Ca doit être beau l’Autriche (c’est un pays que j’aimerais beaucoup visiter)
    Bisous

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 14 h 12 min

      Bof, tu sais, bien accompagnée par une petite bière et une grande assiette de plein de bonnes choses à manger, en s’occupant des niafs et en m’inventant des histoires…finalement, ça passait vite!!!!

      Répondre
  • fifiiiiiiiiiiiiiii 30 avril 2012 à 10 h 37 min

    Et bien bravo moi j’aurai été bien perdu !! Mais merci les traducteurs quand tu vas dans un autre pays !!
    Tu as survie a tous c’est coll et surtout sans wifi Wahou tu es une warrior bisous

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 46 min

      yes, une vraie warrior!!! 🙂

      Répondre
  • douxmoments 30 avril 2012 à 15 h 10 min

    Encore une fois j’ai bien rigolé! Je me demandais ce que tu avais bien pu faire en Autriche (un chouette pays soit dit en passant) mais maintenant j’ai compris.
    Bon retour et j’aime beaucoup le conseil qui consiste à emmener avec soit un autre adulte ne parlant pas la langue!

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 46 min

      Bon, ça veut dire que tu veux que je t’emmène la prochaine fois?:)

      Répondre
  • MissBrownie 30 avril 2012 à 18 h 31 min

    Tu n’imagines même pas à quel point je me suis sentie seule avant d’avoir des enfants et internet en Tunisie quand on partait 3 semaines dans ma belle famille …

    Je revis depuis qu’il y a un ordinateur et internet + mes enfants!
    Par contre, il n’y a plus la télé française alors qu’avant, y avait …

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 45 min

      rho oui, ça devait être terrible effectivement…même quand les gens sont adorables, ne rien comprendre, c’est la solitude imposée!
      Et j’échange volontiers la télé contre internet (nous, y’avait qu’une chaine en français…et que de la politique!)

      Répondre
  • Vlynette 30 avril 2012 à 21 h 04 min

    C’était troooooooooooooooooop chouette et tu l’as parfaitement raconté 🙂 On aurait sûrement moins rigolé avec la Wifi !!!!! … ces quelques jours en tous cas 😉
    Quand on se revoit, j’ai les paroles du « sampa » 😀

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 43 min

      Pour le sampa, on le fait plusieurs fois par jour!
      Et oui sans wifi, j’aurais eu les mains moins douces, sûrement !!!!

      Répondre
  • mitaine 1 mai 2012 à 8 h 00 min

    comme je n’ai jamais appris un mot d’allemand, de toute ma vie, je ne comprend strictement rien a ce que tu as ecris en allemand dans ton billet…du coup, j’ai fais comme toi: j’ai imaginé ce que tu pouvais avoir dit lol! et j’me suis marrée!! 😀

    Répondre
    • mamanbavarde 1 mai 2012 à 12 h 42 min

      hihi!!! j’aimerais bien que tu me racontes ce que tu as imaginé!!!

      Répondre
  • Stef 4 mai 2012 à 10 h 35 min

    ah elle a fait de sacrés ravages cette Laurence Pernoud…

    Répondre
  • sochoup 4 juin 2012 à 17 h 47 min

    il faut partir plus longtemps là-bas avec les niafs comme çà vous serez tous bilingues, ce qui est génial, c’est peut être à cause de la même Laurence Pernoud que mes parents qui eux étaient bilingues ne m’ont pas transmis cette autre langue de mes origines que je ne maîtrise pas du tout et que je regrette profondément.

    Répondre
    • mamanbavarde 4 juin 2012 à 20 h 33 min

      grrrrr la Laurence Pernous (si c’ets elle!!!)…moi aussi, je regrette, d’autant que quand on a baigné dans plusieurs langues, c’est plus facile d’en apprendre d’autres…

      Répondre
  • gaelle 9 juin 2012 à 11 h 45 min

    j’ai bien rit !

    Répondre
  • Minh Anh 18 août 2015 à 5 h 40 min

    Heureusement, il y a Google translation et plein d’autres applications qui aident a traduire !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :