Le matin, mon réveil sonne deux heures avant l’heure du départ. Je sais, c’est tôt. Mais c’est pour mieux l’éteindre et me dire « encore 5 minutes ». Note que les 5 minutes se transforment indubitablement en une heure 35, et que fatalement, je suis à la bourre après.

Alors, dans un espèce de vieux trip mère parfaite comme ça m’arrive régulièrement (pour rappel, mon goûter de pétasse) , j’ai décidé, un soir en me couchant, que demain, j’arrête d’arrêter le réveil. Que demain, je commence à me lever pour du vrai.

Cela aurait pu être, comme d’habitude, des paroles en l’air de fin de soirée… mais comme c’était pas une fin de soirée bourrée, je l’ai fait. I dit it, comme dirait celle dont on ne doit pas prononcer le nom.

7h15, j’étais debout, au taquet.

7h30. J’ai préparé le petit déjeuner, et c’était même pas des pitch en sachet. J’ai même poussé le vice jusqu’à presser mes oranges.

7h45. J’ai réveillé délicatement les enfants, en leur murmurant à l’oreille qu’il fallait se lever. Niafette a bondi du lit, persuadée qu’on était en retard. ( et c’est vrai que d’habitude, c’est elle mon vrai réveil matin.)

8h00. L’humeur était calme, agréable. Unbelivable. Dans ma tête, je commençais à monter le scénario du guide que j’allais écrire après mon café, avec tout ce temps qui nous restait : « comment se lever du bon pied. », en aurait été le titre.

Et puis, comme on était vachement en avance, j’ai fait des tresses à la Niafette. J’ai foiré, comme à chaque fois, mais c’était pas grave, on avait du temps. J’ai accepté de mettre du gel dans les cheveux du ptit, pour lui faire plaisir. On a cherché ses chaussures bleues qu’il avait égaré la veille. 

On était encore largement dans le timing quand j’ai eu fini de nouer les lacets. 

8h20 (oui, les tresses, tout ça.) Allez, mes petits chéris, on va enfiler les manteaux. Je sais, on est en avance, mais comme ça on trouvera facilement une place pour se garer et on n’aura pas besoin de courir jusqu’au portail …

C’était sans compter sur Fiston qui avait trèèèèès envie de faire caca. Et sur Niafette qui a fait une énorme tâche de dentifrice sur son joli pull. Et sur le Niaf qui a réussi à enlever ses chaussures pendant que je changeais sa soeur. Et à ces fu**ing clés de voiture qui avaient disparu…

8h45:  nous arrivions en transe, plus en retard que les autres matins, devant le portail de l’école qui se refermait. 

J’ai failli crier : « J’vous jure, je suis debout depuis deux heures les gens, je suis une mère parfaite… »

Je me suis retenue. Ruisselante de transpiration malgré l’heure matinale, j’ai tilté qu’avec toute cette avance… j’avais oublié de mettre mes chaussures. Autant ne pas se faire plus remarquer. 

Demain, j’arrête. D’être une mère parfaite. 

mères parfaites réveil

 

Toi aussi tu as PLEIN de temps à perdre le matin? Viens rigoler sur ma page FB

16 thoughts on “L’avenir appartient aux mères parfaites qui se lèvent tôt.”

  1. La vache !!!!! J’ai eu peur … je croyais que tu étais devenu une vraie connasse (mère parfaite toussa)
    Ouffff nan c’est bien toi :p

  2. Je me reconnais dans ton article. Sauf que Doudou va chez la nourrice et pas à l’école. Il y a des matins où il se réveil un peu plus tôt. Donc on prend le temps au petit déjeuné. Je vois qu’on est laaaaaaaarge donc je commence à plier le linge, préparer une tournée, vider le lave-vaisselle… et là, oups, on est en retaaaaaard. En plus Doudou à fait caca dans sa couche. Super. Donc levé tôt ou pas, on est toujours en retard aussi ^^

  3. Super, ça me conforte dans mes convictions tout ca ! Se lever trop tôt, ça ne sert à RIEN, la montre finit toujours par nous rattraper et nous foutre en retard, je suis bien d’accord !!

  4. coucou
    tu nous fais tjs rire … je kiffe et je te rassure je me leves super tot mais je suis loin d etre parfaite 😉
    et oui je speed les filles a se dépecher pdt que moi tranquille je suis sur le pc et du coup si l on arrive en retard c’est svt de ma faute car j avais pas fini de lire ton article lol
    bizzz

  5. Hé hé 😉 Dommage que tu n’habites pas trop loin de l’école, tu aurais eu droit à un temps de retard supplémentaire 🙂 Souvenirs, souvenirs… Où est la gamine qui disait que ELLE, elle ne serait JAMAIS en retard ? 😀

  6. Moi, étant assistante maternelle je bosse chez moi donc j’avoue que je me lève un peu au dernier moment, soit la plupart du temps 30 minutes avant l’arrivé du premier enfant. Mais il y a des jours où je suis très motivée donc je me lève plus tôt comme ce matin !: 1h avant l’arrivée du premier enfant Youhou j’avais plein de temps c’était chouette !

  7. Hé hé Dommage que tu n’habites pas trop loin de l’école, tu aurais eu droit à un temps de retard supplémentaire Souvenirs, souvenirs… Où est la gamine qui disait que ELLE, elle ne serait JAMAIS en retard ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.