Avant, aller au ciné sur mon lieu ensoleillé de vacances me semblait une perte de temps de bronzage.

Mais ça, c’était avant d’avoir un niaf qui fait la sieste et une niafette à faire patienter aux heures les plus chaudes de la journée. Et puis moi, j’ai toujours préféré être belle et rebelle que moche et remoche. Toc.

Histoire de ne pas avoir à entendre 43 000 fois la question: « et c’est quand qu’on va au ciné? », nous n’avons rien dit à Niafette. Un brin blagueurs, on lui a au contraire annoncé qu’on partait pour une longue randonnée, où il allait falloir marcher longtemps, beaucoup, et qu’on allait s’arrêter en ville juste pour prendre une bouteille d’eau très fraîche.

Niafette ayant 5 ans, il ne lui a pas semblé que la ptite robe rose et les spartiates pouvaient être déconseillées pour gravir des montagnes en pleine canicule.

C’est donc totalement émerveillée qu’elle a découvert qu’on arrivait au ciné climatisé (trop bon!) pour voir Rebelle.

Un Disney qui me réconcilie avec certaines gnangnantitudes du genre. Pas de quête de l’amour à là « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. », pas de chanson de la princesse du haut de sa tour, de sa fenêtre ou au milieu de la forêt.

Une 3D pas mal réussie, même si je ne suis pas une grande fan, et que les plans (magnifiques, ceci dit) sur les falaises écossaises donnent un peu mal aux yeux.

Une histoire belle, sur le conflit mère/fille, qui m’a donné plus d’une fois les larmes aux yeux. Des moments très drôles, notamment avec les 3 petits frères de Mérida, la princesse rebelle, qui nous ont fait pensé au Niaf, en plus rouquin!

Des passages qui font flipper, Niafette a eu à plusieurs reprises besoin de serrer fort la main de son papa….Ces histoires d’ours méchant, ce n’est pas à mettre devant les yeux des plus petits ou des âmes les plus sensibles! Heureusement on avait le joker « bonbons crocodiles », à lui donner quand vraiment, ça foutait les chocottes 🙂 (oui, la peur passe toujours mieux avec une douceur sucrée à machouiller!)

Le N’Am a vraiment apprécié. Ma voisine de ciné et moi, on a beaucoup chouiné, moi, j’ai adoré, et Niafette en est ressortie enchantée.

Après interrogation, elle a bien saisi le sens de l’histoire, même si certains détails lui ont échappé. Si je l’avais vu seule avant elle, je ne crois pas que je l’y aurais emmenée, rapport aux ours, mais finalement, elle n’en a pas du tout reparlé (ouf!)

Et conclusion, je le regarderai de nouveau avec plaisir lorsqu’il sortira en DVD!

En rentrant, on téléchargera le cahier d’activités, ici pour continuer l’aventure !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 thoughts on “Mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche (critique de film)”

  1. J’ai adoré voir les extraits au ciné et Mr aussi (en allant voir L’Age de Glace), bon pis en plus le fait que ce soit branché « Celtes » ne peux évidemment que me plaire ^^!!!
    Par contre ciné avec Mlle c’est juste pas possible donc le dvd pour nous!!!

  2. Alors j’ai bien aimé, Loulou aussi…les personnages, les highlands, l’histoire pour le point de départ. MAIS le scénario bof bofpar moments , et je ne sais pas trop dire pourquoi. aussi moins d’humour que les autres pixar. Mais bon moment, à voir!

  3. Je voulais aller le voir mais ma plus petite à 3 ans et il est déconseillé au moins de 6 ans j’ai donc laissé tomber … on va attendre le dvd en attendant on ira voir Samy pdrr !

  4. Je suis allée le voir mardi (oui nous n’avons pas d’enfant, non nous n’avons même pas utilisé l’alibi marraine/parrain et non même pas honte) nous avons bien aimé mais j’ai juste un petit (mais vraiment tout petit) bémol.
    Sommes-nous vraiment obligés de placer l’alibi prétendants moches/cretins pour qu’une heroine feminine puisse choisir son destin?

  5. J’y vais mardi soir sans niaf, ( » Pff une histoire de filles… »). Ce sera mon petit moment sympa à moi toute seule voilà, merci pour la critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.