A la maison, il y a plein de mugs qui envahissent les placards.(pratique pour faire plein de mugs cakes) (ah nan, je suis au régime, merde.)  Certains n’ont aucune valeur particulière, mais d’autres me rappellent des souvenirs (et les souvenirs, ça n’a pas de prix- enfin, c’est ce qu’on dit à Niafette quand on va à Disney et qu’elle veut acheter les poupées à 178 dollars et un rein-) . 

collection mugs

C’est une petite collection qui s’étoffe au fur et à mesure que les années passent. Il y a eu ce premier mug, acheté au début de notre histoire d’amour avec le n’am, sur lequel j’écrivais chaque soir un mot doux pour qu’il le lise le matin venu. (je sais, c’qu’on peut être gnangnan quand on se rencontre…) 

mug

Il y a celui avec les princesses que ma niafette adore, celui avec les barbapapa que le niaf a failli faire tomber 178 fois en disant « babapapa boum », celui que j’ai peint pour Niafette avec mes deux mains gauches… Et puis il a ceux qui rappellent un voyage, une histoire, un bon moment.

Ce soir, la fatigue de ces deux derniers jours aidant (non, je ne me cherche pas d’excuse), alors que je buvais un petit thé, j’ai regardé ma tasse offerte à Saint Malo, me rappelant avec nostalgie le train touristique, les pauses photos sur les remparts, la crêperie remplie de BD… Alors, j’ai dégainé l’iphone et posté sur mon instagram une jolie photo, en citant toutes les chouettes copines de ce week-end. 

Et puis, ma cops Marianne m’a dit qu’elle n’aimait vraiment pas ce tryskell. Et qu’en fait, ça n’en était pas vraiment un. C’est une chieuse la Louzoù, c’est connu. Mais quand elle a dit: un tryskell, ça a 3 branches, pas 4… j’ai tilté qu’elle n’avait pas tort sur ce coup là. 

Le doute m’a assailli:  

Hypothèse 1: Le niaf avait dessiné une quatrième branche sur mon tryskell. Impossible, le niaf dessine comme un pied (c’est à dire mieux que sa reum, mais pas terrible non plus). 

Hypothèse 2: Le niaf m’avait cassé ma tasse de saint malo, et sa soeur avait piqué une vieille tasse chez quelqu’un afin de camoufler le méfait. 

Hypothèse 3: La tasse de Saint Malo n’avait jamais existé, je me créais des souvenirs toute seule et j’étais devenue complètement dingue. (je savais que je n’aurais jamais dû aller en week-end à Amsterdam.) 

A ce stade de ma réflexion, j’avais honte. J’ai même pensé à clore tous mes comptes de réseaux sociaux et à aller vivre avec ma tasse basque dans le Larzac (pas facile à dire, hein). Mais on venait de dépasser les 5 000 « j’aime » sur ma page FB et j’avais envie de fêter ça. (et honnêtement, le Larzac, je ne sais pas trop si c’est côté basque ou breton.) (quoi?!) 

Alors j’ai mis un statut sur mon profil FB, faisant profil bas.(et non basque). Presque. Comme d’hab, j’ai incriminé ma belle-mère (je sais, c’est facile, et bas.) (et non basque, re.) parce que quand même, la tasse du pays basque, elle vient d’elle. 

Le statut est parti en vrille. 

Et je pense que désormais, on peut enterrer cette sombre affaire. 

Parce que j’ai la clé du mystère: 

La tasse au tryskell était cachée au fond de mon placard. Et vraiment, je ne sais pas comment j’ai pu confondre, les deux mugs n’ayant absolument rien à voir… 

C’était mon enquête impossible pour ma copine Amélie. Et pis c’est tout (pour le moment) .

PS: J’espère qu’un conflit basquo-bretonnien ne va pas naître à cause de mes tasses. 

mug tryskell mug basque

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 thoughts on “Le mug disparu. #fail #enquête impossible”

  1. Un conflit basco-breton non, mais (et je parle en tant que basque) confondre un lauburu avec le tryskell… Peut te valoir un petit attentat… Lol!! Ça rigole pas avec la tradition içi!! Hahaha!! J’ai bien rigolé quand même!

  2. tu avais donc bien un mug breton ! non parce que je me demandais comment t’avais fait pour acheter un mug basque à St Malo ?!! (toi ou ta bm, j’ai toujours pas compris si 1) t’étais allée en we à St Malo toute seule (enfin avec Nam et les niafs ou en amoureux mais ça en s’en fout pour l’histoire du Mug) en ramenant un mug basque (enfin je sais qu’il est bien breton maintenant), ou 2) si ta bm est allée en we à St Malo et t’a ramené un mug (normal que tu ne te souviennes pas de St Malo donc), ou 3) si vous êtiez parties en we ensemble….. à Biarri– euh à St Malo

  3. Oh non !!! Je suis encore hilare 😀 Par ton article évidemment, mais les comms sont juste excellents aussi ! Et notamment, Lulubelle qui veut VRAIMENT nous embrouillés définitivement !!!!!!!!!
    En tous cas, j’ai bien noté qu’il fallait que je te ramène un mug de Corse, ça manque 😉

  4. confondre un symbole breton avec un symbole basque ca peut arriver a tout le monde hein (moi perso j aurai evité de l ebruiter sur FB pr pas me payer la honte, meme si la honte ca ne tue pas on est d accord…)

  5. Bon. Je ne sais pas ce que TU fabriques avec MA « tasse gnan-gnan »…ouais,j’ai la même…et il fut un temps , j’en faisais le même usage que toi…les mots doux du matin…ou du soir…ou même de l’aprèm’…rhaaaaa, nostalgie!!!

    Pour en revenir au débat…je trouve que tu aimes prendre des risques madame bavarde!) Et puis quand même! Basque et Breton, à part que les 2 commencent par un »B »…

  6. Moi j’ai confirme ce que j’avais mis en comm sur Fb… Mais je connaissais pas la crois basque… Et sans vouloir froisser les basques, je suis la seule à trouver que ça ressemble à une croix gammée ? ^o^ j’aime pas ! Désolée…
    Bon prochaine fois que je vois des mugs en voyage… Je crois que je penserai à toi ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *