Nos petites inconséquences, Alix Marin. (lecture)

Nos petites inconséquences, résumé :

Alors que France est sur le point d’enfin avouer ses sentiments à son meilleur ami Jules, ce dernier lui annonce qu’il va se marier à Cécile, une fille qu’elle ne connait même pas et avec qui il n’est en couple que depuis un mois ! C’est le déclic : il faut qu’elle empêche ce mariage et dévoile ses sentiments à Jules.

Ça tombe bien, il doit venir la chercher à l’aéroport lorsqu’elle revient à Paris pour l’évènement. Mais c’est Émile, le meilleur ami de la fiancée, qui l’attend aux arrivées. La voilà coincée avec cet homme qu’elle a du mal à cerner pour faire la route jusqu’à Bordeaux où se trouve la cérémonie.

Nos petites inconséquences

Ce qui se passe au début :

France vit à Los Angeles mais doit revenir à Paris pour animer une émission de télé. C’est l’occasion en or pour elle d’avouer à Jules qu’elle est amoureuse de lui. Sauf qu’il lui annonce qu’il va se marier ! Qui est cette Cécile dont France n’a jamais entendu parler ? Elle refuse de se laisser devancer, et compte bien sortir les griffes. Sauf qu’à l’aéroport, à la place de Jules, c’est Emile, rugbyman un peu bourru, qui l’attend. 

Et c’est aussi lui qui va l’emmener au volant d’une vieille 4L, de Paris à Bordeaux… à moins qu’il ne lui fasse le coup de la panne ! 

Mon avis : 

Au départ de Nos petites inconséquences, c’est un schéma assez « classique ». Au moment où France se rend compte qu’elle a des sentiments pour son meilleur ami, celui-ci lui annonce qu’il va se marier. S’ensuivent quiproquos, aventure en 4L et rebondissements. Le ton est frais, acidulé, cocasse parfois. 

Si France a parfois eu le don de me mettre les nerfs en pelote et que j’ai eu envie plusieurs fois de la secouer et de lui ordonner d’ouvrir les yeux, je l’ai aussi imaginée comme une copine, avec ses qualités et ses failles. Quant à Emile, sous ses airs de dur à cuire c’est une guimauve, du début à la fin. 

Si je ne suis pas une grande adepte des scènes de sexe torride dans les comédies sentimentales, j’ai néanmoins apprécié la plume d’Alix. Parfois doux, parfois cru, souvent drôle. 

Si vous voulez du road trip, du romantisme mais aussi du sexy, foncez ! 

Nos petites inconséquences, Alix Marin, éditions HQN

Dispo en ebook et en broché.

Aucun commentaires

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :