Notre Dame de Paris au Palais des Congrès.

Il y a 18 ans, j’en rêvais de notre Dame de Paris. Je chantais à tue tête qu’il était venu le temps des Cathédrales, et que Belle, c’était un mot qu’on aurait dit inventé pour elle.

Alors quand on a été invités à réaliser un rêve qui venait d’atteindre sa majorité, on n’a pas hésité. Demande à Quasimodo s’il veut épouser Esmeralda, tiens.

notre-dame-de-paris

Je ne vais pas faire de comparaisons, puisque comme je viens de le dire, je ne l’avais pas vu il y a 18 ans. Les chansons sont les mêmes, mais il y a fort à parier que les chorégraphies ont bien évolué, c’est ce qui m’a le plus bluffé, avec la mise en scène extraordinaire.

Je vais donc vous faire part de mes pensées au fur et à mesure de ce spectacle.

21h00 – Ah OUAIS. Ils commencent direct par le temps des Cathédrales. Y’a pas à dire, ça rend mieux qu’en CD.

21h 10- J’ai HONTE de l’avouer. Vraiment. Mais je viens de comprendre les paroles de Belle, que pourtant je chantais à tue tête. Je sais maintenant qui est cette Fleur de lys dont on parle, il y a 18 ans j’ai cru que c’était un surnom pour Esmeralda. LE CHOC.

21h30 :  Ils ont trouvé un Quasimodo qui a le même coffre que Garou. Ce qui est parfois un peu dérangeant, on se demande si c’est sa voix ou si tout a été fait pour qu’il ait exactement la même. Flippant. Mais vibrant.

21h50 : Hormis les chansons très connues, Luc Plamodon n’a pas dû passer trop de nuits blanches pour écrire les paroles. Je me suis chopé un fou-rire à écouter « C’est une hirondelle, on lui a cassé les deux ailes, c’est une hirondelle, on lui a cassé les ailes. » Putain, moi, depuis le début de soirée je chantais au N’am « J’ai envie de frites, j’ai très envie de frites », et on n’en a pas fait une comédie musicale, quoi. (ok, je vais y penser, ça marche.)

22h10 : Ce serait bien de pouvoir demander « sans pintades derrière » quand on prend des places pour un spectacle. Les nanas juste derrière, elles ont dû faire toute la tournée en 1998, et puis elles ont été cryogénisées pendant 18 ans afin d’être remises là comme si de rien n’était. Je ne vois pas d’autre explication. J’ai dû me boucher une oreille pour réussir à entendre chanter Esmeralda sans avoir à écouter la nana derrière moi.

22 h30- Cette danse avec les cloches, elle est terrible. Nan, clairement, les chorégraphies sont incroyables.

22h 45 : Ouais, ok, ça dresse les poils, quand même. (et merde, ça veut dire qu’il faut que je pense à m’épiler.)

23h 00 : Quoi ? C’est déjà fini Notre Dame de Paris ? Encore, encore !

Bref, c’était une chouette soirée. Merci à toute l’équipe de Notre Dame de Paris, vous êtes à la hauteur du clocher de Notre Dame. (si quelqu’un pouvait dire au N’Am comment vous faîtes pour que les colonnes avec gargouilles se déplacent sur scène, ça m’aiderait, il y réfléchit depuis 21h20.)

 

1 Commentaire

  • Wendy & cie 26 novembre 2016 à 23 h 13 min

    Rhoo ça devait dépoussiérer sa mémé … J’aurais tant voulu voir l’ancienne, une seconde chance s’ofrre à moi, vais je la saisir

    Merci pour cette envie transmise

    Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :