Parle à mon cul, ma culotte a un truc à te dire.

Evidemment, en lisant ce titre, vous avez un peu buggué.

« Nan mais qu’est-ce qu’elle nous fait la bavarde ? » Elle veut attirer tous les fétichistes de la petite culotte ? Elle veut nous montrer son cul ? Elle a encore craqué ? »

Non. Enfin oui, mais non. Pas tout à fait.

Allez, installe-toi, je te raconte tout en détails. (Oui, on se tutoie, après tout, il est possible que d’ici la fin de cet article je te montre ma culotte.)

C’était un samedi joli, un samedi soleil, il ne manquait que la ricorée et tout aurait été parfait. En fait, non, tout était parfait puisqu’ici personne n’est fan de la ricorée.

C’était un samedi particulier, parce que ça faisait pile-poil 6 ans que j’avais dit oui à mon mari, et qu’il avait dit Oui, lui aussi. Je fêtais nos noces de Chypre tandis qu’il pensait fêter nos noces de Chibre, c’était un petit samedi poésie. 

J’ai ouvert mon compte Instagram, pour partager ce petit bonheur.

Et puis là, j’avais un commentaire qui n’était pas d’accord.

En gros, il disait : Avant tu étais drôle et fun, mais ça, c’était avant. Maintenant ça dégouline d’amour, ça en devient trop gnangnan et ennuyant.

J’ai ravalé ma salive. J’ai parcouru mes derniers posts Instagram. Est-ce que j’étais vraiment chiante ?

J’ai bu un café. Tout en réfléchissant. Oui, mon compte a évolué, je ne suis pas un clown sur commande, et puis qu’est-ce qu’elle sait de ma vie, de ce que je peux traverser, de mes moments de nostalgie ?

En fait, ce message m’a agacé. Pas pour le message en lui-même, cette personne peut bien penser ce qu’elle veut.

Mais surtout parce que c’est relou, cette négativité.

Chafouine, j’ai mis ce message sur Insta Story. J’ai reçu plein de messages qui m’ont redonné le sourire. Et j’ai décidé de me dire que merde, c’était aux gens sympas qu’il fallait que je pense, pas aux relous qui nous dictent quoi faire.

Chemin faisant, mon regard est tombé sur le message de Stéphane. Stéphane, il est blogueur, sur Don’t Worry, Be Daddy. Ce gars, si tu le rencontres en forêt par temps obscur tu ravales ta salive en cherchant la porte de sortie. S’il te fait son regard pas content, tu t’enfuies en courant en pensant qu’il va te découper en menus morceaux et se les bouffer devant Nus et Culottés sur France 5 (oui, il kiffe.)

Mais il ne faut pas se fier à sa carrure de bûcheron (barbu). C’est un grand coeur tendre bourré d’humour. (voilà que je redeviens gnangnan.) 

Parmi ses nombreuses passions, Monsieur le bûcheron qui fait peur est…  un adepte de la broderie. Y’a qu’à voir, il entretient une relation épistolaire avec la maison du canevas.  Il brode tout. Les bodies de ses gamins, les citrouilles d’Halloween et même les petites culottes. Il se dit d’ailleurs viril et culotté

Stéphane, il m’a écrit :

« C’est vrai, arrête d’être chiante avec tout ton amour aussi. Arrête un peu d’être heureuse, ça déteint sur nous… »

Ce à quoi j’ai répondu :

« Si j’avais une culotte brodée tu crois que je serai plus fun ? »

Il aurait pu répondre « Non, je crois pas. »

Mais c’est pas son genre. Il a dit « Quel thème ? »

J’ai répondu spontanément : Une licorne qui fait un fuck ! Va savoir pourquoi. Habituellement je suis plutôt licorne tout court. Mais là, j’étais chafouine, je te rappelle. J’avais envie d’une corne qui pique, d’une corne cactus… ou d’une bonne vieille licorne qui emmerde les relous. 

Il m’a demandé quelle était ma taille de culotte. J’ai dit que promis, je ne répèterai pas sa question à mon mari.

J’ai cru que c’était pour rire, mais deux jours après, j’ai reçu :

« J’attaque ta culotte. »

J’ai envoyé des smileys. Tout en me disant que peut-être, un fétichiste de la culotte s’était emparé du compte de Stéphane et me faisait flipper avec une culotte.

Une semaine après, il avait terminé ma culotte.

Au moment de l’envoi, quand même, par sécurité, il me demandait si j’avais réussi à expliquer à mon n’Am pourquoi un grand barbu m’envoyait une culotte.

Mon n’Am a adoré. Moi aussi. Même que c’est la seule et unique licorne brodée par le barbu qui brode, parce qu’il trouve ça trop viril de broder des licornes, alors il évite.

Mais il n’a pas évité de m’afficher sur les réseaux, avec ce petit mot :

« Oh Look ! A fuck-Younicorn !  » A partir de maintenant vous pouvez retrouver une de mes créations sur les fesses de maman bavarde !

Elle rêvait d’avoir une culotte avec une licorne qui fait un fuck (ne la jugez pas, chacun ses rêves). C’est maintenant chose faite avec ma première licorne brodée …

CULOTTE

Et moi, je suis très fière de pouvoir porter cette merveilleuse FuckYounicorn…

Le prochain qui me fait chier, je lui dirais  » Parle à mon cul, ma licorne a un truc à te dire ! »

(Merci le grand barbu qui brode !)

 

16 Commentaires

  • 3 kleine grenouilles 20 novembre 2018 à 15 h 42 min

    J’adore ! J’en veux une ! Plus sérieusement, on peut lui passer commande ? Laisse tomber les gens relous ! Il y en a partout, moi, ce sont une grande partie de mes collègues !

    Répondre
  • Céline 20 novembre 2018 à 16 h 03 min

    GENIAL, je veux la même. Ma grand mère disait toujours à ceux qu’il le méritait « parle à mon cul ma tête est malade !! » » et ça me faisait rire cette expression. et la tête de cette licorne, elle est si expressive « vas y parles toujours » Merci

    Répondre
  • Delphine Michel 20 novembre 2018 à 17 h 00 min

    Qu’est-ce que je te trouve drôle moi et cela même quand tu parles de nostalgie.
    Et là j’ai éclaté de rire et failli recracher mon café
    Je suis aussi la page de papa Ours car je suis brodeuse.
    Quelle chance tu as d’avoir une de ses créations.
    Laisse tomber les commentaires négatifs même si j’avoue que moi aussi ça me gave la négativité à outrance de certains vols.
    Plein de bisous car l’amour et l’humour c’est la vie

    Répondre
  • Delph 20 novembre 2018 à 17 h 11 min

    Il manque la photo et purée je veux la même. Car moi aussi j en ai marre des chieurs.
    Trop vrai
    Biz

    Répondre
  • Cath Cauche 20 novembre 2018 à 17 h 15 min

    À la maison, la phrase récurrente était « speak to my bottom my head is sick » (l’anglais c’était pour se moquer des snobs et au début c’était aussi pour que nous les enfants n’entendions pas de gros mots sans doute…).
    Bravo à toi et bravo au brodeur barbu pour notre humour partagé et merci de l’avoir partagé à votre tour. Comme quoi un message de rageuse peut parfois déboucher sur de belles choses !!

    Répondre
  • Activ'MAM Câline 20 novembre 2018 à 17 h 40 min

    Trop fun!!!!!

    Répondre
  • johanna 20 novembre 2018 à 19 h 17 min

    génial

    Répondre
  • Celine 20 novembre 2018 à 19 h 38 min

    Tu as bien raison. Il y a vraiment des gens qui ont que ça à faire de dire des choses blessantes. Qu’ils trainnent sur d’autres blogs mais pas sur le tien. Moi j’adore tes articles.
    Bon fait attention, c’est risqué de baisser son pantalon en cette saison. Le rhume s’attrape vite !
    Je te souhaite d’écrire encore longtemps sur ce blog.
    Céline alias lespetitespoulettes.

    Répondre
  • Elise 20 novembre 2018 à 20 h 57 min

    On veut la voir portée…

    Répondre
  • Vlynette 21 novembre 2018 à 10 h 48 min

    Excellent !!! Et la culotte

    Répondre
  • Marinebulle 21 novembre 2018 à 13 h 42 min

    Neeeeeeeeeeeeeed!

    Répondre
  • Floriane 21 novembre 2018 à 14 h 01 min

    Love coeur paillettes et guimauve. Voilà!!

    Répondre
  • Aurélie Moreau 22 novembre 2018 à 10 h 54 min

    Aaaah elle était pour toi! J’adore sa page que je suis assidûment aussi.
    J’espère que cette culotte t’a redonné le sourire et à chassé le vilain nuage qui ombrait ton humeur.

    Répondre
  • Brice 22 novembre 2018 à 11 h 01 min

    Sacrée histoire ! Tu pourrais quand même remercier la personne qui t’avait posté le commentaire négatif car cette culotte est partie de son message ! Lui envoyer la photo de la licorne en réponse !

    Répondre
  • ludipillon 22 novembre 2018 à 12 h 17 min

    Le titre m’a interpellée, et j’ai eu raison de lire cet article ! absolument parfait ! Ta réaction est parfaite… et tu as une super culotte ! 😉 je ne connaissais le grand barbu qui brode, je vais aller voir ! Bref, un article comme je les aime ! merci !

    Répondre
  • Milie 29 novembre 2018 à 10 h 09 min

    Ha ha ha !!! Il a donc fait plus fort que notre histoire de cup !!!

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :