La piscine, lieu de tous les dangers (suite)

Je t’avais laissé en plein suspense, aux portes des douches collectives et du pédiluve, avec un niaf surexcité et prêt à plonger. La piscine avait déjà failli se transformer 3 fois en sortie aux urgences, mais nous tenions la barre, matelot.

Les brassards intégrés aux muscles du mioche, nous nous approchâmes du moyen bassin. Niafette, comme à son habitude, descendit par l’échelle. Une fille, quoi. Ma main droite était prête à récupérer le Niaf par les cheveux, le brassard ou quoi que ce soit qui passerait à ma portée quand il tenterait de se jeter dans l’eau.

piscine plongeon

Rien. Juste un petit couinement désappointé. Apparemment, la piscine, c’est plus flippant en vrai que dans son imagination fertile.

Nous eûmes donc le temps d’entrer dans l’eau moyennement chaude, et d’attendre. Un pas en avant, trois pas en arrière. Notre casse -cou national évaluait finalement les risques de la manoeuvre, les tenants et aboutissants d’une telle aventure.

Encore une fois, je servis de rocher à la moule gluante et collante (mon fils.) Qui avouait, très modestement, qu’il avait « très très très peur, hein. »

Bêtement, j’étais limite rassurée, et je nous imaginais, l’espace d’un instant, tranquillement installés dans la pataugeoire pour la prochaine heure.

C’est ce moment que choisit Niafette pour nous montrer comment elle sautait trop bien dans les bras de son père.

Niaf la regarda, les yeux embués d’admiration (et de l’eau du plouf sororal). Et annonça : « Moi aussi, y va sauter. »

J’expliquais qu’il nous était impossible d’imiter la frangine, rapport au fait que je refusais de sauter avec ma moule. Mais il était tellement décidé qu’il oublia qu’un quart de seconde avant, il était flippé de la vie.

Il s’engagea donc sur le bord du bassin, et un saut plus tard, il était déjà dans l’eau. Sans avoir jeté un seul coup d’oeil pour vérifier que le rocher surveillait le saut de la moule. Tête sous l’eau, rien à carrer.

A cet instant, l’illusion sus mentionnée disparut bel et bien, et ma frayeur revint les 172 sauts qui suivirent.

Au 173ème, on décida de s’octroyer une pause pataugeoire quand même. Qui, en tant qu’enfant, n’est pas réellement une pause, puisqu’il s’agit de dévaler et de remonter le toboggan le plus rapidement possible, au cas où, peut-être, le toboggan fonde à un moment donnée, on ne sait jamais.

Et qui, en tant qu’adulte, n’est absolument pas une pause non plus, dans la mesure où on se caille les miches dans 18 centimètres d’eau à croiser tout ce qu’on peut pour que le niaf ne perde pas ses dents récentes sur le toboggan, avouons, ce serait ballot.

Quelques secondes de tranquillité tout de même lorsque le niaf en eut marre de glisser, et qu’il se décida à marcher de long en large dans la pataugeoire. Qui se transforma en pur moment d’effroi quand nonchalamment, il sortit du petit bassin et se mit à courir, sans muscles gonflables, vers le moyen bassin pour sauter de nouveau.

pataugeoire

Quelque part, nous fûmes presque soulagés qu’il se casse la margoulette en glissant. Même si un crâne qui se fracasse au sol, c’est pas trop rigolo, admettons. Mais au moins, point de noyade.

Bien évidemment, ils pleurèrent quand nous annonçâmes qu’il fallait évacuer les lieux, et il fallut une bonne demie-heure pour les sécher et les rhabiller.

Notre grande récompense? Les deux heures de sieste.

Mais bizarrement, depuis, la piscine est fermée. Elle rouvrira en aôut, pour une matinée!

20 Commentaires

  • Maman louzoù 14 mai 2013 à 9 h 35 min

    Niaf, Niafette !!!!! Viendez ici et lisez bien entres les lignes … on ne vous dit pas tout !!!! ^^
    Bon la mienne aime la piscine … de loin … avec les autres … et c’est tout. Pis à la base on a trop des oreilles pourries et de l’asthme foireux à la maison pour s’emmerdouiller avec un bassin rempli d’un contenant bizarre … ah oui d’eau donc …

    Répondre
    • mamanbavarde 14 mai 2013 à 12 h 17 min

      Je crois qu’ils ne savent pas toutà fait lire… ouf 🙂
      Nan, mais c’est bien, la piscine, hein!

      Répondre
      • Maman louzoù 14 mai 2013 à 12 h 28 min

        Manquerait plus que la mienne sache lire les counneries que je raconte o.O ^^

        Sinon jeudi il va y avoir un article qui concerne ta Tata … j’me suis rendue compte d’un truc pas drôle …

        Répondre
        • mamanbavarde 14 mai 2013 à 12 h 29 min

          Ma tata… Gertrude???????

          Répondre
          • Maman louzoù 14 mai 2013 à 12 h 31 min

            Oui … Gertrude …

  • Mme Statler 14 mai 2013 à 11 h 35 min

    Poupette nous tanne pour qu’on y aille « Tu verras Maman tout ce que je sais faire! Pis la piscine de Gou**** elle est trop bien tu verras »
    j’ai dit « oui, on un jour on ira, mais là on a plein de trucs à faire »
    ou l’art de noyer le poisson dans l’eau… de la piscine

    Répondre
    • mamanbavarde 14 mai 2013 à 12 h 16 min

      en même temps, la piscine de gou**** elle est trop bien. Mais elle est trop chère, aussi… 🙂 (au pire, dis le moi, j’emmènerais mes affreux et on papotera pendant qu’ils se noient!)

      Répondre
  • FoxyMama 14 mai 2013 à 15 h 23 min

    C’est bizarre hein ces endroits qui ferment comme ça, ou qui ne sont jamais ouverts alors qu’on s’y amuse tellement !!!

    Répondre
  • Terres de France 14 mai 2013 à 16 h 28 min

    J’ai souri tout au long de la lecture car j’avais l’impression que vous racontiez MA sortie piscine à la virgule près. En tout cas, c’est plus marrant à lire qu’à faire…

    Répondre
    • mamanbavarde 15 mai 2013 à 10 h 31 min

      Je viendrais le lire alors pour rigoler… parce qu’à faire, effectivement… c’ets moins drôle!

      Répondre
  • Amélie Epicétout 14 mai 2013 à 17 h 14 min

    Je ne suis pas encore allée à la piscine avec ma monstresse mais là d’un coup j’ai moyen envie d’y aller… c’est bizarre hein! Rassure moi ils ont fait une vraie pause une fois rentrés à la maison.

    Répondre
    • mamanbavarde 15 mai 2013 à 10 h 30 min

      Ils ont fait une énoooooorme sieste… pendant qu’on bricolait. Après, ils étaient de nouveau en forme et nous HS. T’es rassurée? 🙂

      Répondre
  • Vlynette 15 mai 2013 à 22 h 48 min

    Bizarrement, j’y suis allée ce soir à la piscine et c’était bien ouvert… J’en parle aux Niafs où tu m’offres des tits gâteaux ? 😉 OK ! Pour de vrai, je compatis, ce doit être épuisant !!!

    Répondre
    • mamanbavarde 15 mai 2013 à 22 h 50 min

      Nan tu as raison, dis leur. Ils seront absolument ravis d’y aller avec leur mamily 🙂

      Répondre
      • Vlynette 15 mai 2013 à 23 h 41 min

        Je crois que j’ai confondu : je n’étais pas à la piscine, j’étais à un truc qui ne convient pas aux enfants… Dommage quand même 🙁

        Répondre
  • Biofactory 23 mai 2013 à 11 h 41 min

    Rien n’est plus stressant pour des parents que la piscine. On imagine souvent que c’est le lieu de tous les dangers : noyade, glissade… Les enfants très jeunes n’ont aucune conscience du danger :brassards, bouée… Rien n’y fait. On devrait dès la maternelle initier les bambins à la découverte de l’eau. On éviterait sûrement des noyades si des professionnels formés à l’approche des tout-petits les préparaient aux activités dans une piscine.

    Répondre
    • mamanbavarde 23 mai 2013 à 15 h 26 min

      En réalité, c’est ce qui est fait dès la grande section de maternelle…

      Répondre
      • sarah 24 mai 2013 à 10 h 15 min

        Oui tu as raison

        Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :