Première étoile

Pendant ces vacances, un nouveau sentiment s’est insinué en moi, vif, incisif, terrifiant, vicieux… Une inquiétude de mère. 

C’était l’avant dernier jour des vacances, le jour de l’anniversaire de Niafette, il faisait beau, on s’était levés de bonne heure et de bonne humeur. Nous nous dirigions en glissant et en riant vers le « télé fesses », lorsque tout à coup, une chape de plomb s’est abattue sur mes épaules, un voile a obscurci le soleil du matin: 

On allait être en retard pour le dernier cours de Niafette. Celui où elle passait sa première étoile. 

Depuis la veille, devant sa légère inquiétude rapport au fait qu’elle ne faisait pas bien ses dérapages, je la rassurais. Le passage de la première étoile, c’était les doigts dans le nez (mais au sens figuré sinon ça fait cracra), et puis si elle la loupait, elle l’aurait l’an prochain. Tiens, moi-même, je ne l’avais pas, la première étoile, et pourtant, j’avais réussir à devenir adulte, alors tu vois… 

Je l’avais rassurée. J’avais tenu mon rôle de mère à la perfection. Seulement voilà, toutes les ondes positives envoyées se retournaient contre moi. Je flippais, j’avais un noeud dans la gorge, une boule au ventre, les jambes en coton. Un putain de trac, une flippe terrible, la peur de l’échec. 

La première partie de la matinée, nous l’avons donc passée, le N’Am et moi, sur le tire-fesses le plus proche du passage de la première étoile. J’ai regretté de ne pas avoir pris ma paire de jumelles, j’avais du mal à voir ce qui se passait. Comme ça faisait louche et que je ne voulais pas que le n’Am se foute de ma tronche, on a ensuite vaqué à d’autres occupations… Mais cette foutue étoile, il faut l’avouer, m’a gâché la matinée. 

A midi, j’étais en transe, partagée entre ma confiance en Niafette et le drame de ce potentiel échec. Quand elle a glissé vers moi et qu’elle m’a annoncé qu’elle ne l’avait pas eue, j’ai souri tout ce que je pouvais… mais je ne pouvais pas grand chose et j’ai laissé échappé un  » mais pourquoi???? ». 

Elle a éclaté de rire, enlevant la main posée sur son coeur, où se cachait LA première étoile. 

première étoile

La fierté a transpercé le mien, de coeur. 

Et là, au milieu de tout ce bonheur, j’ai pensé que dans 11 ans, elle passera peut-être le bac.

On va opter pour des études courtes, sinon il va lâcher, mon coeur. 

(édit important: en vrai, ma première étoile, je l’ai eue, c’était un pieux mensonge. Heureusement, je lui ai avoué avant de rentrer. on l’a trouvée hier dans ma vieille boite à bijoux)

 

18 Commentaires

  • EloGimmick 7 mars 2014 à 9 h 23 min

    Lol je me revois l’année dernière ! (le coup des jumelles… c’est moi)
    Félicitations Niafette !
    Et pour le Niaf c’était piou piou ? (t’en as peut etre parlé mais j’ai du retard je file le rattraper !)

    Répondre
  • BBB's mum 7 mars 2014 à 11 h 15 min

    Bravo niafette…. et pour maman ….ben on va dire… courage 😉

    Répondre
  • sophie mum 7 mars 2014 à 12 h 03 min

    oh jadore la fin de ton article pour le coeur qui va lacher lol
    Ma 1ere etoile elle doit etre chez mes parents.
    bravo niafette !!!! allez les jO dans quelques années !!!

    Répondre
  • Maud 7 mars 2014 à 14 h 07 min

    🙂
    nous ça a été terrible aussi… le foirage de l’ourson ! plus pour nous que pour lui d’ailleurs !! j’ai eu du mal à m’en remettre… j’ai finalement été contente qu’ils rajoutent des médailles « intermédiaires » et qu’ils repartent avec le garolou ! 🙂 comme quoi…

    Répondre
    • mamanbavarde 12 mars 2014 à 13 h 53 min

      Oh oui, c’est dur :/ le garoulou? trop bon quand même 😉

      Répondre
  • Madame Moustick 7 mars 2014 à 15 h 22 min

    Bravo à Niafette pour cette première étoile !
    Pour les études courtes, je te rassure, les étudiants ne préviennent pas leur mère à chaque partiel 😛

    Répondre
    • mamanbavarde 12 mars 2014 à 13 h 54 min

      Oui mais le bac… ah nan, j’arrête d’y penser j’ai dit 🙂

      Répondre
  • Cleophis 7 mars 2014 à 18 h 07 min

    Quelle coquine cette Niafette, elle a bien caché son jeu. 🙂

    Répondre
  • ptite maman 7 mars 2014 à 22 h 34 min

    Toutes mes félicitations à niafette!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et un grand bravo à toi qui a tenu le choc!!!

    Répondre
  • bsricard 9 mars 2014 à 6 h 29 min

    Félicitations à ta fille et j’adore elle a le meme humour que toi 😉 te faire peur en te disant qu’elle ne l’a pas eu !!! lol
    j’imagine mon stress moi aussi avec mes 4 poulettes surtotu avec ma gde qui est une stressée de nature comme moi
    Blandine

    Répondre
    • mamanbavarde 12 mars 2014 à 13 h 55 min

      Ouille… 4, nan, ce serait juste trop de stress pour moi! 🙂

      Répondre
  • mamandoudouce 10 mars 2014 à 10 h 31 min

    Félicitations Niafette!

    Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :