Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

J’aime la plume de Virginie depuis le premier article de blog que j’ai lu d’elle, il y a environ 8 ans. Sa façon de nous faire passer du rire aux larmes, de dépeindre la vie, de nous atteindre en plein coeur.

Ensuite, je l’ai découverte elle, en tant que personne. D’abord sur les réseaux sociaux, puis en vrai, lors de sa toute première dédicace (où j’ai fait la roue dans la librairie. La base.) Virginie est devenue mon amie. Comme dans ses livres, elle me fait rire et pleurer (surtout rire, en vrai).

« Tu comprendras quand tu seras plu grande » était mon chouchou, mon préféré, mon indétrônable. Jusqu’à ce que je commence la lecture de « Quand nos souvenirs viendront danser ».

virginie grimaldi

J’ai tenté de résister. Mais je me suis faite happer par l’histoire de Marcelline et Anatole. L’espace de quelques heures, je me suis installée dans l’impasse des Colibris. J’y ai vu des familles se construire, se quereller, se soutenir, pleurer, aimer, vibrer. Vivre. Je leur ai tenu la main, j’ai pleuré avec eux, j’ai ri avec eux, j’ai dansé avec eux. J’y serais bien restée encore un peu.

C’est le souci avec les livres de Virginie. Quand la dernière page se referme, que nos joues sont emplies de larmes, on a envie de repartir quelques minutes en arrière et d’être encore avec eux, ces personnages qui ont été nos proches.

Je n’ai rien pu lire d’autre pendant plusieurs jours. Je ne pouvais pas laisser tomber l’impasse des colibris tomber ainsi.

Voilà l’avis à chaud, que je lui ai envoyé juste après m’être mouchée.

 » Voilà, c’est celui-là mon préféré. Il est rempli de souvenirs et d’avenir, de rire et de nostalgie. Il me donne envie de faire immédiatement 600 bornes pour serrer Oma dans mes bras, d’embrasser mes enfants avant que ça ne leur soit gênant, de danser avec Antoine et de dire à ma mère que je l’aime. Il colle des papillons dans le ventre, la chair de poule jusqu’aux épaules, le sourire jusqu’aux oreilles et des larmes jusque dans le cou (je ressemble donc à un croisement de poule et de panda qui aurait le sourire d’Omar SY, je te laisse imaginer le portrait. Il est un merveilleux condensé de la vie, et il donne envie d’avoir vécu impasse des colibris. Il est beau, du début à la fin. Il trouvera un écho chez toutes les générations. Et il est rempli de citations si merveilleuses qu’il risque de finir décomposé en centaines de tableaux sur Pinterest. Il va me falloir un peu de temps pour lire autre chose, parce que c’est difficile de s’en échapper. Encore une fois, je regrette de l’avoir lu si vite même si je n’aurais pas pu m’en empêcher, et j’envie ceux qui le liront bientôt pour la première fois. Il va avoir le succès qu’il mérite. J’espère que Jean-Pierre Pernaut le présentera. De la part de tous ceux à qui il fera du bien, et j’en fais partie, merci. « 

virginie grimaldi

Il n’y a aucun doute pour moi que ce roman sera un immense succès. Ce roman, c’est la vie, l’espoir, l’amour, le terrible et le merveilleux.

Bravo Virginie. (et je t’aime.)

10 Commentaires

  • Vlynette 14 mai 2019 à 23 h 48 min

    Je tiens bon, je tiens bon !!! En vrai je n’en peux plus d’attendre quand je vois ce genre de commentaires mais on m’a dit que le meilleur c’était l’attente justement… alors j’attends !!!
    PS : je t’aime

    Répondre
  • Cécile C 15 mai 2019 à 6 h 43 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article … Le croisement de poule et de panda qui aurait le sourire d’Omar SY, je crois que toute lectrice/tout lecteur ressemble à ça une fois un livre de Virginie fini !!! J’ai hâte de le lire mais je n’achète que des livres en format poche … bon pour me faire patienter j’ai « il est grand temps de rallumer les étoiles » qui est dans ma PAL
    J’ai eu la chance de la voir en vrai, sans lui parler, beaucoup trop de monde autour d’elle, au salon du livres à Limoges et elle a sourire exceptionnelle ! Mais tu le sais déjà, ça !
    Encore merci pour ton article et à bientôt

    Répondre
  • Les inspirations de Bérengère 15 mai 2019 à 10 h 03 min

    Ohlala j’avais déjà envie de le lire, mais là j’ai juste envie de courir l’acheter ! J’adore le style de Virginie Grimaldi, toujours très proche de la vraie et plein d’émotions.

    Répondre
  • Djahann 15 mai 2019 à 21 h 05 min

    J’ai tellement hâte de le découvrir ! J’aime tellement tous les romans de Virginie…elle a un talent fou pour dépeindre des personnages profonds et attachants. Elle décrit si bien les sentiments. Bref, j’adore ces romans !

    Répondre
  • Anonyme 15 mai 2019 à 21 h 08 min

    Je suis en train de le lire !!! J’ai fait acheter tous ses livres à la bibliothèque de l’École et ils ont tous dû succès ! Bravo à virginie !
    Biz
    Delphine

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :