Niafette, l’enfant rebelle du coucher

Niafette, depuis qu’elle est minus, a tout compris à l’expression : « Mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche »…

Mieux, elle en use et en abuse de la rebelle attitude.

Pourtant, la niafette, c’est la plus gentille et mignonne enfant que je connaisse (et j’dis pas ça pasque c’est ma belle-fille, nan nan nan.)

Mais parfois, le poison de l’adolescence s’insinue plus vite qu’on ne le croit…

Lors de ma rencontre avec Niafette, elle avait 2 ans et demi à peine. Elle vivait seule avec son Papa (chéri d’amour de la vie). Elle m’a accepté tout de suite (parce que je suis la plus gentille.) (et que j’avais des tongs superbes et de belles boucles d’oreille).

Mais y’a un truc qu’elle a apprécié moyennement et pour lequel elle a joué la rebelle : le changement de rituel du coucher.

Parce qu’avouons le, l’ancien, il était pourrave…à mon gôut, pas au sien, et c’est là que ça a péché. Niafette avait pour habitude de s’endormir dans le lit, à côté de Papa qui ensuite la ramenait bien gentiment dans son ptit dodo à barreaux.

Mignon tout plein, sauf quand une troisième personne (moi, en l’occurrence) décide qu’elle aussi, elle va s’endormir avec N’Am. (mais qu’il ne la mettra pas dans un dodo à barreaux après).

Les premières nuits furent monstrueuses délicates. Notamment celle où l’adolescente rebelle qui sommeillait en Niafette, qui elle ne sommeillait pas le moins du monde, s’est réveillée.

Il ya d’abord eu la rebelle enjôleuse : 

Après, une demie heure d’histoire, un pipi, une chanson, un peu d’eau, 125 bisous, nous décidons de la laisser seule, quoi qu’elle en dise…(un oeil rivé au radio réveil: si ça dépasse 12 minutes, on y va, hein?!)

Et puis la rebelle reloue :

Elle a d’abord commencé par chouiner. Ensuite, elle a pleuré. Finalement, elle a crié : 

« Papaaaaa ? Papaaaaaaaaaaaa ?????PaaapAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA …viens à côté de moi…Papa ????j’a besoin de toi…PAPAAAAAAAAAAAA…. »

Silence radio du côté droit du couloir ( le nôtre) énervement du côté gauche :

« Cynthia, j’a besoin de toi, viens à côté de moi… » (voix mielleuse à souhait, la nouvelle on va la culpabiliser, ça marche à tous les coups!). (rebelle doucereuse en action)

Enervement, grognements, hurlements : « Antoine ! viens ici tout de suite !!!!!! Viens ! Antoiiiiiiiiiiiiiiine ! (ouh là, elle monte en pression,…et nous parents indignes, sommes morts de rire !)

« ANTOINE….Oh, oh, oh….PUTAIN !!!!!!! putain, putain, putain! »(nous n’ avions pas encore inventé le gros mot suédois à l’époque)

rebelle du coucher

Euh, là, on rit beaucoup moins!

Mais d’où sort-elle ce vocabulaire de rebelle  ???

N’Am se lève …je l’en empêche, me doutant que ce qu’elle veut, c’est une réaction… Sans réaction, Niafette s’est finalement endormie en 6 minutes.

Au réveil suivant, Papa a expliqué qu’il était contre l’usage d’un mot aussi outrancier…Elle a donc recommencé à nous montrer son mécontentement, mais avec un « PU….rée ! »

 

2 Commentaires

  • Vlynette 8 avril 2011 à 14 h 08 min

    Moi, ça m’a vraiment fait rire !!!!
    Faut dire que je n’étais, ni du côté gauche, ni du côté droit du couloir

    Répondre
  • Stef 8 juin 2012 à 17 h 35 min

    Du coup pour laisser mes 3 comm, je remonte super loin… mais j’suis pas déçue là… je m’en souvenais pas de cet article !! En tous les cas, je vous tire mon chapeau… moi même si je pense que vous avez fait exactement ce qu’il fallait je suis pas sûre que j’aurai tenu le coup… et dire que j’ai été éduc dans une autre vie…

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :