Expliquer à ses enfants que c’est MON saforelle. (sponso + cadeau)

« Maman, moi, ze va me laver avec ton savon. »

saforelle

Gloups. Non. Tu vois, ça, c’est MON saforelle, ai-je rétorqué comme j’aurais pu dire : Non, ça c’est MON chanel. (à croire qu’en devenant mère, la femme s’accorde de nouvelles priorités.)

« Ui, mais t’as dit : On PARTAZE. »

Pas faux. Mais là, chéri, tu vois, le Saforelle, c’est comme le vernis de Maman, c’est pas pour les petits garçons.

« Nan, Niaf, c’est le savon pour la zizinette de Maman », a balancé Niafette, d’un ton dogme et légèrement supérieur. D’un ton de femme qui utilise le saforelle Miss, quoi.

Zizinette, hihi, zizinette a hurlé de joie le Niaf, à qui il en faut peu, vraiment.

« Niaf, c’est sérieux, hein, j’te signale euh d’abord, a repris Niafette (32 ans d’âge mental). C’est pour pas que ça la gratte et qu’elle sente mauvais dans sa culotte. »

{Pause nécessaire: Sache, toi qui me lis, que non, je ne schmoute pas du string. Et que je ne me gratte pas la grotte (ni la glotte), non plus. Sache que si j’utilise le Soin Lavant Ultra Hydratant Saforelle® , c’est qu’il est spécialement formulé en cas de sécheresse intime ou corporelle.Que je l’ai adopté pendant mon premier trimestre de grossesse. Et que je continue, par habitude, maintenant. Pas de méprise entre nous, comme ça.}

Il n’empêche que je ne pouvais pas laisser mon perroquet de fils aller cancaner à la crèche que sa reum daubait de la tchoutchounette. (tu sais, je suis instit’. Et je SAIS que les seuls trucs que tu aimerais vraiment garder secrets, ça finit toujours par se raconter entre la gym et la peinture, à c’t’âge là.)

J’ai donc tenté d’expliquer à mes enfants que mon petit endroit secret, tout comme ma peau de lézard, avaient besoin d’être hydratés, et que le Saforelle®, c’était un peu comme un savon et une crème en même temps, que ça calmait ma peau et que j’adorais l’odeur de l’Aloe Vera. J’en ai profité pour rappeler à Niafette qu’il était bien important, d’ailleurs, qu’elle ne nettoie pas à l’intérieur mais sur les bords (en adulte ça donne la vulve et pas le vagin, hein, appelons une chatte une chatte.), qu’elle se sèche bien après le bain, qu’elle ne garde pas son maillot mouillé trop longtemps… (parce qu’elle parle la Niafette, mais c’est elle qui est en âge d’apprendre les bons gestes, tiens, d’abord.)

Ouais, je sais, je suis lâche. J’ai redirigé le problème sur ma fille.

Nan mais attends, t’aurais fait quoi à ma place?

Tu leur aurais balancé, comme ça, que la sécheresse intime était dûe au tabac, à l’alcool, à la pillule minidosée, à l’épilation définitive ou au manque de libido? (en leur balançant que la libido, c’était un peu de leur faute quand même, au passage et que s’ils ne faisaient pas des cauchemars au moment inopportun, on aurait aucun souci, merci?)

Tu leur aurais fait un cours magistral sur le fait que tu ne voulais pas qu’ils l’utilisent pour te le garder pour toi, ta peau de croco et ta fleur cachée?

Non. On est d’accord. D’autant qu’avant, j’utilisais le Saforelle® peaux sensibles, que pour ma foufounette. Mais que maintenant, j’ai le Saforelle® Peaux sèches et que je l’utilise pour toute ma petite personne.(y’a donc une sacrée superficie) Et donc, honnêtement, si je ne veux pas qu’il y touche, c’est que je ne suis rien qu’une sale égoïste. J’avoue.

De toute façon, il était déjà reparti à jouer avec son hippo qui envoie de l’eau. Rien à carrer de mes soucis de sécheresse. ok.

Mais maintenant qu’on en est à parler de ce sujet, et surtout de traitement, y’a une nouveauté chez Saforelle®. Avant, on avait le choix entre le format économique de 500 ml ou le format classique de 250 ml. Et bien maintenant, on a aussi le format voyage, en 100 ml. (et vu le nombre de gels douche et autres shampooings qu’on emmène en vacances, c’est pas du luxe). Si si, je t’assure:

 

saforelle test et avis

 

125 Commentaires

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :