Somnambule. (sans bulletin, ni tintamarre)

Il est 23h30, et nous sommes assis sur le canapé quand tout à coup, un léger bruit nous parvient de l’étage. C’est le niaf qui, sans un mot, descend tranquillement les escaliers. 

Je pouffe de rire en me cachant,  l’imaginant déjà se caler entre nous et réclamer un chocolat chaud, un bisou ou son truc (son truc, c’est le tee shirt qui lui sert de doudou.) 

Sans nous calculer, il s’assoit par terre, ouvre un tiroir, pose son pied dans le tiroir, puis l’enlève. 

J’ai toujours le sourire aux lèvres, à la « il est vraiment déjanté ce môme nan? Tout sa mère, hein? »

Il se relève, regarde vers nous sans nous voir, et repart à l’assaut des marches. 

Là, j’avoue, je rigole moins. Somnambule, voilà ce qui me vient à l’esprit (oui, je suis longue à la détente) 

somnambule

Le N’am se tient derrière lui, le suivant au cas où. Je m’interroge: lui parler, me taire? Que faut-il faire? 

Et je risque un léger « Niaf? Tu fais quoi?  » La réponse fuse, lointaine, absente:  » Ze sais pas. », tout en continuant son ascension. Il retourne se coucher, comme si de rien n’était. 

Zen. Somnambule, mon fils d’amour? Il était peut-être simplement claqué, réveillé mais dans le gaz, non? Le somnambule avance avec les bras raides devant lui, non? Ah, non? Une petite demie-heure plus tard, alors que j’ai tapé  » somnambule  » environ 168 fois dans mon moteur de recherche, je vois le niaf s’assoir sur son lit, y rester quelques secondes et se rendormir, la tête sur les genoux. 

Nous avons enlevé la barrière de sécurité il y a 10 jours, sinon ce serait moins drôle. Du coup, je vais passer la nuit à vérifier qu’il est toujours dans son lit, bien évidemment. 

Mais ce que j’ai trouvé sur internet m’a convaincu du fait qu’il n’allait pas essayer d’allumer un feu dans la cheminée ni tenter de prendre un bain, normalement. Le petit somnambule peut parler, se relever ou déambuler dans la maison, sans risque pour lui. 

Par contre, on a pris une sage décision: nous n’allons pas lui en parler (du moins pour le moment). Connaissant la mauvaise foi et la coquinerie du bonhomme, on risque fort d’entendre: 

« C’est pas moi, c’est Somnambule  » à chaque nouvelle connerie !

somnambule

21 Commentaires

  • sossolamam's 5 janvier 2014 à 10 h 02 min

    alors quand j’etais petite j’ai vu mon cousin victime de somnambulisme lol. on etait tous dans le salon lui était coucher quand tout a coup on le voit qui descend les escaliers puis se dirige dans la cuisine. il ouvre la poubelle et fait pipi dedans. malheureusement on a tous éclater de rire avec un max de silence quand meme mais ca l’a fait emmerger et il s’est rendu compte alors de ce qu’il faisait. bref bon courage et surtout fait gaffe que la prochaine fois c’est pas un pipi dans le tiroir qu’il te fait lol

    Répondre
  • lafamillemarmotte 5 janvier 2014 à 10 h 08 min

    J’étais somnabulle petite ma maman a du mettre des cadenas au volet de ma chambre car une nuit je suis passée par la fenêtre bon l’avantage j’habitais au rdc mais à côté du periph …
    Et moi je baraguinais des choses soit en chuchotant ou en hurlant
    je faissais pipi partout (tapis salle de bain, balcon, poubelle … )
    bon courage tkt pas vers 10ans ça devrais se calmer

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 07 min

      oh punaise… j’espère qu’il n’en arrivera pas à faire ça (bon, on a des volets electriques et il n’atteint pas la fenêtre pour le moment ouf! )

      Répondre
  • Hysterikfamily 5 janvier 2014 à 10 h 30 min

    Ce dois être hyper impressionnant! comme je l’expliquais sur mon blog (hier d’ailleurs) ici nous avons eu des espèces d’épisodes  » de terreurs nocturnes  » et c’est hyper impressionnant aussi ….
    Le dictateur assis, pleurant les yeux fermé un peu avant deux heures du matin qui lorsque je lui demandais pourquoi il pleurait me répondait « je ne sais pas ».
    Inconsolable pendant 20 à 30 minutes puis qui se rendort et ne se souvient de rien.
    Je crois que dans les deux cas, il est déconseillé de les réveiller car cela les perturberait de se retrouver ailleur que dans leur lit ou dans un drôle d’état (pour le mien) tout comme (moi aussi j’ai googler à mort) ils disent de ne pas en faire « une affaire » et de ne pas leur en parler, car ils ne se souviennent plus.
    J’avoue que depuis deux nuit il ne s’est pas réveill, mais pour autant je ne ferme pas l’oeil avant deux heures (l’heure de cette fameuse crise).
    Bon courage !

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 06 min

      aoutch, plein de courage aussi, c’est vraiment pas facile (et tu dois avoir autant envie de pleurer que lui :/)

      Répondre
  • sylvia 5 janvier 2014 à 11 h 06 min

    mon fils de 5 ans à le même problème depuis prés d’un an, sans gravité heureusement.
    mais a chaque fois on flippe grave.. il ne sort pas de son lit mais pleure énormément sans vraiment que j’arrive a le consoler.. après plusieurs recherche sur les moteurs de recherche magique nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il était en fait victime d’éveil confusionnel qui est une forme de somnambulisme.

    rien de grave en somme, ça ne lui arrive que lorsqu’il est très fatigué.. pour faire simple il saute une phase de sommeil et son cerveau ne suit pas .. mais le voir dans cet état sans pouvoir agir (à part lui parler doucement, lui donner son tigrou et attendre qu’il se rendorme) me laisse à chaque fois impuissante.. le lendemain il ne se souvient de rien.

    ça fini par passer avec l’age d’après ce que j’ai lu et heureusement c’est tout de même rare (une fois par mois maxi)

    bon courage, car au début je sais que c’est assez impressionnant 🙂

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 04 min

      ça se rapproche des terreurs nocturnes aussi, qui sont apparemment dans la même catégorie… c’est clair que s’il est inconsolable, ça doit être dur…

      Répondre
  • Pomdepin 5 janvier 2014 à 11 h 33 min

    Ma fille aînée a eu une période somnambule, pendant à peu près 6 mois. Et ça s’est arrêté comme c’était venu. Il n’y a jamais eu de problème. Mais de sacres fous rires!

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 03 min

      Habituellement il parle beaucoup la nuit, mais là, c’était une première… j’espère juste que ça ne durera pas trop, ton message me rassure!

      Répondre
  • Mme Statler 5 janvier 2014 à 13 h 30 min

    Enfant j’étais somnambule : j’allais dans le couloir de l’immeuble allumer la lumière pour les chiens (bon on avait pas de chien à l’époque), confondais le canapé avec les toilettes (bas de pyjama sur les chevilles prête à faire pipi)…
    mes parents rient encore beaucoup quand ils racontent ces histoires…

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 02 min

      Tant que ce sont des choses rigolotes comme ça, ça va 🙂 (ouh punaise, y’a pas de photos???!!!)

      Répondre
  • Lil Mum 5 janvier 2014 à 14 h 04 min

    Passé le rire de la situation ,ça doit bien inquiéter quand même, surtout avec des escaliers.

    Mais j’imagine bien ses excuses toutes trouvées lors des bêtises si vous lui dites !!

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 02 min

      Bah oui… On a laissé la porte des wc grande ouverte, on préférait qu’il se tape une porte plutôt que les marches… et pour les conneries, le connaissant, il abuserait de la situation!

      Répondre
  • Anne-Estelle 5 janvier 2014 à 20 h 17 min

    Moi je suis toujours somnambule, et j’ai 25 ans…
    oui, on m’avait dit que ça passerait en grandissant, mais non… mais c’est moins pire qu’avant.
    Mon père m’a déjà retrouvée en train de danser à côté de mon lit, ou en train d’ouvrir la porte de la maison à 23h pour aller acheter du poisson… Etant étudiante, je me suis réveillée une fois, j’étais sortie de mon appartement j’étais dans le couloir. Ou pire, une fois en voyage au Maroc, je me suis réveillée je venais de fermer la porte de ma chambre d’hôtel…
    En revanche, une clé à mon somnambulisme : il suffit de dire mon prénom, et je me réveille, comme ça, d’un coup 🙂 J’espère que c’est pas héréditaire :-p

    Répondre
    • mamanbavarde 6 janvier 2014 à 14 h 01 min

      Bon, rien de grave alors, ouf!!! Ne dors jamais avec quelqu’un qui ne connaît pas ton prénom!!! 😉

      Répondre
  • Cathnounourse 5 janvier 2014 à 21 h 09 min

    Cela doit être impressionnant!
    Bonne année ☺☺

    Répondre
  • Milune 9 janvier 2014 à 10 h 39 min

    J’avais un ex qui était somnambule je trouvais ça assez drôle !

    Répondre
    • mamanbavarde 12 janvier 2014 à 13 h 04 min

      rhooooo, raconte!

      Répondre
      • Milune 18 janvier 2014 à 18 h 30 min

        Je pouvais avoir des conversations avec lui et lui faire dire n’importe quoi sans qu’il s’en souvienne le lendemain. Il se levait d’un bon dans le lit et soulevait la couette pour voir si j’étais toujours là. Il se levait et essayait de s’habiller … avec mes habits …

        Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :