Le témoignage de prématurité de Linda.#4

Pour la quatrième semaine, j’ai la chance de pouvoir accueillir sur mon blog des témoignages poignants sur la prématurité.

Aujourd’hui, il s’agit de Linda, une jeune femme qui lit habituellement dans l’ombre, sans commenter…Je suis fière et émue qu’elle ait choisi ce lieu pour se dévoiler, pour revivre cette naissance avec nous.

Il était une fois…

Il était une fois, une jeune (et jolie?) jeune femme qui avait trouvé son prince charmant, et qui était bien décidée à lui donner tout plein de beaux enfants…seulement voilà, la vilaine cigogne frappait à toutes les portes en oubliant la leur…et quand enfin elle y frappait, c’était pour que la si jolie histoire se finisse avant même le « happy end »…

4 fausses couches et 5 années de galère plus tard, un petit warrior se décida enfin à rester accroché. N’osant trop y croire, la future jeune maman, n’annonça l’évènement à venir qu’à 4 mois de grossesse…2 mois plus tard, un soir qui aurait dû ressembler à tous les autres se transforma en cauchemar…et ce cauchemar allait durer des mois…

Ce soir là, j’avais invité mon frère et ma sœur à dîner. Il s’en souviendront toute leur vie!!! Ce qui devait être une banale soirée frangin-frangine se termina quelques heures et un coup de fil plus tard en un accouchement d’urgence. Pré-éclampsie. Nous avions risqué nos vies tous les deux, mon bébé et moi…désormais, j’étais « sauvée »…qu’en était il de mon petit? mon si petit…que je n’ai pu apercevoir que quelques secondes? 23h06…j’entends parler de 990 grammes…mon fils est né à 6 mois de grossesse, n’a pas pu bénéficier des injections destinées à favoriser le développement de ses poumons puisqu’en 2 heures de temps, je suis arrivée aux urgences ET on m’a césarisée… »souffrance fœtale »…

« comment s’appelle t-il ce bébé? »

« heu… »

Et oui, à vrai dire, on n’ était pas vraiment arrêtés sur un prénom…on avait le temps…on AURAIT DU AVOIR LE TEMPS!!!!! j’entends alors;

« c’est pas grave, madame,si vous ne savez pas… » et puis, à une infirmière; « mettez garçon X »(sur le bracelet de naissance)

« NON! attendez, c’est Elliott » je hurle dans un effort. Hors de question que MON fils ne sorte de cette salle d’op’ SANS prénom! Il DOIT avoir une identité!

Mon homme, qui a laissé tomber son cheval blanc pour le troquer contre une voiture qui l’emmène par monts et par vaux, n’était pas là ce soir là…mon frère lui a annoncé qu’il « était papa » par téléphone, à une heure à laquelle on ne s’attend pas à ce genre de coup de fil…encore moins quand la naissance est prévue pour dans 3 mois!!!

Je n’ai pu voir mon fils que le lendemain, en fin d’après midi. Entre temps, j’ai « eu droit » à une photo de lui…(MERCI les filles de réa pour ce geste si précieux).

Mon fils est entre la vie et la mort.

Trop petit pour respirer seul, il est intubé, relié à tout un tas de machines, à un scope qui sonne à tout va ( je ne m’en doute pas à ce moment là, mais il deviendra mon meilleur ami dans les semaines à venir!) …et puis il y a la couveuse…l’incubateur…cette boîte en plastique qui est censée me remplacer, moi…Elliott est là, au milieu de tous ces fils, calé par une sorte de boudin en tissu, replié sur lui-même, si petit…il a des électrodes partout, son pied est enrubanné et relié à une machine qui surveille sa saturation en oxygène, il a un cathé dans le bras, son visage est recouvert pour moitié par un masque qui protège ses yeux des rayons destinés à soigner la jaunisse.

A vous qui n’êtes pas passées par là, vous ne voyez là surement que beaucoup de termes techniques, froids, impersonnels…celles qui sont « passées par là », vous savez bien que tout cela ne fait que cacher la douleur, la souffrance indescriptible, ce poids, qui ne vous quitte jamais vraiment, ces questions sans cesse « que va t’on m’annoncer quand je vais téléphoner demain matin dans le service pour savoir si la nuit s’est bien passée? ». Tous ces coups portés au cœur, en plein dedans, comme par exemple quand vous avez croisé ces mamans, « les autres » qui sortaient de la mater’ avec certes, les traits tirés mais AVEC leur bébé calé dans leurs petits cosy…ou encore lorsque vous avez serré les poings, pendant votre hospit’, alors que vous entendiez les bébés des autres pleurer dans les chambres à côté…et que le personnel ne prenait pas soin de venir vous voir SANS bébé dans les bras lorsque vous appeliez pour dire que vous aviez mal…et tous ces jours passés à espérer si fort, à pleurer aussi, à se demander pourquoi, tous ces « coups durs » comme on dit en réa néonat’ ; »1 pas en avant, 3 pas en arrière »…j’en passe…

Nous avons passé 1 mois et demi en réa, 1 autre mois et demi en néonat’…soit, 3 mois en tout, « le compte est bon »…je vous passe les détails parce que déjà, je suis sûre que j’en ai perdu quelques unes 😉

Nous sommes rentrés à la maison à 3, 3 mois et trois jours après la naissance de notre warrior de fils. Avec lui, une bouteille d’oxygène et un scope qui allaient nous accompagner pendant encore 2 bons mois…je ne peux pas vous dire à quel point j’ai été ravagée,nous avons été ravagés! à quel point mon couple a souffert, à quel point surtout je suis fière de mon fils. Si petit est il été, il m’a donné des leçons de vie incroyables! De force, de courage, de volonté! Nous avons passé une année un peu repliés sur nous mêmes puisque le moindre rhume pouvait nous reconduire à l’hopital illico…et il en était hors de question! Tout s’est bien passé, pas de retour à l’hopital, même si je ne vous cache pas qu’on a eu quelques belles frayeurs…Elliott a été hyper suivi la 1ère année, avec des injections tous les mois, puis de moins en moins…aujourd’hui, il a 3 ans et est vu par un spécialiste de la prématurité 1 fois par an.

Malgré tout ce par quoi nous sommes passés, nous avons eu énormément de chance. Ça, je peux le dire maintenant que la prématurité est derrière nous, (même si elle n’est jamais très loin;) et que parfois même, elle ressurgit!!!) Cependant, mon fils est là, avec nous. Et c’est bien tout ce qui compte. Mon fils est curieux de tout, vif , intelligent, affectueux, tenace, fort comme un lion, têtu, joyeux, malin, c’est le plus beau! Enfin…le plus beau des petits garçons!

Parce que le plus beau des bébés, c’est son petit frère, qui est venu nous rejoindre en juillet dernier, un trésor, un cadeau de plus, arrivé avec « juste » 3 petites semaines d’avance…

Merci d’avoir pris le temps de me lire jusqu’au bout!)

Une dernière petite chose; si j’avais un conseil à donner, à tous ceux qui vivent une prématurité d’un peu loin…n’oubliez pas les cadeaux de naissance! Nos enfants, avant d’inspirer la joie, inspirent la peur, certes, nous avons tous très peur de les voir partir…mais ils sont nés! Et les doudous et autres attentions sont du plus bel effet dans les chambres de réa néonat’…

 

Encore un immense merci à Linda, et un conseil que je suivrais!

N’oubliez pas, la santé des bébés, c’est aussi à nous de la favoriser, par nos mots, nos gestes, nos actes. Vous pouvez toujours vous inscrire pour la marche des bébés, ou faire un don sur la page de collecte…

30 Commentaires

  • Madame Moustick 28 mai 2012 à 7 h 50 min

    Quel magnifique témoignage ! Je retiens le conseil et n’hésiterai pas à m’en servir le cas échéant. Merci et très bonne continuation à Linda, Elliott, son papa et son petiti frère !

    Répondre
  • Mayssa Preity 28 mai 2012 à 9 h 51 min

    Ouch, que d’émotions, j’en ai les larmes aux yeux. C’est tellement touchant et quelle épreuve de la vie pour ce couple

    Répondre
  • Maman est au Musée 28 mai 2012 à 11 h 04 min

    Très émouvant et joliment raconté ! Ça me touche un peu plus parce que mon fils s’appelle Eliott, et que notre puce est passée par là (mais juste une dizaine de jours en néonat). Je suis heureuse que tout aille pour le mieux pour vous aujourd’hui ! C’est vrai qu’un bébé préma, ça fait peur aux gens. Ils n’osent pas passer à la maternité. Alors qu’on aurait besoin de tout ça : les petits cadeaux et les visites. Ça aide à se sentir moins isolés. En tout cas bravo pour votre courage lors de cette épreuve ! Je vous souhaite beaucoup de bonheur en famille !

    Répondre
  • hanae combines 28 mai 2012 à 10 h 24 min

    Tres émouvant… c’est vrai, on ne réalise pas et ne comprend pas vraiment ce qu’on peut vivre dans ces moments…. Le coup d’entendre les bébé pleurer et serrer les poings par contre celle là je connais et effectivement c’est dur, je suis d’ailleurs tres souvent entrain de dire qu’il faudrait etre dans un autre service dans des moments pareil (prema, fausse couche pour ma part). Bientot je vais accoucher et si je croise une maman dans ce cas, j’essayerai d’avoir le plus de tact possible à la mater pour elle. En tout cas c’est un petit garcon bien courageux qu’on a là, j’espere pour lui et sa famille que tout ira bien! Bises

    Répondre
  • Mama Twins 28 mai 2012 à 10 h 51 min

    Très beau témoignage ! Ça me retourne le coeur à chaque fois….

    Répondre
  • Maman louzou 28 mai 2012 à 15 h 22 min

    Quel tout petit être merveilleux et plein de courage !!!
    Le conseil est pris aussi.
    Bonne continuation à vous 4

    Répondre
  • emy mamans 28 mai 2012 à 16 h 26 min

    Ton histoire me touche beaucoup car tout comme toi j’ai vécu la pré éclampsie et la prématurité.
    Je vous souhaite plein de bonheur

    Répondre
  • working mom 28 mai 2012 à 16 h 28 min

    belle histoire très bien raconté, j’en ai eu aussi les larmes aux yeux et je pense très fort à vous tous. Profitez de tous les bons moments!

    Répondre
  • dot 28 mai 2012 à 22 h 33 min

    Une magnifique histoire..Bébé E avait les meme lunettes 😉
    petits bébés mais Costauds nos bb Prémas!

    Répondre
  • Vlynette 28 mai 2012 à 23 h 32 min

    Terriblement émouvant… Et si joliment raconté 🙂
    Je souhaite une grande et belle vie à Elliott, le petit Warrior, ainsi qu’à son petit frère (la fin de l’histoire est trop belle !) avec leur papa et leur jeune (et certainement jolie 😉 ) maman…

    Répondre
  • mamanbavarde 29 mai 2012 à 12 h 41 min

    Merci Linda, et merci à toutes pour vos commentaires 🙂

    Répondre
  • ptite maman 31 mai 2012 à 15 h 01 min

    Me revoilà une nouvelle fois « sortie de l’ombre » 😉 pour vous remercier, vous qui me souhaitez tant de bonnes choses, vous qui avez été touchées, vous qui me faites de si jolis compliments pour la façon dont j’ai raconté notre histoire…Et toi, Maman Bavarde, merci une nouvelle fois pour m’avoir donné cette occasion, au final si précieuse, de nous raconter…je suis émue…MERCI. Linda.

    Répondre
    • mamanbavarde 31 mai 2012 à 16 h 10 min

      Moi aussi je suis émue par tout ce partage…parce que je me rends compte à quel point c’est pas facile de se replonger dans ces moments, et à quel point c’est enrichissant pour nous…

      Répondre
  • Katleen 1 juin 2012 à 17 h 20 min

    j’ai les larmes aux yeux!
    Je me revois des années en arrière quand on m’a dit « c’est pour maintenant, vous n’avez plus le choix votre tension est beaucoup trop haute »! Sur le coup, j’ai pas bien saisi, on approchait des 7mois 1/2 et mon mari venait de rentrer à la maison (j’étais hospitalisé depuis 1 semaine!).. il était hors de question que ce soit LE jour!
    Mon bébé était bien costaud pour son age pourtant pas d’erreur possible, traitement et autre faisait qu’elle… oui, parce que c’est une fille!!… ne pouvait pas avoir plus de 7 mois 1 semaine et 4jours (ben oui, les traitements ça tue l’amour pour les calculs mais c’est comme ça!).. Elle pesait 2,4kg (incroyable pour son age) et c’est ce qui l’a aidé (mais je ne le saurais que plus tard!)…
    Le pire jour de ma vie… c’est notre 1° bébé, aprés 1 grosse semaine on me « met » dehors de l’hopital, mais je sors au bras de mon homme, sans notre petite fée!! j’en pleure encore j’ai pas diggéré!
    On ne compte plus les bips, les machines, les tuyaux, les nuits blanches, et les victoires à chaque gramme gagné!
    Les jours passent, les grammes sont gagnés et un jour… merveilleux jour: on nous dit « c’est le bon! vous pouvez rentrer avec elle! »
    Je me souviendrais toujours de ce que m’a dit une infirmière en néonatal, aprés m’avoir (enfin) expliqué ce que à quoi on a échappé… « vous savez votre fille s’est battu, et elle a gagné! Elle se battera toute sa vie 2 fois plus fort que les autres! »… elle avait raison!
    Elle se bat de toutes ses forces pour survivre (je vous épargne les maladies et autres « spécial préma »), et puis quelques années plus tard on nous dit « y’a quelques choses » aïe, ça recommence! Non, c’est magique… « votre fille est précose »… « oui, on le sais déjà, ça! »… « non, elle est surdouée madame!! ». je suis restée bouche bée, elle se bat, elle se déméne « pour survivre » mais non, elle fait plus…. suivent d’autres choses +/- marrantes et les années passent…. aujourd’hui c’est une très belle ado (oui, je sais je ne suis pas objective! mais quand même!) et elle a 1 an d’avance (pas 2 (c’est un choix de notre part)! pour ne pas être trop jeune par rapport aux « autres » de sa classe)!
    alors si vos enfants prémas se battent pour survivre, battez vous becs et ongles avec eux, et un jour, vite, la vie leur sourit… c’est des « warriors » pour la vie!

    Répondre
  • Emilie C-F 1 juin 2012 à 22 h 45 min

    très très émouvant ce témoignage,
    merci à toi et à Linda pour ces partages!
    #FDM

    Répondre
  • galie11 / Mélanie Blanc 2 juin 2012 à 10 h 18 min

    Magnifique témoignage très émouvant, j’en ai les larmes aux yeux !!!
    Merci à toi et à Linda !
    #FDM

    Répondre
  • MamanChat 2 juin 2012 à 17 h 38 min

    J’ai les yeux tout mouillés.
    Je n’ai jamais traversé cette épreuve mais ça me chamboule complètement. Ce témoignage est magnifique..
    Mon petit frère est né prématuré mais j’avais 4 ans, je ne m’en souviens absolument pas. Juste qu’il était tout tout petit.

    Répondre
    • MamanChat 2 juin 2012 à 17 h 38 min

      #fdm
      (je crois que j’ai oublié de le mettre sur mon précédet com rhooo désolé :()

      Répondre
  • sochoup 2 juin 2012 à 22 h 09 min

    c’est un témoignage très émouvant, j’ai les larmes aux yeux, bon heureusement que le petit warrior va bien et que toute la famille est heureuse #FDM

    Répondre
  • Mathilde B 2 juin 2012 à 21 h 30 min

    Quel magnifique témoignage…
    J’ai également eu les larmes aux yeux, c’est très touchant.
    Merci d’avoir partagé ce moment avec nous.
    #JEUFDM

    Répondre
  • leger aurelie 3 juin 2012 à 23 h 18 min

    ouah qu’elle témoignage touchant ! Ca a du être en effet une épreuve très dur à gerer pour vous 3 !!! #FDM

    Répondre
  • zabou2b 4 juin 2012 à 11 h 23 min

    oulla que démotion sa ma ramener au 1 octobre 2010 la naissances de mes jumelles a 28s 4jrs qui se porte a merveilles maintenan #JEUFDM

    Répondre
    • mamanbavarde 4 juin 2012 à 20 h 45 min

      Si tu veux témoigner, tu peux m’envoyer un mail 🙂

      Répondre
  • zabou2b 4 juin 2012 à 11 h 24 min

    pourquoi mon message s’affiche pas

    Répondre
    • mamanbavarde 4 juin 2012 à 20 h 44 min

      parce que c’était le prem’s…et wordpress met toujours le premier en indésirable…une fois qu’un est approuvé, si tu ne mets pas plus de 2 liens dans ton comm, c’est approuvé direct!

      Répondre
  • snoops 4 juin 2012 à 14 h 52 min

    je suis sans voix, les larmes aux yeux
    quelle force pour ce tt petit bb, quel courage vous avez eu tous les 3

    Répondre
  • lilian brf 4 juin 2012 à 21 h 00 min

    pfffff on ressent toute la douleur, la peur, l’angoisse dans ce témoignage, c’est très courageux de nous raconter cette histoire, qui n’est pas si loin je comprends bien. Je suivrais ce conseil si je connais à l’avenir un de ces petits bouts si courageux et combattants. Merci

    Répondre
  • Batmax 7 juin 2012 à 6 h 34 min

    Beau témoignage touchant. Je n’ai pas eu d’enfants prématurés, seulement deux MAP. La première surtout ( avec 3 mois d’hospitalisation) j’étais alitée dans une maternité niveau 3, et des pédiatres sont venus m’expliquer la prématurité, et tous les niveaux de prématurité. Cela m’a énormément angoissé, mon mari aussi, il est même allé visité la néonat ( ah oui, ils pensaient vraiment que j’allais accoucher). Donc je ne l’ai pas vécu mais je compatis quelle angoisse cela a du être …
    En tout cas, félicitations pour tes deux warriors et à leurs parents.

    Répondre
  • gaelle 7 juin 2012 à 8 h 50 min

    Quelle emotion ! <3

    Répondre
  • Vanessa 18 juillet 2012 à 23 h 57 min

    Linda… ce soir, je rattrape mon retard, car même si j’ai réussi à écrire mon histoire, celle de Liam, celle de son papa, j’ai toujours du mal à me confronter à ce que peut causer la prématurité. La cicatrice est tellement douloureuse, encore à vif 13 mois plus tard… Et évidemment, ton magnifique témoignage emprunt d’un amour maternelle inconditionnel ne coupe pas à la règle. Mes larmes coulent et les sentiments que tu décris, ce sont les miens. Et oui, nos enfants sont nés certes trop tôt mais ils sont « nés » alors merci aux rares personnes qui pensent à fêter leurs naissances même si elle ne se fait pas sous les meilleurs hospices. Et bravo pour cette victoire de + qu’est la naissance de ton 2ème fils. Beaucoup de bonheur à ta petite famille! Et bravo Elliott pour ta force et ton courage.

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :