Top 5 de ma bibliothèque Kindle. #1

Je suis abonnée à Amazon Kindle depuis 2015, et j’apprécie vraiment parce que cela me permet de faire plein de chouettes découvertes, et d’acheter les livres qui me plaisent vraiment. Si certains romans de cette liste vous plaisent, vous pouvez soit vous abonner, soit les acheter en ebook (ou encore mieux, en livre broché !)

J’ai décidé de faire un top 5 pour ne pas vous donner une trop longue liste d’un seul coup (j’en ai bien plus dans mes préférés !) mais si cet article vous plaît, nul doute que j’en ferai d’autres ! Allez, c’est parti :

Vous prendrez bien des paillettes sur votre bretzel, par Léa Volène.

Je ne vais pas vous le cacher, Léa est une copine picarde, instit et que j’adore. Mais je reste objective. Son tout premier roman est un bonbon. Et vous avez de la chance, il sort aujourd’hui !

L’histoire : Après des années d’espoir, Bettina obtient le sésame pour une nouvelle vie: sa mutation pour se rapprocher de son fils.
Ce changement, longtemps espéré pour cette Lilloise divorcée, ne va malheureusement pas être de tout repos. Entre un retour dans la campagne picarde, un ex-mari qui freine le passage à la garde alternée, un fils qui décide de lui mener la vie dure et la cohabitation avec sa grand-mère à la mémoire défaillante, elle n’est pas loin de regretter son choix.
Sa rencontre avec la pétillante Alice pourrait bien l’aider à affronter ses secrets. Et s’il était temps, pour les deux femmes, d’agir ?

L’écriture est dynamique, drôle, enjouée, et à la fois très riche en réflexions et en émotions. Relations familiales et amicales, secrets bien gardés, problèmes de femmes et de mères ou histoire d’amour naissante, je me suis régalée à la lecture de ce roman. Foncez ! Pour le lire c’est ici

top 5 lecture Kindle

A l’endroit où elles naissent, de Diane Peylin

J’ai acheté ce livre il y a quelques années, « amusée » par le texte de la quatrième de couverture qui résonnait en moi. Ce roman est merveille. Il date de 2011, mais si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas. Je l’ai prêté, perdu… mais quand j’ai vu qu’il était en abonnement, je l’ai pris pour le relire encore une fois.

L’histoire : Deux femmes, deux vies, une seule Terre. Eva et Miangaly ne sont pas nées avec les mêmes paillettes au fond des yeux. De France jusqu’à Madagascar, de l’enfance à l’âge adulte, elles traverseront les années, les époques, parleront de leurs famille/parents, découvriront la musique, les hommes, les icebergs à la grenadine, les zébus et le chocolat. Si Miangaly vit dans l’extrême pauvreté entourée des siens, Eva possède l’essentiel matériel mais manque cruellement d’amour. Tout les sépare et pourtant tout les rapproche : sur le chemin de leur légende personnelle, elles partagent la rage de vivre, le cœur plein de rêves et d’espoir.
Pour le découvrir, c’est ici

L’habit ne fait pas le moineau, de Zoé Brisby

Ce roman, pas si léger qu’il n’y paraît, m’a fait passer un excellent moment. J’aime quand les générations se croisent, se lient, se découvrent et s’apprennent. J’ai été émue et j’ai ri. Il vient d’être repris par les éditions Mazarine, donc à mon avis il ne restera pas longtemps en exclu Kindle (et donc en abonnement) alors dépêchez-vous !

L’histoire : Quand une drôle de rencontre vous donne des ailes…

Maxine, vieille dame excentrique souffrant de la maladie d’Alzheimer, s’échappe de sa maison de retraite, bien décidée à en finir dignement avec la vie.
Alex, jeune homme introverti au cœur brisé par un chagrin d’amour, cherche une raison de vivre.
Réunis au hasard d’un covoiturage dans une Twingo hors d’âge, les voilà qui s’élancent à travers le pays.
Mais quand Maxine est signalée disparue et que la police s’en mêle, leur voyage prend soudain des allures de cavale inoubliable…
C’est le début de la plus belle aventure de leur vie !

A retrouver ici

Un jour mon prince (père) viendra, de Frédérique Hoy

Ce livre m’a surprise. Le style de son autrice a réussi à me happer alors que je ne m’y attendais pas. J’ai passé un excellent moment à découvrir l’histoire de Marie-Noëlle. A lire ici !

L’histoire : Depuis son plus jeune âge, Marie-Noël cherche à savoir qui est son père. Sa mère, une ancienne actrice acariâtre et obsédée par l’apparence, a toujours refusé de le lui révéler. Jusqu’au jour où elle ne peut plus faire autrement. Marie part donc à la rencontre de ce père tant désiré, sauf que les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu…
Une histoire drôle et tendre, sur les liens familiaux et la quête d’identité.

La collectionneuse de ciels, de Cynthia Kafka

Oui, je sais, je triche. Je la connais beaucoup beaucoup, cette Cynthia Kafka (on me dit dans l’oreillette que c’est moi.) Donc, il semblerait que je ne puisse pas être objective. Vrai. Souvent, je le dénigre plus que je ne le mets en valeur, ce roman. Mais voilà ce que j’en ai écrit sur mon compte Instagram lecture :

Voir cette publication sur Instagram

{La vérité sur ce roman} La vérité, c’est que je n’ai pas assez cru en lui. Je lui ai donné des excuses. « Je l’ai écrit en 10 jours, c’est une petite histoire sentimentale… ». J’avais peur pour lui. Un peu comme quand on dit « Nan mais j’suis nulle, je sais pas jouer au ping pong », et qu’on en rajoute des tonnes parce qu’on a peur d’échouer, que l’autre nous ait vu trop haut, trop mieux, et qu’il tombe de son nuage de contemplation. Le putain de syndrome de l’imposteur. Il n’y aurait eu que moi, il serait resté dans un tiroir. Mais il y a eu eux. Et puis, il y a eu vous. La vérité, c’est que j’ai appris à lui faire confiance grâce à vous. Grâce aux retours que vous avez la gentillesse de m’en faire. Grâce à Vous qui me remerciez, qui appréciez Louise (et surtout Romain, petites coquines !), qui me demandez à quand le prochain, qui l’aimez plus que moi. Vous n’êtes pas 8000 à me demander où j’en suis, restons modeste ! Mais vous avez réussi là où moi j’avais échoué. Vous avez réussi à me convaincre moi-même. Vous êtes bien meilleures que moi dans la promotion de mes bouquins ! C’est grâce à vous que j’apprends à l’aimer. . L’autoédition est compliquée. On doit tout porter, tout supporter. Mais je ne suis finalement pas seule puisque vous êtes là. Le 25 juin, il aura 6 mois, et il a déjà dépassé bien plus que mes attentes. Dans mes rêves les plus fous, j’en aurais vendu 500. Il a dépassé les 1500 ventes sans même que je m’en rende compte. C’est peut-être peu pour certains, c’est beaucoup pour moi. . Et que la fête continue ! Pour ses 6 mois, il s’installera aussi sur Kobo. Et quelques jours plus tard, je l’espère, il verra arriver un petit frère roman. Merci ❤️ (et si vous ne l’avez pas acheté encore, courez ! Il y en aura pour tout le monde mais courez quand même 😂) #lacollectionneusedeciels #autrice #autoedition #kindleunlimited #kindle #merci #feelgood

Une publication partagée par Cynthia Kafka (@theglobe_readeuse) le

A partir du 25 juin, il ne sera plus en abonnement (vous pourrez continuer à l’acheter !) mais si vous avez l’abonnement Kindle, prenez-le avant ici !

L’histoire :

« Je ne suis pas superstitieuse. Enfin, pas vraiment. Du moins, je ne l’étais pas jusqu’à ce matin.  »

Vendredi 13. 
Louise, 32 ans, blogueuse voyage, monte à bord d’un avion pour un vol qui ponctue son dernier séjour professionnel. Finie la vie de testeuse d’hôtel, terminées les vacances au bout du Monde, elle a décidé de raccrocher.

En rentrant à Bordeaux, elle emménagera avec Guillaume, un dentiste gentil et prêt à s’engager, à défaut d’être fougueux. Ce dernier ne fait pas l’unanimité auprès de ses deux tarées de copines, mais elle est persuadée de faire le bon choix. 
Pourtant, le vol va réserver à Louise quelques surprises… et de fortes turbulences ! 
Entre flash backs, humour, émois et pensées (presque) philosophiques, suivez la maladroite et attachante Louise dans ses aventures, et dans sa quête du bonheur ! 

Bonne lecture !

1 Commentaire

  • Sophie S 11 juin 2019 à 10 h 13 min

    Merci pour le partage de ces quelques titres, je lirai ton roman cet été avec plaisir. Je viens de finir celui de Léa, j’ai adoré ! Celui de Zoé me fait sacrément de l’œil aussi !!!
    Belle journée !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :