Tournée de vaccins finger in the nose. Fierté sa mère.

L’autre jour,on ne pouvait pas venir.  Les niafs avaient vaccin. Oui, les deux en même temps. La grande aventure.D’autant que Niafette, ça faisait 3 mois (sans mentir, sans exagérer, rien, hein) qu’elle nous répétait qu’elle n’en voulait pas, de son vaccin des 6 ans.

Le Niaf, je l’avais préparé psychologiquement, comme je pouvais. Dès le dimanche, j’avais lancé la machine à positive attitude.

bébé warrior

 

crédit illustration Mademoiselle Maman.

A lire sur un ton très très aigü, empreint d’une conviction sans faille, limite extatique : « Niaf, mercredi, on va aller où? Ahah, tu ne sais pas? On va a-ller faire un vaccin, in, tralala! ça va être chouette, non? Ah ouiiiiiiiiii! : Bien évidemment, phrase à répéter régulièrement, que ce soit dans la voiture, à la maison, ou en courses chez Liddl où ils m’ont prise pour une shootée qui kiffait les piquouses, c’est clair. No comment.

Le Niaf, ce Naïf, était donc comme possédé. Je lui aurais vendu un pass illimité chez Disney avec tour de France à dos de chameau et 38 tonnes de frites/chamallow pour le repas, que ça ne l’aurait pas autant intéressé.

On frôla le drame quand Niafette commença à gémir, le lundi soir : « Mais c’est mercredi (soupir) le vaccin (soupir), mais j’ai troooooop peur » (reniflement.)

Je la calmais tout de go avec un autre de mes tours de passe passe:

A lire sur un ton grave et docte : « Niafette, attention, tu te dois de montrer l’exemple et de ne pas faire tout une montagne d’une toute minus piqûre. »

« Piqûre, ouais, Ssssssouette! » hurla le possédé, dégainant l’ index pour piquer le postérieur de sa frangine, comme démontré 47 fois précédemment.

La veille du dit mercredi, Niafette rentra de chez sa mamie en larmes, en me chuchotant que c’était juste parce qu’elle avait trop les choquottes du truc dont on ne pouvait prononcer le nom. La piquouse Voldemort, presque.

Le lendemain de la veille de ce dit Mercredi: 

Ah oui! Faut aussi que je te signale que la doctoresse, que nous nommerons Docteur Bond pour l’occasion, est extraordinaire. Et absolument pas patiente avec les mouflets. D’une redoutable ponctualité, mais sans l’option j’fais la causette. Même moi, parfois, j’ai peur d’y aller seule. Tu vois?

Bref, quand la porte s’est ouverte, j’avais les pétoches. J’ai désapé le Niaf, qui, sitôt le zizi à l’air voulut inonder le sol. Une alerte résonna dans mon cerveau, et je réussis l’exploit de voler jusqu’aux chiottes, sans qu’une seule goutte n’atterrisse sur le plancher.

A ce moment là, les images les plus cauchemardesques avaient déjà fait douze fois le tour de mon cerveau.

Le Niaf s’installa sur mes genoux, les fesses en l’air, et Docteur Bond piqua.

Le Niaf RIGOLA.

Ouais, t’as bien lu. Docteur Bond leva un sourcil. En signalant que le second faisait un chouya plus mal. (oui, le niaf, suite à une sombre histoire d’oubli avait l’incommensurable bonheur de recevoir 2 piqûres pour le prix d’une.)

Docteur Bond piqua. Le Niaf…  RIGOLA. Releva la tête, sourit, et déclara:

Merci Docteur Bond, pour la piqûre. 

doc

crédit illustration: Bb en route.

L’hallu totale. Même Docteur Bond en resta comme deux ronds de flan. Niafette, quant à elle, venait donc d’être rassurée par son frérot. (enfin, elle ne pouvait décemment pas taper le sketch juste après la rigolade du frangin.)

Docteur Bond, après une piqûre qui se passa dans la bonne humeur pour Niafette aussi, assura qu’elle en voulait tous les jours, des comme ça. Niafette souligna que non, pas elle tous les jours, quand même (faut pas déconner.)

Et sous le putain de soulagement de la mère qui a balisé, en vrai… pointa tout à coup la fierté. C’est con, la fierté mais ça te gonfle le coeur, comme ça, baaam 🙂

Vivement la prochaine piqûre! (oh, ça va, je déconne!)

20 Commentaires

  • Amélie Epicétout 6 juin 2013 à 8 h 50 min

    Moi qui n’aime pas du tout, du tout les piqures j’essaye toujours de faire bonne figure pour que ça se passe bien et jusqu’à maintenant on gère, bon on se tape pas des barres de rire non plus comme ton Niaf mais ça se passe sans pleurs.

    Répondre
  • djoulaie 6 juin 2013 à 10 h 47 min

    O_O ha oué carrément ! mdddddrrr WAHOU quelle chance !!!

    ici on a le droit aux hurlements de putois à chaque fois :/
    Et même avec l’achat de livres (t’choupi, Martine…) et une super mallette de docteur avec la blouse et les instruments qui clignotent et font du bruit, ça reste the cauchemar !
    J appréhende déjà les prochaines… gloups

    Répondre
  • Valerie 6 juin 2013 à 14 h 42 min

    Hahahahahha tu m’as trop faut rire! J’ai pleins d’images mentales qui me viennent en tête!
    Bonne journée!

    Répondre
  • Maman louzoù 6 juin 2013 à 18 h 42 min

    Il est trop bizarre ton Niaf par moment quand même
    En fait tu l’a payé (en schokobons) pour faire passer la pilule à Niafette (façon de parler hein le N’am si tu lis les comms tout va bien ^^) (enfin j’espère o.O)
    (j’ai un humour bizarre désolée j’suis à côté de mes pompes)

    Répondre
    • mamanbavarde 6 juin 2013 à 23 h 09 min

      tu sais, c’est le fils de sa mère… et toi, va vite te reposer 🙂 bisous!

      Répondre
  • Stef 6 juin 2013 à 20 h 03 min

    Léonie n’a jamais rien dit non plus… cela dit elle éclate pas de rire non plus… mais en fait elle sent rien du tout parce que sa pédiatre nous prescrit des patchs anesthésiants à mettre une heure avant !! Certains diront que ça ne sert à rien… peut être… N’empêche que mon bébé ( de presque 2 ans) n’a jamais levé un sourcil à une seule piqûre…

    Répondre
    • mamanbavarde 6 juin 2013 à 23 h 09 min

      Je ne sais plus quel adulte me disait qu’elle avait essayé et qu’elle n’avait pas senti de différence… mais bon, on peut y croire, et si ça ne marche qu’un ptit peu… (là, les niafs y sont allés sans rien… des warriors!)

      Répondre
  • BBB's mum 6 juin 2013 à 21 h 11 min

    La piquouse voldemort ! j’adore !
    j’accompagne très souvent ces angoisses de peurs de l’aiguille avec mes ptits loups de l’hôpital , dans ces cas-là moi j’ai le beau rôle parce que la maîtresse elle rassure, console, récompense, mais c’est pas elle qui fait mal ! alors j’ai grave la côté ! j’aime bien 😉
    mais j’ai comme l’impression que je ferai moins ma maligne avec BBB 😉 !!!

    Répondre
    • mamanbavarde 6 juin 2013 à 23 h 08 min

      Tu es maîtresse à l’hopital? Han, trop bien! 🙂 (et oui, je pense que tu feras moins la maligne!)

      Répondre
  • Vlynette 6 juin 2013 à 23 h 18 min

    Ayé ! J’ai de nouveau Internet 🙂
    Ce qui m’a permis de bien rigoler avant d’aller au dodo !!!

    Répondre
  • Madame Moustick 9 juin 2013 à 0 h 16 min

    Sacrément bien géré, bravo !

    Répondre
  • FoxyMama 9 juin 2013 à 22 h 18 min

    Et ben moi je ne suis absolument pas courageuse et je pleure a chaque fois. Tu vas quand même pas me dire qu’en 2013 alors qu’on a internet sur nos portables, ils ne sont pas capables d’inventer des piqûres indolores? Le lobby des médecins…. Ces sadiques

    Répondre
    • mamanbavarde 9 juin 2013 à 22 h 25 min

      Je vais te dire que là du coup, ces affreuses piqûres qui m’envoient un venin brûlant dans les veines pour soigner mon lumbago, je suis obligée de m’y plier avec le sourire, parce que mes gosses entourent l’infirmière et ricanent… alors la prochaine fois, je leur offre un cadeau 🙂

      Répondre
  • Princesse Aêla 10 juin 2013 à 9 h 15 min

    Bonjour!
    Alors ici les Fils ne se marrent pas encore mais j’ai l’impression qu’ils ne sentent pas grand chose. Le grand au dernier vaccin n’a rien dit et le petit pleurs sur le coup mais se trémousse après pour aller jouer! Mais en même temps le cabinet de la pédiatre est un vrai magasin de jouet!

    Répondre
    • mamanbavarde 10 juin 2013 à 9 h 35 min

      ça aide sûrement alors! Jouer, c’est plus fort que tout! 🙂

      Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :