Un an de bavarde House.

Il y a un an, le n’Am et moi nous donnions rendez-vous devant un cabinet de notaires.

On avait le sourire qui n’osait pas encore s’afficher, pris dans la nervosité du « Tout est encore imaginable, et les poisses avec. »

Une heure plus tard, on se retrouvait de nouveau dans la même rue. Mais nous n’étions plus les mêmes. Nous venions de signer de nos deux noms un titre de propriété. Nous avions tous les deux notre première maison commune. Les clés tintaient entre mes doigts. Il faisait nuit mais nous sommes allés la voir, la découvrir vide, imaginant comment nous pourrions la remplir. Dès le lendemain, nous poserions les premiers cartons. D’ailleurs certains nous attendaient déjà dans le garage. Alors nous avons ouvert le plus important : celui qui contenait les tableaux, les photos, les souvenirs. Nous avons habillé les murs nus de nos tableaux. Voilà, nous étions chez nous.

Le premier jour.

Il n’y avait que les tableaux, le lendemain. Et du ménage à faire pour nous approprier vraiment le lieu. Nous avons pique-niqué devant la baie vitrée, face au soleil qui nous souhaitait la bienvenue. Il n’y avait rien que des tableaux, des rideaux, et un flipper. L’essentiel, en fait !

la bavarde house
la bavarde house

Et la déco.

Très vite, nous nous sommes occupés du principal : la déco de pré-ado, la chambre super-héros, jouer au baby foot (!) , installer un adoucisseur d’eau (c’était vraiment une priorité !) et nos premiers travaux : l’installation d’une pergola pour accueillir les amis, et pour y bouquiner le soir aussi.

la bavarde house

Un an de bavarde House.

En une année, la bavarde House a bien vécu. Des dizaines de copains venus nous rendre visite, des éclats de rire, des soirées canapé, des heures de ménage aussi, l’arrivée d’Orson qui a légèrement chamboulé l’équilibre des lieux… On a changé des meubles, on a refait la chambre d’amis, on a passé des heures sur le bon coin, le N’am s’est mis au home staging et à la soudure, on a refait des peintures…

Une maison qui nous ressemble.

On était content parce qu’il n’y avait rien à faire. Mais finalement, petit à petit, on refait tout. Pour que cette maison soit totalement à notre image. Cette maison qui me manque quand je suis loin, dans laquelle je respire vraiment quand je reviens. Avec ses chevaux en face, sa forêt au bout du chemin, ses merveilleux levers de soleil, son salon empli de rires et de danses, et ce petit côté guinguette qu’on a voulu lui donner… et qui lui va bien.

la bavarde house

Je lui souhaite, et à nous aussi par la même occasion, de résonner encore longtemps de nos cris, de nos joies, de nos folies. Parce que oui, on l’a trouvée, la maison de notre vie.

Elle a même un hashtag sur Instagram, si ça vous dit !

3 Commentaires

  • Nuagedelexou 21 février 2019 à 15 h 59 min

    Elle donne envie cette maison, sa vue, et sa vie, toujours du passage, un vrai bonheur!

    Répondre
  • Février 2019 : la récap bavarde — Chut ! Maman bavarde. 3 mars 2019 à 18 h 10 min

    […] février, il y a eu le premier anniversaire de la Bavarde House. Et puis les 12 ans de Marissa. Bientôt, il y aura d’ailleurs un anniversaire Harry Potter, […]

    Répondre
  • Paula 3 mars 2019 à 22 h 59 min

    Vous avez l’air super heureux dans la bavarde house !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :