Une soirée à discrétion.

Tout a commencé ainsi, ou presque (en tout cas c’est ainsi que je l’ai raconté sur les réseaux sociaux) :

mamanbavarde discrétion

« Ce soir, je me suis préparée pour un rendez-vous amoureux. Le premier. Enfin, avec mon mari, mais le premier pour lequel on fait appel à une baby sitter. Ça compte non ?! Pour l’occasion, je me suis préparée longuement à l’avance, en suivant un tuto pour appliquer sur les yeux les fards de ma palette peach (le must have d’il y a 2 ans mais n’est pas blogueuse beauté qui veut.) J’ai tout fait comme indiqué. J’ai mis le pushy machin dans le coin de l’œil, le blister love dans une concavité quelconque , tout en me disant que ça ne sentait rien la pêche du tout, appuyé le désirable dream et estompé le follow me bidule. (les noms sont faussés pour l’anonymat.) Je me suis admirée. Je ressemblais à une geisha droguée déguisée en Amy winehouse en fin de soirée très pluvieuse. Et puis j’avais plus le temps de me coiffer.
J’ai décidé de tout miser sur les chaussures. J’espère que je vais pécho. »

Les questions ont fusé : Y’avait celles qui se demandaient si j’avais changé de mec (non non) celles qui voulaient savoir ce que c’était que ces chaussures de princesse, celles qui se demandaient si j’allais pécho.

Moi, je pouvais pas répondre, j’avais resto.

Mais le lendemain, j’ai tenu à vous rassurer.

mamanbavarde discrétion

« Pour répondre à la question qui est revenue le plus souvent : of course que je l’ai pecho !!! Bon, il était déjà sous le charme alors que je n’avais même pas mis les chaussures … pour preuve ce #photobomb ! (ce sont des #irregularchoice les shoes pour la seconde question revenue le plus fréquemment !) »

Mais j’ai tenu quand même à apporter un peu plus de précisions.

Parce que ce resto, il le valait presqu’autant que mon mec :

soirée à discrétion

« Que je vous raconte quand même ce resto. On l’avait découvert au gré de nos errances périgourdines et la terrasse nous avait fait autant envie que la carte.
Nous sommes arrivés dans un lieu cosy, magique, discret. Il n’y avait d’ailleurs pas que la terrasse qui était discrète, les vins du menu étant notés à discrétion. On avait déjà lu ça dans un resto, au sujet des frites, ça voulait dire qu’on pouvait en redemander. On a dit BANCO. Le terme « à discrétion » est vraiment mal choisi pour du vin. À chaque plat, sa bouteille. Au deuxième plat, j’avais décidé que le domaine de Pellehaut, ils pouvaient me le laisser sur la table, je m’en accommoderai avec discrétion. Par acquis de conscience, j’ai goûté les autres, après tout le sommelier connaissait son affaire. Tout en revenant discrètement à mon petit Pellehaut. Il faisait bon au début de soirée mais ensuite ils ont monté le chauffage sur la terrasse. Magique, je vous dis. Et bizarre parce qu’il n’y avait pourtant aucun brasero. C’est à peu près à ce moment là que le n’am a trouvé que moi, c’était pas la discrétion qui me caractérisait. Heureusement que j’étais pas sur la carte et que le dessert au chocolat épongeait discrètement le vin.
Quoi qu’il en soit, vu comme je me traine de la chaise longue au canapé depuis ce matin, j’en conclue que je ne suis pas faite pour être discrète. Par contre, je retournerai discrètement dans ce resto ! »

Moralité : Prenez des chaussures qui brillent, ajoutez-y quelques litres de discrétion, et vous pourrez pécho !

(le dessert en bonus ) :

Précisions :

La perle de baby sitter, on l’a trouvée sur Yoopies.

Le resto magique : c’est le clos saint front à Périgueux.

Les chaussures, on les trouve sur le site de la marque ou sur des sites en ligne de chaussures, genre ici.

Mon mec n’a pas de frangin, désolée !

La palette Peach sent un truc qui pourrait faire penser à de la pêche, vite fait et de loin. Les tutos, c’est pas mon truc !

5 Commentaires

  • La vie floutch et bavarde. 4 juin 2018 à 6 h 22 min

    […] samedi matin, je larvais dans le canapé, essayant d’échapper aux suites logiques d’une discrétion peu maîtrisée la veille, lorsque mon téléphone a […]

    Répondre
  • Les Petites M 4 juin 2018 à 8 h 12 min

    Ah magique le vin à discrétion!!!! Ces soirées resto en amoureux sont mémorables!!!! Merci pour ce récit qui met le smile dès le lundi!!!
    Bisous et belle semaine,
    Marion

    Répondre
  • Camille 4 juin 2018 à 13 h 47 min

    Whaouuuuuuuuuuu merci pour le bon plan du resto! Allé hop on se fera ça quand on viendra début août !!!! (D’ailleurs sans inDISCRÉTION niveau tarif c’est comment ? ) Bonne récupération et bravo pour la belle pêche !

    Répondre
    • mamanbavarde 8 juin 2018 à 10 h 46 min

      Le menu avec vin à discrétion est à 70 euros. On ne se le fera pas tous les jours… mais excellent rapport qualité prix!

      Répondre
  • La récap bavarde de juin 2018 2 juillet 2018 à 23 h 01 min

    […] Il a commencé en toute discrétion avec un petit resto en amoureux. Le genre de discrétion qui te donne un peu mal à la tête. […]

    Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :