blogueuse

 

www.mamanbavarde.fr … Clic. Oh, tiens, ça rame. actualiser. actualiser. actualiser. Beuh, ça rame toujours… actualiser. actualiser. actualiser. bon, je vais passer par FB. Tiens, ça rame aussi. Pas grave, je vais passer par HC. Gniiiiiiiii. Sirène d’alarme dans ma tête.

Impossible d’accéder au blog. Avant de m’enflammer et de me mettre à pleurer, je clique sur les sites des copines, me disant, avec un peu d’espoir, qua ça va ramer aussi, signe que dans quelques minutes, je vais pouvoir retrouver mon joli blog rose. Je clique chez la blogueuse anonyme, chez l’hôtesse de l’air, chez l’écolo. Tout fonctionne chez elles. Ok.

Je respire un grand coup. Ça va passer, c’est sûr. Étant une quiche en informatique, il faut que ça passe. En attendant, je vais écrire un article, tiens.

Blurp. Gloups. Ouch. (putain de bordel de merde.)

Pas moyen d’accéder à ma plateforme. Ni d’écrire, ni de valider les commentaires, ni de rien. Néant. Nothing. Queutschi. Wallou. (non, je ne suis pas redondante, je suis paniquée.)

Me suis-je faite pirater le blog? Qui aurait envie de voler mes articles loufoques, de se faire passer pour la bavarde?

Le Niaf me réclame, il veut ZOUER. Oui, chéri, attends, moi aussi je veux zouer, mais avec mon blogounet, quoi…

Un message sur FB, lancé comme une bouteille à la mer, m’offre une bouée de sauvetage en plein océan.(tu remarques que la panique me faire faire dans la métaphore, quand même.) Mathilde, Audrey, Christine voient mon blog. Il existe donc encore et n’a pas été pris en otage par Yves et Robert, mécontents de ce que je racontais sur eux.

Je le laisse donc tranquille, un tout ptit peu. Et couche les enfants à 20 heures pétantes. (merci Habemus Papam, grâce à qui Scènes de ménage est passé à la trappe. on peut biaiser la Niafette plus facilement, avec des infos qui commencent à 19h30.)

Ma copine Milie, chez qui je crie à l’aide et au secours, me dit alors : « Vire les cookies et vide le cache, ma grande. » 

Hein? Quoi? déjà, Milie, autant te le dire franco. Les cookies, je les mange en deux bouchées. Pas moyen que je mette des miettes sur Mac Hulotte. (oui, le nom de mon ordi chéri, voté à l’unanimité sur ma page FB. si tu trouves ça nul, crois moi, t’es pas le seul. Mais t’avais qu’à voter.)  Quant au cache, c’est euh, …hein?

Munie de ses énigmes codées, mon ami Google à portée de doigts, je suis devenue une sorte d’informaticienne. Ouais, rien que ça. je compte même refaire mon CV,  afin de noter mes nouvelles compétences: Nettoyeuse de Mac. Ça fait un peu polar, mais j’m’en fous, j’aime bien.

Deux heures plus tard, après avoir viré, vidé, nettoyé, et maccleané… C’est dans un immense soupir de soulagement que j’accédais à mon blogounet d’amour. Pour fêter ça, j’ai décidé de lui offrir une jolie pochette rien qu’à lui. On l’a bien mérité.

Ah, et aussi… Pffffffff, c’était court, mais quand même: vous m’avez manqué!

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 thoughts on “Vis ma vie de blogueuse : quand tu ne peux plus accéder à ton blog!”

  1. Merci pour cette barre de rire ! Toutes les mêmes…! ça m’est arrivée il y a quelques temps et j’étais dans le même état que toi. Une question quand même : c’est grave docteur ?! Il vaut mieux qu’on consulte non ?!!!

  2. J’ai bien ri, bon je suis un peu comme toi niveau informatique. Au secours!!!!
    Sinon j’avais pas trop remarqué ton absence, tu as pensé à te faire soigner, te faire sevrer pour ton addiction au blog quoique moi c’est pareil.
    Bisous

  3. quand un blog est fait avec passion c’est super à lire et c’est ton cas! je suis souvent anonyme et depuis très peu sur FB. Je prends plaisir à te lire ça aurait été dommage de te perdre. Très bonne continuation!

    lala cracotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *