Voir les lettres Hollywood de près.

Il y a trois ans, lors de notre premier voyage aux States en famille, on avait cherché pendant deux heures quelle ruelle pouvait nous mener au plus près des lettres si populaires d’Hollywood.

Le quartier résidentiel est un labyrinthe. On avait beau garder un oeil sur les lettres majestueuses, elles jouaient à cache-cache avec nous.

De guerre lasse, nous étions allés les admirer de loin, depuis le Griffith Observatory.

Alors cette fois, on avait beau s’être décidés à l’arrache et n’avoir aucune organisation, on avait checké les secrets du net avant de partir.

Bon, le plan ne s’est pas déroulé sans accroc.

Les indications trouvées sur le net ne nous ont pas menés vers la Terre promise. Cependant, on a réussi à avancer et à trouver plus facilement par nous-même.

Le croisement à entrer sur le GPS, c’est celui-ci.

lettres Hollywood

Dès qu’on peut, il faut trouver une place de parking. Un policier était en train de verbaliser une file de voitures, je suis donc allée le voir avant qu’on se prenne une prune. Très sympa, il m’a indiqué »la ruelle qui n’était pas forcément plus « légale », mais qu’il ne verbaliserait pas !

Au bout de quelques dizaines de mètres, la vue nous semblait imprenable sur les lettres tant convoitées. On a pris la pose.

lettres Hollywood

Et puis on a décidé de continuer, au cas où.

Wahou, un spot encore plus fou ! Et vas-y qu’on reprend des photos. Quand tout à coup, le bruit. Angoissant. Terrifiant.

lettres Hollywood

On s’est retrouvés au milieu du chemin à courir comme des dératés parce qu’on entendait un essaim d’abeilles se diriger droit sur nous. En fait c’était un drone et on a un peu eu l’air con à nous agiter.. Si le proprio du drone passe dans le coin : Merci d’effacer cette vidéo.

On a grimpé encore, et là, une quinzaine de touristes à peine, qui admiraient la même vue que nous. Le graal.

lettres Hollywood

Devant le vieux monsieur qui nous a demandé si on voulait qu’il nous prenne en photo, on a hésité. N’allait-Il pas s’enfuir en courant avec mon téléphone ? Courait-on plus vite que lui ? N’allait-il pas foirer nos photos ? On a dit oui. On a eu droit à un shooting d’un quart d’heure. Mis à part le gars qui fait un photobomb, cette photo est élue best picture d’Hollywood. 

lettres Hollywood
lettres Hollywood
lettres Hollywood

D’ailleurs, il n’y a plus de photobomb sur la photo. Serena manie le photoshop bien mieux que moi.

1 Commentaire

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :