Ils sont venus chez nous.

Ils sont venus chez nous, et ils n’avaient pas apporté de fleurs. Tu me diras, je m’en fous, je ne sais pas m’en occuper et elles fânent toujours avant que j’ai eu le temps de changer l’eau.

Ils sont venus chez nous et n’ont pas essuyé leurs pieds sur le paillasson.

Ils sont venus chez nous et ont visité chaque pièce de la maison, ont ouvert les placards, ont foutu le bordel et n’ont rien rangé.

Ils sont venus chez nous sans y être invités, sans décliner leurs identités.

Ils sont passés devant des photos de mariage, des souvenirs de bonheur, des images des enfants. Ils ont emporté les traces concrètes de ces dix dernières années.

Peut-être qu’ils venaient de loin, peut-être que je les croise chaque matin… Je leur ai cherché des excuses, j’en ai trouvé, mais ça ne m’a pas apaisé. Ils sont venus chez nous et ont emporté ce qu’on avait mis six ans à construire. Des années de travail pour s’offrir le petit confort auquel on aspirait, mais ce n’était pas que matériel. Les photos sur le vieil ordi portable, l’ipad sur lequel les enfants se filmaient pour rigoler, ces choses qu’aucune assurance ne pourra nous rembourser. Et surtout, ils ont emporté notre tranquillité, la douce insouciance de notre maisonnée. Elle reviendra, on est forts, on le sait… mais il restera toujours ce “et si eux, ou d’autres, revenaient?”

Les premières nuits, on ne dormait plus, on veillait, l’oreille au garde à vous, la lampe de poche à portée de doigts, le numéro de la police inscrit dans les derniers composés. Il nous en a fallu, des crises d’un petit rire nerveux pour retrouver les éclats de rire clairs et francs. On a refusé de se plaindre ou de râler, on a l’humour et la dérision nécessaire pour ne pas couler, on a une famille en or et en bonne santé.  On a relativisé le vol, l’absence nouvelle de machine à café, d’aspirateur, de télé ou de machine à laver mais je crois qu’il nous a fallu deux mois, et des serrures ENFIN changées (merci les assurances de gérer l’urgence seulement si elles ne dépassent pas le budget) pour pouvoir réellement respirer.

Dans quelques semaines, on pourra nous enlever les planches en bois clouées qui remplacent le volet et qui empêchent la lumière d’entrer dans la cuisine.

En attendant, on fait plein de photos pour rattraper celles perdues ces 10 dernières années.

Ils sont venus chez nous pour nous cambrioler et j’espère qu’ils n’ont pas réellement conscience du mal qu’ils peuvent infliger.

28 Commentaires

  • mairot 13 octobre 2015 à 22 h 37 min

    Snif…

    Répondre
  • Sabine 13 octobre 2015 à 23 h 56 min

    Il est 00:54, je suis toute seule en boule dans mon lit… ET POURQUOI J’AI LU TON ARTICLE JE FLIPPE GRAVE LA MAINTENANT TOUT DE SUITE.

    Heureusement j’ai le chien de chasse de mon frère sur le paillasson…

    Sabine

    Répondre
    • mamanbavarde 14 octobre 2015 à 15 h 24 min

      On a même pensé à prendre un chien aussi 🙂 désolée de t’avoir fait flipper <3

      Répondre
  • Vlynette 14 octobre 2015 à 0 h 02 min

    Et moi j’aimerai qu’ils en aient conscience… Mais faut pas rêver, si c’était le cas, ils ne seraient pas ce qu’ils sont 🙁
    Pour les photos, effectivement, c’est le plus rageant… Heureusement, certaines ont été retrouvées saines et sauve dans l’ordi ou les albums de Maman scrappeuse 😉

    Répondre
  • Soso59160 14 octobre 2015 à 5 h 23 min

    Je crois qu’on ne peut imaginer ce que vous vivez qu’une fois l’avoir vécu….
    Bon courage à vous tous….

    Répondre
  • Djahann 14 octobre 2015 à 7 h 14 min

    C’est ma hantise. Je comprends que ça puisse si difficile au début. Mais vous êtes forts….

    Répondre
  • La Carne 14 octobre 2015 à 8 h 09 min

    c’est ma crainte. J’admire la manière dont vous avez supporté cette épreuve. Voler des photos???!!! ça dépasse l’entendement. Courage et licornes sur vous.

    Répondre
    • mamanbavarde 14 octobre 2015 à 15 h 22 min

      les photos étaient sur un vieil ordi de plus de 10 ans, comme ils ont tout pris…

      merci <3

      Répondre
  • Tayebi 14 octobre 2015 à 8 h 52 min

    Il y a quatre ans , le même scénario pour notre famille , depuis je suis parano !!!!! Et il y a trois mois le lapin de mes filles dans son clapier en pleine nuit !!!! Ils sont conscients …. pas de commentaire pour ces individus ! ANIMAUX,SOUVENIRS,DESTRUCTIONS,BIJOUX , MA BAGUE DE FIANÇAILLESQUI DEVAIT PARTIR EN REPATION , GOURMETTE DE BAPTÊME et bijoux aussi d’une de mes filles ….. bref un Viol ,que je n’ai toujours pas digéré….et il reste encore des traces sur ma porte d’entrée et ma fenêtre côté cours , même après réparation , juste pour ne pas oubliés ces c…….

    Répondre
    • mamanbavarde 14 octobre 2015 à 15 h 21 min

      j’avoue que je me sentirai vraiment mieuxx quand il n’y aura plus trace de leur passage, j’ai hâte! Courage à toi; <3

      Répondre
  • Le Quotidien d'une Maman 14 octobre 2015 à 9 h 44 min

    comme je comprends ton mal…
    Nous avons été cambriolés 2 fois lorsque nous étions enfants.. Bon ado pour ma part.
    Ils ont pris tous nos souvenirs de baptême, on fouillé dans mon armoire, dans mon tiroir à sous vêtements…

    Puis ça a faillit se repasser dans mon chez moi d’adulte il y a quelques semaines, heureusement que l’homme était à la maison et qu’il a entendu qu’on essayait de forcer la serrure… Poignée du coup fracturée, que NOUS avons du changer par nous même car les assurances ne voulaient rien savoir car pas de cambriolage mais juste efraction (on aurait dû les laisser entrer chez nous??)

    Depuis, nous dormons avec un meuble devant la porte d’entrée pour qu’on puisse entendre si quelqu’un entre chez nous la nuit, depuis chaque soir lorsque je rentre du boulot, j’ai cette hantise de retrouver ma porte ouverte… Cette hantise que mes enfants puisse avoir un souvenir atroce de voir la maison (enfin l’appartement) sans dessus dessous à cause de méchants messieurs qui ne pensent qu’à eux et pas au mal qu’ils peuvent faire ni à l’angoisse qu’ils peuvent engendrer.

    Vous êtes forts, très forts d’avoir supporter ce vol, cette épreuve qui n’est pas facile du tout.

    Répondre
    • mamanbavarde 14 octobre 2015 à 15 h 21 min

      ce n’est pas tant une force qu’une obligation, on n’a pas le choix! et nous, on dormait avec des rollers devant la porte d’entrée 😉

      Répondre
  • Elisabeth 14 octobre 2015 à 9 h 47 min

    J’ai l’impression d’avoir écrit ce texte, nous avons vécu exactement la même chose cette année : une épreuve difficile surtout avec des enfants mais on est toujours restés forts (surtout pour eux).
    Le plus dur ce sont les photos volées, toute notre vie, les vacances, les naissances et les fêtes de famille … La seule chose que je souhaiterais retrouver c’est notre pc (uniquement pour nos photos), le reste n’est que matériel, ça peut se remplacer.
    Je vous souhaite du courage pour estomper cette épreuve.
    Restez forts et positifs pour vos enfants !!!

    Répondre
    • mamanbavarde 14 octobre 2015 à 14 h 49 min

      j’ai fait une croix dessus et je les récupère à droite et à gauche pour celles que je peux. Nous avons pris la décision de cacher certains détails aux enfants, notamment le fait que les cambrioleurs avaient retourné leur chambre. Heureusement, nous avons les chouettes grands mères qui ont fait le ménage avant qu’on ne revienne!

      Répondre
  • bbb's mum 14 octobre 2015 à 13 h 10 min

    c’est terrible
    c’est une angoisse que j’ai continuellement…
    plein de bisous <3

    Répondre
  • Juliette 14 octobre 2015 à 20 h 38 min

    Vécu également quand j’étais ado… c’est moi qui ai découvert la maison en rentrant des cours… la porte fenêtre explosée… les portes des meubles ouvertes… est-ce qu’ils sont encore là? Et là un bruit de verre brisé (sans doute un morceau de la fenêtre qui a fini de se détacher)… je sors en courant… l’appel à la police puis aux parents partis quelques jours pour leur annoncer la nouvelle… et effectivement les souvenirs envolés avec les appareils photos et caméscopes, la chevalière de mon père restée sur le chevet car ses doigts avaient gonflés (offerte par ma mère pour leurs fiançailles). Et justement c’est arrivé à leurs voisins la semaine dernière! Même méthode avec plus de 10 ans d’intervalle…

    Répondre
  • sylvie 15 octobre 2015 à 7 h 12 min

    Je suis fortement désolé 🙁 je ne sais que maintenant, heureuse que vous n’avez rien
    je suis désolé

    Répondre
  • Lea 15 octobre 2015 à 8 h 13 min

    Je viens tous juste de l’apprendre, contente que vous allez bien
    bon courage pour la suite !
    Navré de ce qui c’est passé !

    Répondre
  • Julie GRT 15 octobre 2015 à 9 h 01 min

    Dure dure… s’ils se cantonner qu’a partir avec les biens materiels sans avoir a fouiller les tiroirs ce serait “plus simple” ils violent l’intimité… courage je trouve que vous vous en sortez bien niveau moral c chouette de relativiser autant, ça aide au sommeil des enfants! meme si la douleur restera tjr de savoir que certains se battent dans la vie pour s’offrir des choses et que certain s’offrent les biens des autres sans scrupules

    Répondre
  • Lorelei 15 octobre 2015 à 13 h 10 min

    Je t’envoie plein de courage pour surmonter ça, j’imagine comme ça doit être traumatisant pour vous….
    gros bisous

    Répondre
  • Fred / Une souris bleue 15 octobre 2015 à 20 h 21 min

    C’est une de mes plus grandes peurs pour ma famille : que ma maison soit pillée ou brûlée et toute notre vie avec. On a beau dire que l’on n’est pas matérialiste je pense que l’on a effectivement besoin de notre cocon et de notre sécurité. J’imaginé combien ça a du être choquant et bravo vous êtes forts ça fait du bien de te lire ainsi <3

    Répondre
  • Marine 16 octobre 2015 à 15 h 25 min

    Hello… ton article commencait de facon bien mystérieuse et pendant que je continuais ma lecture je me disais “oh non, non, c’est pas ca, oh non………ah si :(” Bon courage, le plus important c’est que vous soyez tous sain et sauf

    Répondre
  • Isabelle de Guinzan 22 octobre 2015 à 14 h 03 min

    Oh je suis désolée pour vous… Chapeau quand même d’avoir réussi à faire de cette mésaventure un article si bien tourné !

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :