Profiter.

En sortant de l’école, le Niaf était d’humeur bougonne. Fatigué, il prenait appui contre moi tout en demandant à venir dans mes bras. Alors que le “Non, tu as presque 5 ans, marche” allait franchir mes lèvres, j’ai choisi de passer outre mes principes et de le porter. Son souffle tout chaud contre mon cou, nous avons ainsi marché quelques mètres ensemble, jusqu’à ce qu’il décide de courir.

Profiter. Bientôt, je ne pourrais plus le porter. Est-ce qu’accepter de le prendre dans mes bras va faire de lui un enfant plus capricieux? A l’instant même, je m’en fichais. J’avais la possibilité de le faire, de sentir ses cheveux me caresser le visage et ses petites mains tapoter mon dos.

Profiter. Sortir les admirer faire du vélo, de la grosse craie ou du roller dans la rue plutôt que de faire mon ménage. Préparer un gros gâteau au chocolat pour l’anniversaire des peluches à la place du tri pubs/factures, manger des cookies plus gros que soi.

profiter-cookie

Profiter. Lire deux histoires à la place d’une seule, même s’ils demandent la seconde juste pour retarder l’heure du coucher. Fermer les yeux sur ce cinquième ” Promis, c’est le dernier!” pour le tour de toboggan. Passer une heure à lui faire une tresse même si c’est couru d’avance, elle l’enlèvera 10 minutes après. Lui mettre du rose, du vert et du bleu sur les ongles des orteils, parce que oui, sur les pieds, on s’en fiche de ne pas avoir les mêmes goûts pour la mode.

Profiter. Dormir tous les trois dans le même lit quand Papa est en déplacement, regarder les dessins animés en pyjama le dimanche après-midi, faire un petit déjeuner à la place du dîner.

profiter-bulles de savon

Profiter. Demander un milliard de bisous et des câlins par paquets. Chanter comme des petits fous dans la voiture, danser autour de la table de la salle à manger, rire de petits riens, kiffer. Mettre des paillettes dans la vie, s’extasier sur la couleur du ciel, souffler les pissenlits en faisant des voeux.

Un jour, bientôt, trop vite, ils marcheront loin devant moi pour se rendre à l’école. Un jour, ils ne voudront plus se déguiser parce que c’est ringard et fermeront la porte de leur chambre parce que c’est la leur. Un jour, ils grandiront et c’est la vie. Mais c’est autant mon rôle de les aider à grandir que de leur faire profiter de leur enfance. (et d’en profiter avec eux!)

44 Commentaires

  • Christelle 23 septembre 2015 à 20 h 58 min

    C’est touchant, j’adore. Je me reconnais aussi dans cette façon de voir la vie, avec des enfants notamment.
    Leur apporter de la joie tant qu’on peut, c’est un merveilleux cadeau à leur faire. 😀

    Répondre
  • Cli 23 septembre 2015 à 21 h 01 min

    Voilà un bien joli texte!
    J’essaye de profiter au maximum….mais dans le quotidien on oublie trop vite cela et en effet bientôt viendra le temps où on en aura de moins en moins l’occasion alors il faut profiter maintenant!
    Merci <3

    Répondre
  • Suzanne 23 septembre 2015 à 21 h 02 min

    J’aime beaucoup ton article plein de positivisme (tout le contraire du mien…)
    Profiter tout simplement et ça j’adhère !! A appliquer maintenant ! Bises

    Répondre
  • Maud 23 septembre 2015 à 21 h 11 min

    Très bel article !

    J’ai justement fait pareil aujourd’hui pour les bras, car ma fille refuser de m’accompagner faire une course, et pour l’en convaincre, c’est même moi qui les lui ai proposer, mes bras ! Du jamais vu… moi qui refuse toujours ce genre de caprice.

    Hormis ça, malheureusement, je ne pourrais pas écrire le reste de ton billet. Je constate justement ces temps-ci que je passe trop de temps à crier, dire non, refuser l’histoire du soir parce qu’on est encore en retard sur la planning…

    Bref, tu as raison, mais je ne sais pas faire ça. 🙁

    Répondre
  • nicollin 23 septembre 2015 à 21 h 11 min

    Profiter avant que nos enfants soient propulsés dans ce monde de fous et d’horreur profiter de cette bulle tant que c’est possible profiter de la vie car on ne sait pas de quoi demain sera fait….
    Douce nuit :-*

    Répondre
  • bbb's mum 23 septembre 2015 à 21 h 36 min

    c’est si bien écrit ! <3

    Répondre
  • lily 23 septembre 2015 à 21 h 39 min

    Tu as tellement raison! Perso je porte encore Néné de 3 ans à la sorte des classes et j’ai porté Nana jusqu’à ses 4 ans et j’ai adoré ^^

    Répondre
  • Snoph 23 septembre 2015 à 21 h 58 min

    Profiter d’un touchant et joli billet qui, pour cause de fatigue ou d’hormones en vrac, m’a mis les larmes aux yeux.
    Ici une porte sur deux est fermée mais on aime toujours faire des petits-déjeuner au dîner.

    Répondre
  • Cindy FaitlaDinde 23 septembre 2015 à 22 h 14 min

    J’ai fait exactement la même chose que toi ce matin, en allant chercher mon lardon. Je l’ai porté jusqu’à la voiture parce que c’est juste trop bon de le retrouver et de sentir sa petite tête dans mon cou <3

    Répondre
  • Soso59160 24 septembre 2015 à 5 h 34 min

    Bel article!! Et oui, profitons tant qu’on le peut encore!!!

    Répondre
  • maman copine 24 septembre 2015 à 7 h 48 min

    et puis un jour eux aussi auront des enfants…………………………….et le cycle recommencera !

    Répondre
  • Marlène - une maman dans la ville 24 septembre 2015 à 8 h 12 min

    J’en ai les larmes aux yeux car je me reconnais bien dans ce joli texte! Ils grandissent si vite <3

    Répondre
  • Corinne 24 septembre 2015 à 8 h 27 min

    Bonjour. J’ai élevé mes cinq enfants de cette façon, ils n’étaient pas gâtés matériellement, mais gâtés par le temps que j’ai passé avec eux à rire, chanter (ah les repas où on décidait de faire un tour de chant debout sur une chaise!), bricoler….. Certes ma maison était très rarement rangée mais bizarrement les gens qui me critiquaient aimaient y venir!
    Mes cinq bébés sont maintenant de jeunes adultes et bien ils sont toujours aussi présents et aussi dingues, ils ont choisi des compagnes et compagnons du même genre et le bonheur continue, c’est génial il n’y a pas eu de cassure. Je vous souhaite de vivre la même chose, il me semble que vous êtes bien partie pour.
    Amicalement
    Corinne

    Répondre
    • Karine 29 septembre 2015 à 12 h 33 min

      Et alors pas de risque d’en faire des capricieux??? moi aussi j’ai envie de sourire de rire et de rigoler de tout mais comment lui apprendre les limites aussi? La SF me disait l’autre jour qu’il fallait lui apprendre “la frustration”!! quel cauchemar ce monde, apprendre de telles choses à ce petit bout!:-( 3 mois une semaine de bonheur et les engueulades de la SF, du pédiatre et tous autres amis et familles)

      Répondre
      • mamanbavarde 2 octobre 2015 à 15 h 06 min

        bah sinon… change de SF 😉 La mienne me disait qu’à 3 mois, il n’y a pas de comédie. Tu auras bien le temps ensuite de lui rappeler les limites! 🙂

        Répondre
  • anneso 24 septembre 2015 à 8 h 56 min

    Merci

    Répondre
  • Vlynette 24 septembre 2015 à 10 h 49 min

    … s’allonger sur le sol de l’atelier pour écouter la pluie tambouriner sur les vélux et le toit… jouer au hockey sur glace dans la cuisine… le laisser peindre des cartons dans LE pyjama spécial peinture… faire tomber des briques en plastique pendant des heures… jouer aux dominos au moins aussi longtemps… le voir appliquer “ses” règles parce que c’est “son” jeu et les refuser juste pour le voir argumenter…
    Bref ! Profiter d’un petit-enfant sans la moindre contrainte car lorsqu’il est là, il n’y a que lui qui compte 🙂

    Répondre
  • Elsa 24 septembre 2015 à 11 h 12 min

    Dire à mon fils, en 4e et qui me dépasse presque “bon, tu préfère que je t’attende sur le parking cette année?” et l’entendre répondre “ah non, tu te gares sur le parking et tu montes m’attendre devant le portail du collège!!!”…mon petit cœur était tout content!

    Répondre
  • Milie 24 septembre 2015 à 11 h 36 min

    Profiter à fond <3

    Répondre
  • Verlaine 24 septembre 2015 à 12 h 45 min

    Tu me donnes envie de courir les chercher à l’école et de leur faire un looooooooooooooong câlin 🙂

    Répondre
  • FLo Oui j'arrive 24 septembre 2015 à 12 h 50 min

    Le déjeuner à la place du dîner … j’adorais étant gamine ! On appelais ça “la repas du chocolat chaud”… c’est vrai que je ne le fais pas avec mes enfants ! J’vais m’y mettre ! Ma madeleine de Proust…

    Répondre
  • maman est occupée 24 septembre 2015 à 13 h 26 min

    Bien d’accord avec toi : il faut profiter de leur enfance à fond !

    Répondre
  • EzEvEl 24 septembre 2015 à 13 h 48 min

    Hello,

    J’essaie d’en faire autant (sauf pour le coucher car après ils sont crevés)
    Mais je suis d’accord, il y en a beaucoup qui viennent pleurer une fois que les enfants sont grands.
    Mais c’est avant qu’il faut se réveiller

    Isa

    Répondre
  • MissBrownie 24 septembre 2015 à 14 h 29 min

    C’est doux de profiter !
    Je ne refuse jamais à Chichi de le porter, même s’il mesure 1m10 et pèse 19kg parce que je sais que ça ne durera pas … D’ailleurs il me le demande de moins en moins et comme c’est mon p’tit dernier, ça me manque un peu.

    Répondre
  • Carole selky 24 septembre 2015 à 14 h 57 min

    Tu as bien raison. ..
    Les câlins c’est la vie…
    Bizouxx

    Répondre
  • Lea 24 septembre 2015 à 15 h 05 min

    Eh oui,les enfants ça grandis et ça sen va des fois, rien ne remplace ces moment douce de l’enfance
    Courage tu es une bonne maman !

    Répondre
  • sylvie 24 septembre 2015 à 15 h 18 min

    C’est touchant et j’ai envie de dire que c’est aussi triste mais c’est désormais comme tu l’avez souligné , c’est la vie
    Profitons tant qu’on le peut encore!!!

    Répondre
  • Christelle - Top Produits Bébé 24 septembre 2015 à 15 h 34 min

    Tu as bien raison, il faut profiter des petits (et grands) bonheurs de la vie, profiter de nos enfants avant qu’ils ne grandissent “trop” ! Ton texte est très beau.

    Répondre
  • Melanie 24 septembre 2015 à 16 h 31 min

    J’adore ton billet 🙂 Tu as 100% raison : profitons !!

    Répondre
  • Veux pas ! 24 septembre 2015 à 21 h 02 min

    C’est comme ça qu’on crée des souvenirs à vie ! Profitez bien 🙂

    Répondre
  • isabelle bergamote 25 septembre 2015 à 13 h 52 min

    Moi qui suis plutôt rigoureuse en matière de nutrition, je pourrai crier au scandale. Mais non je suis carrément d’accord 🙂
    Il faut savoir profiter de tous les instants, mêmes ceux qui dérogent à nos règles 😉

    Répondre
  • lexou 26 septembre 2015 à 13 h 30 min

    Voilà pourquoi le dimanche on este souvent en pyjama, on fait des crêpes à 18h, on sort la pâte à modeler toute la journée, profiter, respirer, se détendre, la vie est bien trop courte pour se prendre la tête..le ménage attendra, les papiers aussi tant pis!J’adore ce billet!!

    Répondre
  • Fred / Une souris Bleue 26 septembre 2015 à 14 h 17 min

    J’ai pris mon temps pour venir te lire mais je ne le regrette pas, ça fait du bien de lire ça au début du week end 🙂

    Répondre
  • Aoud 29 septembre 2015 à 13 h 49 min

    Je découvre votre blog via cet article et wahou.
    C’est tellement ce que nous essayons de faire avec nos petits. Profiter à fond d’eux comme si chaque jour était le dernier…
    Je m’en vais à la découverte de votre blog.
    Audrey

    Répondre
  • Chantal 29 septembre 2015 à 13 h 52 min

    Oh oui… En profiter…en profiter ! Retenir tous ces moments de pur bonheur ! … Parce qu’un jour…on se retrouve autour d’un gâteau d’anniversaire avec… 15 bougies … et puis 20 et puis,et puis… Parce que ce jour-là on se dit que l’enfance est bien loin et qu’on n’en profite pas assez… Ma fille fête ses 30 ans dans 12 jours et ce jour-là je sais ce que je lui dirai : tu seras toujours mon bébé !

    Répondre
  • delphine 29 septembre 2015 à 14 h 26 min

    J’ai la chance d avoir pu garder mes deux enfants jusqu’à leur rentrée en maternelle.
    Mon loulou viens de faire sa rentrée alors certes la vie de mère au foyer n est pas facile tous les jours et maintenant les journées sont longues mais j’ai pu partager avec eux pleins de moments de bonheur, leurs premiers pas, leurs premiers mots…..
    Je suis maman solo depuis 4mois.
    Et tout ces petits moments qui passent si vite j essaie de les partager au maximum avec mes deux amours, Cléa et Lohan je vous aime.

    Répondre
  • Yamna 29 septembre 2015 à 19 h 31 min

    Merci pour ce rappel! On oublie souvent que nous parents devons profiter de nos p’tits choux…
    Je vais bien profiter de mes garçons demain c’est mercredi 🙂

    Répondre
  • Dref 29 septembre 2015 à 22 h 25 min

    Merci infiniment de nous redire encore et encore que ces momenrs sont précieux!

    Répondre
  • minouchesmum 1 octobre 2015 à 10 h 05 min

    J’adore 🙂
    c’est tellement ça! les voir grandir c’est aussi compliqué que de leur dire “non tu es grands maintenant” ….
    profitons!

    Répondre
  • Sophie 12 octobre 2015 à 14 h 35 min

    Coucou,
    Je suis tout à fait d’accord, il vaut mieux en profiter ! Lorsqu’il sera grand, tu n’auras plus vraiment l’occasion de passer des moments aussi intimes avec lui. Moi aussi, je m’amuse autant que possible avec mon loulou. On regarde ses dessins animés préférés, ensemble. Les week-ends, on se promène et on se fait des câlins tous les soirs. Je l’aime tellement, mais il grandit si vite. =(

    Répondre
  • Marcus D 16 octobre 2015 à 14 h 43 min

    Les enfants grandissent vite… Je partage ton avis concernant le fait qu’il faille en profiter pour passer du temps avec eux avant qu’ils n’atteignent l’adolescence (là, on aura beaucoup de soucis à se faire, lol ).

    Répondre
  • Marine 26 octobre 2015 à 20 h 34 min

    avant d’être maman on me disait profite ça passe vite et… c’est tellement vrai. Parfois il faut savoir mettre un mouchoir sur ses principes et simplement profiter de ces petits moments qui filent trooop rapidement

    Répondre
  • Modave 25 septembre 2017 à 11 h 28 min

    Je me suis dit pareil ce we qd ma dernière presque 2 ans demande pour manger sur mes genoux. .. bientôt ils claqueront la porte et voudront plus nos bras et nos bisous. .. profitons

    Répondre

Pour dire des trucs:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :