Salut bébé-lecteur! C’est moi, le niaf! ça faisait longtemps que je n’avais rien raconté ici, parce que figure toi que j’ai pas une minute à moi: ramper, me mettre sur les genoux, baver, me faire câliner, manger, dormir, progresser…ma vie est passionnante.

Mais je pense à toi, nouveau né qui lit par dessus le bout d’sein de ta reum, ptit loustic qui zyeute l’écran depuis ton transat, bébé grassouillet qui fait semblant de vouloir un câlin pour lire les news de la blogosphère…depuis quelques mois maintenant, après une étude approfondie via le bidon de ma maternelle, je recense dans un coin de ma tête toutes les astuces pour faire enrager nos chers têtes grisonnantes à force de se faire des cheveux blancs, pour nous.

Faut avouer, c’est trop bon de les voir se crisper, flipper, arrêter de respirer, crier, persévérer, soupirer, retenter, s’exaspérer. Je sais que t’es comme moi et que tu kiffes ta race de baby. Alors je me suis dit, tiens, et si on se donnait des trucs histoire d’augmenter un peu plus notre potentiel de mise en rage parentesque?

Y’a bien sûr les incontournables, et puis y’ aussi les ptits bonus, qui mangent pas de pain mais qui une fois bien accumulés, creusent les cernes de nos vieux, provoquant du sourire amusé au burn out exaspéré. Attention toutefois de ne pas exagérer. Les user, oui, mais petit à petit. Faudrait pas non plus les esquinter tout d’un coup, parce qu’après, c’est le début de la fin des haricots…

 Donc, en exclu pour toi, les trucs qui me font marrer!

 – Ne pas dormir la nuit. ça, on a tous fait. Le must, c’est de commencer à dormir 8 heures d’affilée pendant un certain temps, puis, quand ils se disent que « ça y est, on est tranquilles », hop, recommencer. Des petits cris suffisent (ne te réveille pas totalement, faut être en forme dès le lendemain 6 heures), mais juste de quoi les faire sortir de sous la couette.

– Faire pipi, au moment où on t’enlève la couche. Je sais, c’est chaud, ça demande de l’entraînement, et parfois, faut se retenir un bout de temps avant de pouvoir marquer ton territoire (et la nouvelle chemise de Papa). Mais ça vaut le coup.

– Régurgiter, juste quand ton père a fini de te mettre body, t-shirt, salopette et gilet. Le laisser recommencer en rigolant. Faire caca au moment où il finit pour la seconde fois. Régurgiter à la troisième.

– S’endormir sur son bib…puis se mettre à hurler au moment où on essaye de l’enlever.

– Appuyer sur le plus de touches possibles en même temps, quand maman écrit un truc important sur l’ordi. Avec un peu de chance, l’écran va devenir tout noir, et maman, toute blanche!

– Dire « papa » quand ta mère s’evertue à te faire répéter « maman » et puis  « caca » quand on veut te faire articuler « papa ». Attends, c’est bon, t’es pas un perroquet!

– Enlever la chaussette gauche tandis que Maman enfile la droite. Recommencer avec la droite pendant l’enfilage de la gauche. Voir combien de temps ça peut durer avant de finir pieds nus pour la journée.

– L’incontournable: Faire brrrrrrrrrrrrrrrrrr au moment où la cuillère vient de déposer la purée de carottes sur ta langue. Dans le genre, fermer la bouche juste avant l’arrivée de la cuillère. Ou sortir la langue, refermer la bouche, rentrer la langue. Vieux comme le monde, mais toujours tordant.

– Pleurer, chouiner, crier (au choix, c’est selon TA tolérance au bruit.) Puis s’arrêter net et sourire si on braque l’appareil photo, le caméscope, ou si Mémé Georgette arrive. Tu fais passer tes parents pour de vieux mythos aigris. Les gens diront: « mais il rigole tout le temps ce bébé… » à force, ils n’oseront même plus dire que t’es un gros boulet.

– A l’inverse, jouer tranquillement dans ton parc. Te mettre à pleurer quand la factrice ou mémé Georgette arrive. Comme si t’ étais là depuis des heures et que personne ne songeait à s’occuper de toi. Là, faut gérer niveau trémolos, et bien faire vibrer ta glotte, preuve immuable d’une détresse profonde.

– Refuser les purées maison. Et avaler les bléditrucs, comme si tu découvrais enfin la vraie vie. A ne pas faire à tous les coups, sinon, c’est toi qui vas en pâtir…

– Refuser de manger quand papa donne. Tout engloutir comme un vorace dès que maman arrive. (ça s’appelle diviser pour mieux régner, en langage adulte, et ça te servira toute ta vie).

Bien évidemment, à toi de gérer selon ton caractère habituel. Et puis, surtout, surtout, n’oublie pas. Après, faut les renvoyer à leur gagatitude quand même. Fais claquer le bisou (ma technique de la mort qui tue), regarde avec adoration, niche toi dans le cou du parent excédé, fais le sourire qui va d’une oreille à une autre, et glisse quelques onomatopées ressemblant de près ou de loin à « maman » ou « papa ». (ils s’en foutent que tu ne le dises pas vraiment, ils ne comprennent que ce qu’ils veulent!)

A bientôt pour de nouveaux conseils!

15 thoughts on “Astuces pour faire enrager ses parents!”

  1. Ici Cracotte, la fille de Fleur des champs qui s’exprime:
    « Bravo Niaf! Jolie brochette de choses qui font enrager les parents! Je te confirme, j’ai tout testé dans ma jeunesse, et tout marche. Un petit truc que tu as oublié: faire caca dans le bain, c’est vraiment un truc fun à faire au moins plus d’une fois dans sa vie aux parents! »

  2. @ Chocophile, pour ce genre de trucs, tu peux compter sur le niaf!

    @ Dark…il ne les avait que le dimanche aprem!

    @ la mère cane, dès aujourd’hui, vaut mieux!!!

    @ racotte, de la part du niaf… »ah bah merci pour l’info, j’ai pas encore essayé…trop génial! »

  3. Coucou, c’est Jolie Bichette !
    Ma maman se demande comment nous avons fait pour nous téléphoner et partager toutes nos bêtises. Remarque , c’est cool, quand elle te lit elle se marre, on va voir si elle rigolera encore quand je lui ferai le coup du pipi sans la couche (mon must du moment). La semaine dernière j’ai fortement utilisé le « j’veux pas de ton truc cuisiné avec amour »!
    Merci bien cher Niaf d’écrire tout blog ce que je pense tout bas !
    Jolie Bichette

    p.s. : Quels monstres nous avons enfantés ! La Fée Passie

  4. Argggggrhhh si j’en chiais pas tant avec Numéro 3 et comment me pourrir la vie en 2 leçons, je ferais pipi dans ma culotte tellement je me suis marrée (enfin non j’ai pas dit ça parce que je suis au bord du bout de la fin de la crise de nerfs mais si quand même, j’me suis marrée !!!)

  5. @ MMPS, quoi, a y est, le bout du tunnel???? meuh nan, j’suis sûre qu’il va y avoir plein d’autres occaz de se marrer à s’en faire pipi dessus!!!! (si si, même en sortant de crevé parental!)

    @ Jolie Bichette, de Niaf…ne lui dis pas nos petits secrets ma jolie bichette…promis, dès que j’en ai une nouvelle à t’annoncer, j’te textote!!!!

  6. Trop bon ! Bravo pour la liste, justement y’en a une qui vient de me faire tiquer : j’me suis pris un pipi inopinément pendant le massage d’après bain… coquin de Koala !
    Bon courage à tes parents, petit Niaf

  7. Dis donc petit Niaf, toujours aussi fort pour écrire des articles !! J’ai bien rigolé, évidemment, je n’ai pas fait lire cet article à Poussin au cas où il ait envie de tester certains de tes petits « trucs à enrager les parents » parce que dans son genre, il est pas mal non plus….

  8. Mon Bibounet d’Amour, il y avait effectivement longtemps que tu n’étais pas passé ici ! Je me réjouis de te revoir et tout ce que tu pourras faire ou raconter n’a pas d’importance : tu es le plus chouette bébé de la terre ENTIERE
    … en toute impartialité évidemment

  9. Super la liste mais elle ne tombera pas dans les mains de Petit Bonhomme !! Il y a déjà quelques points qu’il connait donc on ne va pas le tenter plus !!!
    J’ai eu droit au caca sans couche et c’était le « caca fusée » sur le tee-shirt tout propre de Maman qui sort du bain !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.