«

»

C’est quoi, être une #badmother ? (analyse et définition sociologique, presque)

Cette semaine, ma copine Emma, (si tu connais Emma, t’as déjà dû voir son décolleté au dessus des waters. Voilà.) m’a convié dans un groupe ayant pour dénomination #BadMother.

Alors, il a fallu que je m’interroge. BADMOTHER? Késako?

badmother

Déjà, j’ai éliminé le sport. On ne fait pas du badmother comme d’autres feraient du badminton. Ou alors, ce serait du lever de coude à l’apéro pendant que mon fils relève la langue du mieux qu’il peut pour ôter la morve qui lui coule du nez. (pas assez fourchue pour choper les mickeys, tant pis.) parce que j’ai la flemme d’aller chercher un mouchoir. (en plus, s’il prend son marche pied, qu’il le pose en équilibre sur un tabouret et qu’il grimpe, il PEUT l’attraper tout seul. Aucune autonomie.) (la morve, c’est bien pour les anti corps.)

Bon, revenons à notre hashtag. Badmother, serait-ce  un état d’esprit? Ma quasi perferction m’aurait à ce moment là empêcher d’intégrer le groupe (où on se marre bien la trogne, alors ça m’aurait agacé. Et puis entendons nous bien, j’ai pas envie que les #badmothers me cassent du sucre sur le dos, à moi, la mère extraordinaire. Et si j’y suis, elles ne peuvent pas puter. héhé.)

J’ai bien lu ce qu’écrivaient les copines. Val avait mis des sandalettes à sa fille, le seul jour de la semaine où il avait plu des chiens et des chats (traduction d’une expression anglaise parce que je n’avais pas envie d’écrire « comme vache qui pisse.) (oups, c’est fait. Tant pis). Moi aussi, j’ai fait ça mardi, et je n’ai pas osé retourner à l’école pour éviter que le niaf s’accroche à moi comme la moule à un rocher en pleine houle. Ah, ok, je pige. #BadMother.

Même que le soir, quand Niafette m’a signalé qu’elle avait eu vraiment froid en cour de récré, malgré la culpabilité qui m’avait rongé entre 10h49 et 10h53, j’ai pris mon air blasé et j’ai rétorqué:  » Niafette, tu as 6 ans quand même. il faut savoir prendre des initiatives et ton manteau, le matin » (là, j’ai été plutôt fière d’avoir sorti mon premier zeugma de la journée.) Quoi? Ah, ok! #BadMother !

Et puis, tu sais comment c’est. Au départ, tu penses que non, vraiment, toi, tu n’as rien à raconter… finalement, le premier souvenir indigne ouvre les vannes à un flot d’autres souvenirs encore plus indignes…

La fois où j’ai coupé les ongles du Niaf, que j’ai lutté parce que çui là était plus difficile à couper que les autres, qu’en vrai, c’était un bout de doigt, que j’ai cherché en vain un pansement dans la salle de bains pendant que le niaf saignait dans la baignoire (et que je pensais qu’heureusement il ne savait pas écrire, imaginant le « ma reum m’a COUPER » qu’on aurait pu retrouver dans la baignoire) … #BadMother, donc?

Et la fois où j’ai tenté de lui coller 90 gouttes de celesten dans l’oreille parce que je n’avais pas lu la notice … ah… #BadMother?

Donc, la fois où je l’ai enfermé (par mégarde, hein) dans la bagnole et que j’ai perdu les clés  … #badmother encore ?

Ok. Je crois que j’ai saisi. La badmother est une mère formidable. Mais elle fait aussi des boulettes, des fois, qu’elle assume avec le sourire, et humour, le vendredi, pour Petits Diables et Foxy Mama.

Je pense que je vais pouvoir participer régulièrement, donc.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Maman louzoù

    Une vraie #BadMother de folaïe !!!!! ^^
    Je ne sais pas pourquoi ???? Mais je sens que je vais l’adorer ce rdv de la semaine ^^

  2. PetitDiable

    Ah pas mal le coup des ongles! Tu fais fort! Huhu!

    Merci d’être parmi nous!

  3. Florence BatMax

    Ah oui, le célestène, qu’est-ce que j’avais ri 😀

  4. Amélie Epicétout

    Ah le coup des ongles c’est ma hantise! Bon ça n’a jamais encore saigné ici, ouf… rahhh z’ont ka pas bouger aussi!

  5. Carole Nipette

    Je vais faire rabat joie mais ayant connu de près des enfants avec des vraies bad mother j’ai toujours du mal avec cette mode de mère indigne ou bad mother, autre nom qui surfe sur la même vague… Une bad mother est une paumée ou une vraie sadique ça je peux te le garantir… je sais je casse l’ambiance 🙂
    faudrait trouver des surnoms sans consonance négative… y’a du psy à explorer là dedans d’ailleurs, certaines mères ont apparemment besoin de se dévaloriser même dans l’humour…

  6. FoxyMama

    @Nipette : Merci pour ton petit mot mais dans l’idée ce n’était pas pour se dévaloriser. Au contraire, la vie est faite d’un tas de petits fails éducatifs et dans ce monde où la mère se doit d’être parfaite et montre une image très policée, autant déculpabiliser avec humour.

    1. Carole Nipette

      je sais bien que l’idée n’est pas de se dévaloriser mais c’est inconscient avec l’utilisation de mots négatifs… je continue à penser qu’il y a vraiment quelque chose à explorer du côté des fausses mères indignes et des fausses bad mother, (y’a que la langue qui change…) même si c’est une réaction aux fausses mères parfaites, c’est intéressant, mais je ne suis ni sociologue ni psy 🙂
      pour te donner une idée de ce que je pense voici deux vieux billets http://www.nipette.com/article-nous-sommes-toutes-la-mere-parfaite-de-quelqu-un-113184268.html et http://www.nipette.com/article-mais-pourquoi-tout-le-monde-veut-etre-une-mere-indigne-60764093.html ça explique ce que je ressens avec tous ces termes mal utilisés 😉

  7. MissBrownie

    Le coup du Célesten, j’ai ri 😀
    Mouhahaha

  8. maman est au musée

    Tu es une Bad Mother en puissance ! Le coup de l’ongle, ça m’est aussi arrivé avec ma puce quand elle n’avait que quelques mois. Une semaine avant, j’avais engueulé l’Homme comme du poisson pourri parce qu’il avait fait la même chose. Fail de bad mother !

  9. flying-mama

    Je pleure de rire, pour le coup de l’ongle et pour le coup des gouttes! Merci pour ce bon moment déculpabilisant!

  10. mimite

    j’ai bien faillit lâcher une goutte dans ma culotte en lisant le coup des ongles/doigts coupés et du célestène dans l’oreille … pardon 😀

  11. Anne-Estelle

    Et finalement, c’est un sport quotidien d’être une badmother non? Parce qu’on a beau tout faire pour pas l’être, ça nous colle à la peau (comme ce bout d’ongle au bout du doigt qui était en fait le bout du doigt tout court) 🙂

  12. Elodie

    J’ai aussi coupé un bout de doigt a valentin quand il avait 1 mois. Depuis je ne les coupe plus, je laisse l’homme le faire…
    Faut ue j’essaie de me souvenir des miens 😉

  13. Mais elle est où ta mère?

    J’approuve totalement ton billet.
    Mais quand même, je tiens à dire un truc: couper les ongles d’un bébé, c’est fichtrement dur, merde.

    1. mamanbavarde

      Bah oui… Les ongles ne devraient pousser que bien plus tard. Encore un truc à réclamer au sav!

  14. crisprolls

    on est toute un peu des badmother en puissance, on fait des boulettes, on pense parfois a soi avant notre enfant. j’aime bien ce rendez vosu du vendredi ca faisait très longtemps que je n’avais participé à un rendez vous. hahaha le coup du célestene

  15. Karine MamanCherry

    Ho purée, maintenant que t’en parles je dois pourvoir en trouver quelques uns aussi d’épisodes #badmother !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>