Dialogue de salon de coiffure:

– Vous savez à peu près ce que vous voulez?

– Je sais parfaitement. Je veux des cheveux brasero.

coiffure brasero

– …

– Nan mais attendez, j’ai une photo. Faut juste oublier les mojitos.

 

Le salon de coiffure entier a dû me prendre pour une malade mentale. (dans la mesure où c’est là que je me suis préparée pour mon mariage en bottes en caoutchouc, les coiffeuses savaient pourtant que je suis un peu chelou. Maintenant, elles en sont convaincues.)

Ok, j’ai dit. Je vous raconte. Du coup, je vais te raconter à toi aussi.

J’étais à Los Angeles (tu vas commencer à le savoir) et nous buvions un mojito en terrasse avec les collègues de ma copine hôtesse de l’air. Bien évidemment, pas de mojito sans selfie, j’ai donc dégainé l’aïe-phone pour t’en faire profiter sur ma page fb (oui tu peux y aller elle est sympa ma page).

Et là, alors que je regardais la photo, j’ai eu un choc. J’étais une méga bombasse. Si. Cette couleur de cheveux, elle m’allait trop bien. Tellement bien que je ne me souvenais même pas que j’avais une si jolie teinte, tiens. Ahem. Normal. Ma couleur de cheveux, en fait, c’était plutôt poils de dromadaire pour cause de poux. (l’histoire des poux, c’est là.)

cheveux-brasero

Mais alors quoi? Le bon air californien? Que nenni. Le BRASERO. Juste à côté de moi, il donnait des reflets légèrement cuivrés à ma chevelure. Le kiff, starkiff et autokiff. Je DEVAIS devenir cette femme aux cheveux brasero. Isa était partante pour courir dans un centre commercial ouvert de nuit et acheter une teinture, mais la dernière fois où j’avais eu l’envie subite d’avoir les cheveux cuivrés, j’avais fini orange. Pas poil de carotte, plutôt orange mécanique.

J’ai donc patiemment attendu mon retour et l’ouverture de mon salon de coiffure.

Bref, si tu croises une bombasse aux cheveux brasero… ne t’enflamme pas. Ce n’est que moi.

cheveux-brasero-maman-bavarde

(ma modestie me suit, loin ,très loin derrière.)

PS: L’air bourré sur les photos, c’est pas dû au brasero. Là pour le coup, c’est la teinte (ou l’atteinte) du mojito.

PPS: Mon fils m’a demandé hier si ça allait s’éteindre bientôt, la lumière dans mes cheveux. Brasero, je l’avais bien dit 🙂  

11 thoughts on “La coupe de cheveux brasero.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.