Du mal de ventre aux confettis.

mal-au-bide-confettis

Mal de ventre et larmes de fatigue et de douleur pour elle.  

Mal au ventre, et inquiétude pour nous. 

Trois allers retours aux Urgences, trois diagnostiques différents (dont le lapin d’icite et l’infection culinaire, quand même), deux traitements inutiles. 

Le sentiment d’une grosse part de psychosomatique, la peur de ne passer à côté d’ un vrai souci médical. 

L’angoisse de passer à côté d’un mal être. 

Des « Je ne sais pas » en guise de réponse devant nos questions insistantes. Essayer de toucher du doigt la mélancolie pour la gratter, pour retrouver les joues colorées de bonheur. Comprendre la douleur, tout en respectant la pudeur. 

Depuis lundi dernier, dans la tristesse ambiante, il était compliqué de cerner la vérité. 

Le refus de rentrer dans un jeu de comédie s’il existait. 

Mais toujours, ces doutes. 

Jusqu’à ce que dans la voiture qui nous ramenait de l’échographie, je lui raconte une histoire. Celle d’une grande, une adulte, qui avait peur d’aller à l’école à cause d’une directrice méchante. Des problèmes de dos qui ont suivi. De la douleur vive et réelle, mais qui était amplifiée par les soucis dans la tête. Parce que parfois, les maux dans le coeur étaient liés aux maux dans le corps. Mon histoire à moi. 

Elle s’est interrogée. La tête pouvait provoquer le mal dans le corps? 

Une heure plus tard, elle m’a retrouvée dans la cuisine. M’a raconté le voisin de classe qui lui écrivait sur des bouts de papier qu’elle était nulle, et qui reprenait ensuite les bouts de papier. Ni vu ni repéré. Qui marquait des méchancetés à son encontre sur son ardoise avant de les effacer. Qui lâchait des mots méchants, quand il ne se savait écouté que par elle. 

Le mal au ventre, c’est moi qui l’ai ressenti. Mais juste après, ses grands yeux sombres m’ont regardé, et Niafette a dit :  » De te parler, y’a un peu de mal de ventre qui est parti. Comment on fait pour sortir le mal des pensées? « 

Alors, nous avons écrit nos peurs, nos doutes et nos angoisses sur des bouts de papier. Ses roulades à la piscine, ma peur d’échouer, les films qui font faire des cauchemars, ma phobie des papiers administratifs. Et celui qui lui faisait subir du harcèlement scolaire. Surtout lui. 

On a tout déchiré en petits confettis.

Jeté les bouts de papier sur le sol de la cuisine. On a piétiné les bouts de papier, en criant nos peurs, jusqu’à crier de joie, jusqu’à sortir le mal de sa tête, de son ventre. 

 On a mis les confettis dans la cheminée, et on a regardé le feu brûler les soucis. 

mal-au-ventre-et-confettis

Edit : Evidemment, ensuite, il a fallu parler. Prévenir. Ne pas chercher la punition ou la sanction, mais la compréhension des actes.

Nous avons échangé avec une enseignante compétente, bienveillante et compréhensive, qui a géré, en individuel. Et en groupe classe aussi. Qui en a profité pour parler de harcèlement scolaire. Qui veille au grain.

Nous aussi, nous avons beaucoup parlé. De l’importance de ne pas se laisser faire, mais aussi de ne pas se renfermer.

Avec ces confettis, on a réussi à exorciser le mal. Ensuite, la communication a fait le reste. Quant à nous, parents, restons vigilants.

84 Commentaires

  • Babidji 13 janvier 2015 à 0 h 37 min

    ça me ronge rien que de te lire … le fils d’une amie au collège est harcelé (je t’avoue qu’il lui ont pété le doigt donc ça va plus lon mais la mécanique est la même) et ça me bouffe ces histoires : tout le paradoxe de l’enfance possible du meilleur comme du pire ! Mais ça fait tellement mal quand ça touche nos enfants ! Plein de courage à Niafette et à toi ! bises ensoleillées from perpignan!

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 10 min

      Ah ouais merde, ils sont allés super loin… Plein de courage à ton amie et à son fils… des bisous (frisquets de Picardie)

      Répondre
  • Allomamandodo 13 janvier 2015 à 7 h 40 min

    Répondre
  • Aurélie 13 janvier 2015 à 7 h 46 min

    Tu as eu une bonne réaction, une chose qu’on devrait faire à tout âge. Un travail devrait être fait sur son « camarade » pour qu’il sache le mal qu’il fait. Ou apprendre à ta fille à ne pas se laisser toucher par ses comportements mais là, c’est tout de même difficile ! Bon courage et j’espère que tout ira mieux dorénavant…

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 10 h 49 min

      Une discussion va être engagée ce matin en classe. Merci <3

      Répondre
  • Madame Parle 13 janvier 2015 à 7 h 46 min

    fais lui de gros gros câlins pour moi c’est vraiment une super petite gonzesse cette niaftette!

    Répondre
  • Nat Arzhez 13 janvier 2015 à 7 h 52 min

    Pauvre puce, que c’est difficile les maux des enfants…. <3 <3

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 14 min

      Et ces petits maux s’intensifieront aussi avec l’âge, il faut pouvoir commencer à en parler dès à présent parce que sinon l’adolescence sera dure :/

      Répondre
  • Djahann 13 janvier 2015 à 8 h 36 min

    c’est tellement difficile à gérer (parce que ça serre le coeur des grandes) le mal être des enfants. C’est une excellente idée les confettis ! J’espère que Niafette est soulagée et que ce petit malotrus va arrêter de l’embêter

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 15 min

      Je l’espère aussi (sinon on va lui faire bouffer son ardoise, je ne vois que ça!)

      Répondre
  • marie 13 janvier 2015 à 8 h 42 min

    c’est trop mignon et ça a du vous faire beaucoup de bien à toute les deux. Maintenant faut aller voir la maîtresse car il ne faudrait pas que ça devienne une phobie scolaire

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 10 h 48 min

      Oui oui, nous sommes allées la voir ce matin 🙂

      Répondre
  • maman copine 13 janvier 2015 à 8 h 43 min

    et tu peux lui rajouter mon truc à moi : sur un tout petit bout de papier, tu écris le nom du ou des « méchants », tu le jettes dans les toilettes et tu fais ton caca dessus en disant « je te chie dessus ». Testé et approuvé par plusieurs personnes de mon entourage. Un bien fou valable pour les petits et les grands !!!
    Ma miss que tu connais si bien a fait ce même genre de choses petite, le médecin urgentiste avait bien diagnostiquer des crises d’anxiété et lui avait prescrit sur son carnet de santé  » un boisson gazeuse de type coca-cola »

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 16 min

      Ahahah!!! excellente idée Maman copine! Copine a-t-elle fait caca sur ses soucis??? Attends, je l’appelle!!!!

      Répondre
  • Oli 13 janvier 2015 à 8 h 48 min

    ca peut s apparenter a du harcellement scolaire et il ne faut pas laisser passer ca!!! le site madmoizelle en parle très bien http://www.madmoizelle.com/motsclefs/harcelement-scolaire
    il faut prevenir la directrice et la prof principale,
    il y’a une ligne d’ecoute du ministere : 0808807010
    http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 17 min

      Pour le moment, je veux pouvoir régler ça au sein de la classe, avec les différents protagonistes. On ne peut pas stigmatiser un enfant sans lui avoir expliquer au préalable pourquoi il faisait mal… J’espère sincèrement qu’il comprendra…

      Répondre
  • sophie mum 13 janvier 2015 à 9 h 06 min

    pauvre puce ca me fait mal au ventre de lire ca si jeune les enfants peuvent etre mechant.
    En tout cas bravo pour l’idée des papiers confettis je me le note dans la tete au cas ou que ça arrive a ma puce ou les enfants d’une copine on sait jamais…

    Répondre
  • Hélène 13 janvier 2015 à 9 h 18 min

    Autant de stress pour une petite princesse….heureusement que tu as su lui dire les mots qu’il fallait en espérant que tout rentre dans l’ordre très vite…..

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 06 min

      On l’espère… maintenant qu’on connaît les cause, on va continuer à discuter et à chercher des solutions..

      Répondre
  • MissBrownie 13 janvier 2015 à 9 h 27 min

    🙁
    Cela me rappelle l’année où Chupa faisait 1 angine blanche par mois, l’année où elle se faisait harceler par le caïd de la cour de récrée …
    Chaudoudoux à Niafette <3

    Répondre
  • Lil Mum 13 janvier 2015 à 9 h 30 min

    Ho jolie Niafette…
    Ces douleurs vont mieux alors ?
    J’espère qu’elle parviendra à ouvrir le dialogue avec son voisin pour avoir la paix aussi avec lui…

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 04 min

      ça va mieux oui… Oui, je l’espère, sinon, je demanderai un nouveau rendez vous pour qu’ils soient séparés.

      Répondre
  • Animel 13 janvier 2015 à 9 h 30 min

    Je déteste lire ce genre de choses …. 🙁 Un enfant devrait aimer aller à l’école … 🙁 et ne devrait pas redouter quelqu’un ou quelque chose
    Bon courage

    Répondre
  • Poupoupidou 13 janvier 2015 à 9 h 36 min

    C

    Répondre
  • lys 13 janvier 2015 à 9 h 38 min

    C’est clairement du harcèlement scolaire. Le problème c’est que lorsqu’une personne de la famille de l’enfant intervient, le harcèlement s’amplifie « T’es pas capable de te défendre toute seule? Tu as été pleurer dans les jupes de maman? T’es rien qu’un bébé! » et d’autres peuvent se joindre au premier harceleur, c’est ce qui s’est passé pour moi quand ma cousine est allé dire que je me faisais embêter, c’est elle qui l’a dit et c’est retombé sur moi, A moins de juste demander à la maitresse de le surveiller un peu pour qu’elle voit ce qui se passe pour qu’elle puisse intervenir, mais surtout faut pas donner l’impression que Niafette est venu se plaindre, ça ne ferait qu’empirer la situation.

    En revanche un livre est sorti récemment, j’ai plus le titre par contre, mais je pense que le libraire peut renseigner. ce livre explique comment trouver la « pique » à lancer aux harceleurs pour qu’ils nous laisse tranquille, mais cette pique, c’est le cas par cas, en fonction du contexte. L’auteur a fait une conférence et elle avait entre autre l’exmple d’une fillette qui se faisait enquiquiner à l’école par un garçon, toujours le même, elle lui avait conseillé comme « pique » « Tu sais ce qu’on dit d’un garçon qui arrête pas d’embêter une fille, c’est qu’en vrai il en est amoureux » la fillette n’a jamais pu placer sa pique, le garçon lui avait avouer qu’il l’aimer. Peut-être peux-tu dire à Niafette de tenter cette pique, qui sait?

    Dans mon cas le harcèlement est arrêté quand j’ai décidé de les ignorer, ça ne les amusait pas de me voir sans réaction. Mais ça ne marche pas à tous les coups.

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 10 h 47 min

      Pour le moment, je ne veux pas non plus stigmatiser l’enfant, qui est juste méchant, comme un enfant peut l’être, et qui n’a pas compris le mal qu’il pouvait faire. Mais je vais me renseigner sur ton livre oui, merci 🙂

      Répondre
  • Poupoupidou 13 janvier 2015 à 9 h 39 min

    Tes mots me tordent les tripes. Je sais que les enfants sont durs entre eux. Mon Grand ne parle pas beaucoup de ce qui se passe à l’école. Les maîtresses ne sont pas très bavardes non plus. Alors, j’ai toujours cette sombre inquiétude, qui n’est peu être pas justifiée. Je ne sais pas si le jour où il ne va pas bien, il saura le verbaliser, m’en parler. J’essaie d’attirer ses confidences, mais il est une huitre. Et là, c’est moi qui ai mal au ventre…

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 03 min

      Je crois qu’avec des enfants sensibles, ce sera toujours notre inquiétude…

      Répondre
  • Céline 13 janvier 2015 à 9 h 39 min

    ça me retourne le ventre également… il faut peut être parler à ce petit garçon ? Heureusement, elle a réussi à s’ouvrir. Très beau symbole ces confettis !

    Répondre
  • Milie 13 janvier 2015 à 9 h 40 min

    Oh ma petite Niafette !!
    Fais-lui un gros gros bisou de notre part <3

    Répondre
  • dark maman 13 janvier 2015 à 9 h 48 min

    oh 🙁
    en tous les cas, tu as su trouver les mots justes et aussi l’acte. Bravo !
    J’espère qu’elle ira vite mieux <3

    Répondre
  • chacha 13 janvier 2015 à 9 h 48 min

    Désolé mais tu n’as pas encore réglé le soucis, aujourd’hui ta fille se sent un peu mieux parce qu’elle t’a parlé, mais il faut maintenant lui expliquer qu’elle n’est pas nulle ni autre, ensuite il faut que tu ailles voir l’institutrice que tu lui dises ce que ta fille a vécu pour qu’elle intervienne en classe sur le respect de l’autre et que ce genre de persécution n’est pas tolérable à l’école (cela s’appelle du harcèlement). Il faut que ta fille se sente en sécurité. Je te dis cela parce que malheureusement on ne s’est rendu compte que très tard que ma fille était harcelée et finalement elle a vécu un enfer.

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 10 h 46 min

      Merci de tes conseils Chacha. Je lui ai bien évidemment dit qu’elle n’était pas nulle. Je lui répète chaque jour qu’elle est gentille, polie, belle ou intelligente. J’ai pris soin de bien lui dire ce matin, et ce soir, je lui dirai que je suis fière d’elle. J’ai vu l’enseignante à 8 heures ce matin, expliqué la situation, et je refais le point avec elle demain matin. Je sais bien évidemment que tout ne va pas aller mieux en un claquement de doigts, mais son papa et moi, nous sommes là.

      Répondre
  • Angélique C. 13 janvier 2015 à 10 h 00 min

    Ma fille ne va pas bien tous les jeudis … le jour ou elle a l’autre maîtresse, je n’arrive pas à trouver les mots ou les actes pour l’aider.
    Je pense que je vais m’inspirer de ton article pour désamorcer le truc mercredi soir ou jeudi matin avant le départ à l’école

    Un gros bisous à Niafette et à toi aussi

    Angélique

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 11 h 59 min

      Essaye oui, et parles en à l’autre maîtresse peut-être… c’ets parfois pas facile d’avoir deux enseignantes avec des méthodes différentes… Tu me diras?

      Répondre
  • Amélie Epicétout 13 janvier 2015 à 10 h 05 min

    T’es la meilleure! Tu veux pas être ma maman à moi aussi? Et puis j’ai pas de cheminée moi, faut que j’emprunte la tienne!

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 11 h 58 min

      Viens ma chouchou, j’allumerai le feu… au moins le temps de bruler les petits papiers! 🙂

      Répondre
  • Olive Banane Pastèque 13 janvier 2015 à 10 h 17 min

    je trouve ca tres beau ce moment de partage mere fille, ou symboliquement vous sortez le mal de vous.. Ca a marché un peu j’espère

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 12 h 21 min

      Oui, ça a marché… ça n’a bien évidemment pas tout résolu, mais ça a exorcisé la peine… et permis de désamorcer la tension…

      Répondre
  • Mel 13 janvier 2015 à 11 h 20 min

    Ça me rappelle la petite section pour ma grande, une directrice en fin de carrière, aigrie, qui crie tout le temps, maitresse des petits, qui l’a grondé pour un accident de pipi à la sieste. Résultat, ma fille qui ne veut plus boire ni manger a la cantine, qui se renferme, que je récupérais le soir comme un zombie! Ça a été difficile pour qu’elle comprenne (et que je trouve les bons mots!!) qu’une maîtresse c’est pas forcément gentil et que c’était pas de sa faute à elle! Et ouf, la directrice a finalement pris sa retraite (un peu en avance même, mais trop de plaintes, on l’a un peu poussé vers la sortie!), tant mieux le petit frère va y échapper !!

    Répondre
    • mamanbavarde 13 janvier 2015 à 11 h 57 min

      La directrice en fin de carrière aigrie, je l’ai eue… je pense souvent à ces classes d’enfants passées sous son contrôle, et aux phobies que cela peut engendrer :/

      Répondre
      • Mel 13 janvier 2015 à 21 h 36 min

        Oui c’était ma hantise! J »avais trop peur qu’elle déteste l’école au bout d’un an seulement, mais les 2 très gentilles maîtresses de moyenne et grande section ont réussi à inverser la tendance!!

        Répondre
  • Fleur de Thym 13 janvier 2015 à 11 h 22 min

    Pfiouuuu j’ai eu des frissons en te lisant. Ma fille étant hypersensible et en phobie scolaire, je ne comprends que trop bien ces « maux de coeur »…je les ai connu moi aussi… Tu es une maman qui déchire (et pas que le papier!!) , y à pas de doute!!
    De gros gros bisous à ta jolie Niafette en espérant que que ses maux de coeur s’envoleront !

    Répondre
  • Eugenia 13 janvier 2015 à 11 h 50 min

    C’est mère-veilleux de bavarder.

    Répondre
  • BBTMA le blog 13 janvier 2015 à 12 h 07 min

    J’ai beaucoup de peine pour ta puce, si petite… Heureusement, tu as su trouver les mots. Il y a tant de petits qui souffre sans savoir ou pouvoir s’exprimer. Je souhaite à ta puce une nouvelle année beaucoup plus douce.

    Répondre
  • Marie 13 janvier 2015 à 13 h 44 min

    coucou

    Ce que vous avez fait est génial , un grand feu de cheminée pour y faire flamber les confettis c’est génial , exorciser les démons a du vous faire du bien à toutes les 2 , même si tout n’est pas encore totalement réglé …Niafette est belle de partout le reste on le balance dans les toilettes , comme le dit maman copine ^_^ .

    Après il faut effectivement voir ça tranquillement avec l’enseignante qui sera certainement plus vigilante et surtout le principal protagoniste et espérer qu’il comprendra la portée de ses actes et paroles .

    Pleins de bisous confettis à Niafette ( ça en fait beaucoup plus.. ! ) sans oublier le Niaf bien sûr

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 23 min

      Merci Marie, l’enseignante a bien su saisir le problème, on espère que c’est vraiment réglé.

      Répondre
  • MOYA SONIA 13 janvier 2015 à 16 h 34 min

    Bonjour ,
    plein de bisous et câlins à Niafette.
    Mon fils a été harcelé à l’école il y a 3 ans maintenant.Au même moment son papa est tombé gravement malade.Doudou a commencé par une hémiparésie puis hémiplégie côté gauche.Il a fallu du temps avant de comprendre ce qui n’allait pas , c’est le psy a l’hôpital qui a réussi à lui sortir les vers du nez si on peut dire.Il ne voulait pas m’inquiéter davantage c’est pour cela qu’il ne disait rien.Être à son écoute ensuite a été ce que l’on a fait de mieux pour lui.Il a souhaité s’éloigner de nous quelques mois , il est allé dans un centre médico psychologique à 100 kms de chez nous.Il est revenu au bout de 5 mois ( on le voyait tous les week end quand même , sinon je crois que je n’aurai jamais tenu le choc , déjà que ce fut une déchirure pour moi..)Il a changé de collège.Au début cela n’a pas été rose tous les jours.
    Aujourd’hui Doudou va fêter ses 14 ans dans un peu moins d’un mois , il est en 3ème , joue au basket 3 fois par semaine , il a une vie équilibré et semble très heureux….même si je sais qu’il a toujours besoin d’être rassuré.Je crois que le plus important c’est de leur donner du temps et de l’amour….courage à la puce

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 24 min

      Il y avait tellement de choses à gérer en même temps, ça n’a pas dû être facile…

      Répondre
  • Morgane 13 janvier 2015 à 16 h 57 min

    Waouh… Tu dois te sentir un peu soulager de savoir d’où vient le mal. Maintenant faut intervenir à l’école et ça va être ça le plus dur, comment la maîtresse n’a t-elle rien vu.

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 24 min

      Elle n’a rien vu parce que le petit malin ne le fait que quand elle a le dos tourné :/

      Répondre
  • Mme Statler 13 janvier 2015 à 19 h 37 min

    Je suis contente que Niafette aille mieux!
    Raconter des anecdotes de mon enfance, de ma vie pour essayer de résoudre leurs tracas ça m’arrive aussi, et c’est vrai que ça marche plutôt bien
    De grosses bises à ta jolie Niafette!!

    Répondre
  • stephie et les cacahuètes 13 janvier 2015 à 20 h 29 min

    Belle idée pour détourner le mal et atténuer ses pensées tristes… espérons que ça fera avancer le schmilblick.. les gosses sont vraiment impitoyables entre eux, et à cet âge là c’est tellement important de se sentir bien dans ses basketsa l’école. Bon courage pour la suite

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 26 min

      C’est clair, on va entrer dans une période où il va falloir vraiment faire attention à tout ça maintenant… mais au moins cette expérience lui aura fait comprendre qu’on est là si elle a besoin de parler, et que parler fait du bien…

      Répondre
  • Miss Pivoibulle 13 janvier 2015 à 20 h 49 min

    Oh pauvre pitchoune….Et quelle super idée les confettis ensembles !!

    Répondre
  • gaelleb 13 janvier 2015 à 20 h 54 min

    Je n’écris jamais de commentaires mais je lis presque tous vos articles ce soir je voulais juste vous dire merrci pour cet article celui-ci va peut être m’aider avec ma fille… elle a 5 ans et des enfants de son ecole se moquent de son nom de famille (Legros) devient « la grosse » j’ai mal pour elle exprime sa peine mais elle ne m’avait jamais dit que cela la faisait pleurer je l’ai appris par une animatrice du périscolaire. Je ne savais pas trop comment l’aider et ces petites confettis c’est peut être une aide pour elle. Alors une nouvelle fois merci…

    Répondre
  • math 13 janvier 2015 à 21 h 09 min

    Tu es une wonder maman qui arrive à sentir et à faire « sortir » les peurs et les craintes de Niafette.
    Je te tire mon chapeau et remets en question mon rôle de maman !!

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 27 min

      Tu n’as pas à te remettre en question, j’ai eu de la chance, mes paroles ont réussi à l’atteindre, mais en tant que mamans on avance toujours un peu à l’aveugle. <3

      Répondre
  • Astrid (my parade) 13 janvier 2015 à 21 h 28 min

    C’est une très jolie façon d’exorciser ses peurs et son mal. Tu peux être fière de toi !
    Contente qu’elle aille mieux du coup 🙂

    Terrible comment les enfants peuvent être méchants entre eux pfff…

    Répondre
  • Lamamanchat 13 janvier 2015 à 21 h 41 min

    Tres touchant ton billet. Ta fille a quel âge ? Tu a l’air de réagir avec le recul qu’il faut et d’etre presente pour ta fille. Je suis admirative.

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 21 min

      Elle va avoir 8 ans. En fait, j’ai réagi sans trop savoir, c’était ce qui me paraissait bien sur le moment 🙂

      Répondre
  • Maman Prout 14 janvier 2015 à 13 h 54 min

    Un si magnifique article…
    Tu es vraiment une super maman, en voilà une merveilleuse façon d’aider nos enfants, bravo 🙂

    Répondre
  • Micheline 15 janvier 2015 à 11 h 43 min

    Contente qu’elle aille mieux et désolé pour ce que tu as enduré

    Répondre
    • mamanbavarde 18 janvier 2015 à 23 h 28 min

      C’est surtout pour elle que c’était dur. Nous on se sentait tellement impuissants… :/

      Répondre
  • Marjolaine Mamour 15 janvier 2015 à 16 h 17 min

    La pauvre poulette, mais tu as eu une réaction et une idée merveilleuses… tu déchires comme maman !

    Répondre
  • granouche 16 janvier 2015 à 13 h 33 min

    ce n’est pas simple de décoder quand le mal est dans la tete!!! je retiens ton idée d’ecrire et dechirer pour plus tard en cas de besoin, j’aime l’idée 🙂

    bizzz
    granouche (adeline)

    Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :